samedi 21 décembre 2013

MALAPERT du Mont

Ce nom apparaît en Poitou au milieu du XVIIe siècle, à Civray notamment. D'après les recherches de Madame Poincarré, rapportées par Pierrette Gilard, les Malapert seraient issus d'une famille importante de la ville de Mons, en Belgique, qui, ayant fui les persécutions des Espagnols, se serait réfugiée en partie en France, certains, notamment, dans l'abbaye de Charroux. L'un d'eux donna peut-être la lignée de l'Isle1, un autre se serait installé à Charroux, altérant son origine "de Mons" en titre "du Mont". Je vous enjoins à lire cette recherche, tout à faire remarquable, ici.



§ Ier. branche du Mont

1. — MALAPERT (Mathieu), né vers 1647 et inhumé le 12 juillet 1702 à Charroux, avait épousé Jeanne David, dont il eut :
  1. François, baptisé le 31 août 1677 à Charroux et inhumé le 2 mars 1739 au Vigeant, maître chirurgien, épousa, le 23 novembre 1706, en ce dernier lieu, Louise Brun, fille de feu Isaac, maître apothicaire, et de Suzanne Girardin. Il en eut au moins a) Marie, baptisée le 21 novembre 1707 au Vigeant, épousa, le 9 février 1728, à l'Isle-Jourdain, Jean de Saint-Vis, fils de Guy et de Jeanne Philippeau, et mourut le 8 novembre 1770 ;
  2. Pierre, qui suit ;
  3. Catherine, baptisée le 6 janvier 1683 à Charroux ;
  4. Mathieu, maître serrurier, né vers 1686 et inhumé le 15 septembre 1721 à Charroux en présence de sa mère ;
  5. Jean, baptisé le 14 mars 1686 et inhumé le 6 décembre 1688 au même lieu ;
  6. Charles, baptisé le 5 avril 1689 à Charroux et inhumé le 9 octobre 1712 à Charroux ;
  7. Jean, rapporté en § X. ;
  8. Marguerite, baptisée le 9 décembre 1695 à Charroux, fut inhumée le 22 mai 1779 à Ruffec, et avait épousé, le 19 janvier 1719, Jean du Magnou ;
2. — MALAPERT (Pierre), sieur du Mont, garçon gantier, puis marchand, fut baptisé le 7 février 1680 à Charroux et y fut inhumé le 14 mai 1729. Il avait épousé, par contrat du 10 octobre 1703 et par cérémonie du 22 janvier 1704, à Charroux, Suzanne Moricheau, baptisée le 30 juillet 1680 à Charroux et inhumée le 3 octobre 1754 au même lieu, fille d'Étienne, sergetier, et de Jeanne Baby. Il avait eu :
  1. Pierre, chirurgien, né vers 1703 et inhumé le 10 février 1743 à Charroux, épousa, le 3 septembre 1731, à Charroux, Jeanne Chrestien, fille de François, sieur de Thorigné, et d'Andrée Giraud, dont il eut a) Marie-Victoire, baptisée le 6 janvier 1733 à Charroux ; b) Jeanne-Suzanne, baptisée le 25 septembre 1735 à Charroux ; c) Marie-Anne, baptisée le 22 mai 1741 à Charroux ;
  2. Étienne, rapporté en § II. ;
  3. Charles, baptisé le 28 octobre 1706 à Charroux ;
  4. Mathieu, rapporté en § III. ;
  5. François, rapporté en § VI. ;
  6. Marie-Victoire, baptisée le 24 décembre 1713 à Charroux ;
  7. Joachim, baptisé le 20 décembre 1715 à Charroux et inhumé le 10 janvier 1718 au même lieu ;
  8. Suzanne, baptisée le 10 décembre 1716 à Charroux et inhumée le 21 avril 1776 au même lieu ;
  9. Marie-Thérèse, baptisée le 26 mars 1719 à Charroux ;
  10. Anne, baptisée le 12 septembre 1720 à Charroux ;
  11. Jean, qui suit ;
  12. une fille, décédée en février 1727 ;
3. — MALAPERT (Jean), sieur du Mont et du Petit Pré, né vers 1723, marchand, épousa le 5 février 1753, à l'Isle-Jourdain, Gabrielle Gervais, baptisée le 10 octobre 1719 à l'Isle-Jourdain, fille de Marc, sieur de la Fond, sénéchal  de la Messelière, et de Louise Bernardeau. Elle mourut à Charroux le 10 janvier 1764 et son mari le 21 novembre 1781 au même lieu, ayant eu :
  1. Suzanne, baptisée le 4 avril 1755 à Charroux, mourut célibataire le 16 décembre 1822, dans la maison de son frère François, en la dite ville ;
  2. Jeanne, baptisée le 15 avril 1759 à Charroux ;
  3. Marguerite, baptisée le 13 avril 1757 à Charroux et décédée vers 1824, mariée le 20 janvier 1783, à Charroux, à Fleurant Ducellier de Varenne, veuf de Louise Brodon, entreposeur de tabacs au bureau de Montmorillon ;
  4. Jeanne, baptisée le 1er avril 1759 à Charroux ;
  5. François, qui suit ;
  6. Marie-Anne, tante maternelle d'un fils de sa soeur Marguerite le 16 septembre 1784 à Montmorillon ;
4. — MALAPERT-DUMONT (François), baptisé le 7 juillet 1761 à Charroux et décédé le 26 mars 1836 au même lieu, fut greffier de la justice de paix de Charroux. Il avait épousé, le 15 novembre 1793, à Chatain, Marguerite Papaud, née vers 1773 et décédée le 14 janvier 1852 au même lieu, fille de Pierre et de Françoise Albin, dont il eut :
  1. Marie-Anne Virginie, née le 11 pluviôse de l'an V à Charroux et décédée le 24 septembre 1865 audit lieu, y avait épousé, le 12 février 1822, André François Brouillet, notaire à Chatain, baptisé le 22 septembre 1788 à Charroux, fils de François Andre et de Modeste Bertile Bourdier2 ;
  2. Pierre François Amédée, né le 29 germinal de l'an VI à Charroux ;
  3. Jean François Émile, qui suit ;
  4. Mathieu François Jules, avocat et magistrat, né le 14 pluviôse de l'an VIII à Charroux, avait épousé, le 28 octobre 1829, audit lieu, Alodie Durousier, née le 3 germinal de l'an XII à Saint-Martin-l'Ars, fille de Maurice Barthélémy, et de Marie-Anne Thorin, dont il eut : a) Anne Aimée Alodie Julie, née le 11 août 1830 à Charroux, qui épousa, Louis Hector Malapert-Dumont.
  5. Marie-Anne Mélanie Edwige, née le 16 octobre 1807 à Charroux ;
5. — MALAPERT-DUMONT (Jean François Émile), né le 3 fructidor de l'an XIII (21 août 1805) à Charroux et décédé le 25 mars 1870 à Saint-Pierre-d'Exideuil, épousa, le 28 octobre 1829, à Charroux, Modeste Adélaïde Bourdier, née le 12 juin 1809 au même lieu et décédée le 16 septembre 1843 à Chatain, fille de Louis et de Louise Bertile Adélaïde Bourdier de Fayolle3,4. Veuf, il se maria, le 10 novembre 1847, à Savigné, à Joséphine Imbert, fille de Pierre et de Joséphine Tripier, veuve de Louis-Charles Imbert5. Il épousa, en troisièmes noces, le 16 septembre 1856, à Saint-Laurent-de-Céris (Charente), Marie Baruteau, née le 14 avril 1827 à Ambernac (Charente) et décédée le 13 octobre 1862 à Savigné, fils de Jean et de Marie Benoist, puis Gabrielle Victoire Poisdebon, née le 13 floréal de l'an III à Saint-Saviol, veuve en secondes noces de Mathieu Berthon, fille de Jean de Poisdebon et de Marie Gadioux6. De ses unions, naquirent :
  1. Louis Hector, du premier lit, né le 11 mai 1830 à Charroux, qui épousa Anne Alodie Julia Malapert-Dumont, dont il eut : a) Julia Berthe, née le 3 novembre 1861 à Paris-17e. b) Louis Mathieu Georges, né le 2 février 1864 à Paris-17e, dont l'acte fut dressé en présence, notamment, de Jules Mathieu Louis Amédée Malapert-Dumont.
  2. Alfred Antoine Philippe, né le 4 août 1831 à Charroux ;
  3. Marie-Anne Alexandra, née le 20 octobre 1832 à Charroux et décédée à Gençay le 27 juin 1898, qui avait épousé Jean Desforges, né vers 1824 ;
  4. Louis, qui suit ;
6. — MALAPERT-DUMONT (Louis), né le 1er décembre 1838 à Chatain, épousa, le 29 avril 1861, à Sommières-du-Clain, Eugénie Émilie Mary, née le 8 février 1843 à Trilbardou (Seine-et-Marne) et décédée le 12 janvier 1880 à Poitiers, fille de Pierre Joseph, médecin, et de Marie Éléonore Carré, d'où   :
  1. Jean Edmond Amédée Louisné le 16 mars 1862, à Sommières-du-Clain, était sous-officier de zouaves en retraite et décoré de la médaille militaire lorsqu'il épousa, le 10 octobre 1898, à Poitiers, Isabelle Marguerite Jouannitha Paté, né le 19 avril 1874 à Boussac (Creuse), fille de Jules, capitaine de gendarmerie, et d'Alexandrine Malvina Dauffard ;

§ II.

3. — MALAPERT (Étienne), fils de Pierre et de Suzanne Moricheau (2e degré, § Ier.), baptisé le 14 novembre 1704 à Charroux et inhumé le 8 septembre 1740 au même lieu, épousa, le 11 février 1726, à Charroux, Catherine Machet, née vers 1704 et inhumée le 18 décembre 1749, fille de Pierre et d'Élisabeth Desouhant. Il en avait eu :
  1. Pierre, qui suit ;
  2. Étienne, baptisé le 26 octobre 1728 à Charroux, épousa, le 29 octobre 1755, à Charroux, Léonarde Regaudy, veuve de Jean Augier, en présence de Pierre Malapert, son frère  ;
  3. Catherine, baptisée le 15 décembre 1729 à Charroux ;
  4. Anne Charlotte, baptisée le 18 février 1731 à Charroux ;
  5. Marie-Élisabeth, baptisée le 14 décembre 1732 à Charroux ;
  6. Marie-Magdeleine, baptisée le 30 janvier 1735 à Charroux et inhumée sous le prénom de Marie-Anne en novembre 1741 au même lieu, en présence de sa mère ;
4. — MALAPET (Pierre), baptisé le 13 avril 1727 à Charroux et inhumé le 6 novembre 1766 au même lieu, qui épousa, par contrat du 11 mai 1750 et par cérémonie le lendemain, à Charroux, avec dispense de consanguinité, Catherine Marguerite Bellaud, baptisée le 13 avril 1727 à Charroux et inhumée le 6 novembre 1766, fille de feu Bernard et de Catherine Couillebaud, dont il eut :
  1. Catherine Valérie, baptisée le 3 juin 1751 à Charroux et décédée le 9 mars 1828 audit lieu, épousa, le 14 mai 1771, à Charroux, à Charroux, également avec dispense de consanguinité, son cousin Jean-Baptiste Malapert (4ème degré, § VII.) ;
  2. Pierre-Étienne, qui suit ;
5. — MALAPERT (Pierre-Étienne), dit "de la Belle-Croix"baptisé le 28 septembre 1753 à Charroux et décédé le 21 juin 1836 audit lieu, avait épousé, le 5 avril 1785, à Saint-Louis de Rochefort (Charente-Maritime), Marie-Françoise Cuzint, fille de Victor, garde chiourme au bagne de Rochefort, et de Marie-Louise Carreux, d'où  :
  1. François Victor, qui suit ;
  2. Pierre, baptisé le 6 septembre 1787 à Charroux ;
  3. Joseph Clément, baptisé le 6 décembre 1788 à Charroux et décédé le 12 juin 1814 audit lieu ;
  4. Suzanne Hélène Joséphine Victoire, baptisée le 12 février 1790 à Charroux et décédée le 3 décembre 1863 audit lieu, avait épousé, le 26 octobre 1808, à Charroux, Jacques Bourdier-la-Gorce, fils de Jacques et de Marie-Jeanne Thérèse Bourdier7 ;
  5. Charlotte Estelle, née le 20 juin 1793 à Charroux et décédée le 11 avril 1867 à Civray, avait épousé, le 30 octobre 1811, à Charroux, Louis Narcisse Serph , né vers 1786 et décédé le 2 avril 1843 à Civray, fils de Louis et de Marie-Thérèse Serph8 ;
  6. Victoire Félicie, née le 5 germinal de l'an III (24 mars 1795) à Charroux, mourut célibataire le 9 septembre 1847 au même lieu ;
  7. Pierre Olivier Gustave, né le 26 fructidor de l'an V à Charroux, y mourut le 9 septembre 1875. Reçu Chevalier de la Légion d'Honneur en date du 13 août 1857, il avait épousé, le 29 novembre 1820, à Charroux, Marie-Jeanne Sophie David, née le 22 février 1791 à Asnois, fille de Nicolas David, notaire, et de Jeanne Bonnin. Il était maire de Charroux en 1850. De leur union, ils 
    eurent : a) Marie Anaïs, née le 20 août 1821 à Charroux et décédée le 29 courant au même lieu ;
  8. Philippe Agénor, né le 12 frimaire de l'an X à Charroux et décédé le 25 mai 1835 au même lieu, épousa, le 9 avril 1823, à Charroux, Théodore Nallet, née le 16 floréal de l'an VIII à Charroux, fille de Pierre Nallet et de Jeanne Mantrant. De leur union, ils 
    eurent : a) Philippe, né le 3 mars 1824 à Charroux ;
    b) Alfred, né vers 1824 et décédé le 17 août 1830 à Charroux ; 
    c) Agénor Pierre, né le 23 octobre 1831 à Charroux ; d) Marie-Aimée Élisa Estelle, née le 1er juillet 1833 à Charroux et décédée le 18 septembre suivant audit lieu ; e) et sa jumelle, Élisa Estelle, née le même jour audit lieu et décédée le 12 avril 1834 au même lieu ;
6. — MALAPERT (François Victor), baptisé le 26 janvier 1786 à Charroux et décédé le 18 mai 1861, qui entra dans l'élite des chasseurs à pied de la Garde Impériale en mai 1806. Il fut au terme de sa carrière capitaine adjudant au 1er régiment de voltigeurs de la Garde Impériale, et quitta l'armée après 30 ans de service, ayant servi dans la Grande Armée dans les campagnes d'Espagne, d'Allemagne, de la Russie et en France de 1806 à 1814, et en Belgique en 1815 (des guerres, il ramena trois blessures, au pied gauche et deux fois à la hanche et aux bras). En parallèle, il fut également membre du conseil d'arrondissement de la Vienne, commandant de la Garde Nationale du canton de Charroux et suppléant du juge de paix dudit canton en 1830, maire de Charroux, membre du conseil général de la Vienne en 1839, puis chef de bataillon du même canton en 1848. Il démissionna pour raison de santé en 1857. Devant ses états de service, il avait été reçu Chevalier de la Légion d'Honneur en date du 6 avril 1813, puis Officier en date du 13 août 1857. Il avait épousé, le 16 septembre 1822, à Brux, Thérèse Eugénie Grollier, fille de Pierre-François et de Julie Serph9,10
, dont il eut :
  1. Pierre Félix, né le 15 novembre 1823 à Brux, épousa, le 16 septembre 1850, à Civray, Françoise Catherine Nelly Parat, née le 3 mai 1830 à Civray, fille de Léon et de Charlotte Françoise Suzanne Hersilie Pontenier ;
  2. Victor Gustave, né le 8 février 1832 à Charroux, propriétaire demeurant rue de Boulogne, à Paris, en 1883 ;

§ III. branche des Effes

3. — MALAPERT (Mathieu), sieur des Effes, fils de Pierre et de Suzanne Moricheau (2ème degré, § III.), fut baptisé le 16 octobre 1708 à Charroux et inhumé le 17 novembre 1753 au même lieu. Il avait épousé Catherine Crévelier, baptisée le 13 août 1710 à Charroux et inhumée le 9 décembre 1792 au même lieu, fille d'André11 et de Marie-Magdeleine Charpentier. Ils avaient eu :
  1. Marie-Anne, baptisé le 10 mai 1732 à Charroux ;
  2. Marie-Catherine, baptisée le 14 juillet 1734 à Charroux et décédée le 1er prairial de l'an VII (23 mai 1799) au même lieu ;
  3. Pierre, baptisé le 9 décembre 1736 à Charroux, sieur des Effes et Pierre, décédé le 3 février 1810 à Charroux, fut marchand avant la révolution, puis cultivateur en 1799. Il épousa, le 26 avril 1763, à Charroux, Marie Micheau, fille de Jacques, sieur de la Vélocière, et de Jeanne Bouhier. De leur union,
    naquirent : a) André, apothicaire, baptisé le 25 janvier 1764 à Charroux, qui épousa, le 26 mai 1789, à Genouillé, Marie-Dorothée Borde, née vers 1765, fille de Louis et de Radégonde Corderoy ; b) Jean-Paul, baptisé le 23 juin 1765 à Charroux ; c) Jeanne, baptisée le 11 avril 1771 à Charroux et inhumée le 4 août 1773 au même lieu ;
  4. Suzanne, baptisée le 27 mars 1740 à Charroux ;
  5. Catherine Magdeleine, baptisée le 21 septembre 1742 à Charroux et inhumée le 25 septembre 1779 au même lieu, qui épousa, le 29 avril 1765, à Charroux, Pierre Desmier, baptisé le 29 novembre 1737 à Charroux et inhumé le 14 septembre 1791 au même lieu, fils de Pierre et de Suzanne Sautereau ;
  6. François, qui suit ;
  7. Marie-Thérèse, fut baptisée le 25 février 1751 à Charroux et décédée le 15 novembre 1823 audit lieu, et était cabaretière lorsqu'elle épousa, le 20 germinal de l'an VII, à Charroux, Simon Desmontagnes, né vers 1752, fils de Pierre et de Marguerite Jounin, veuf d'Élisabeth Boutant. Elle fut certainement celle qui avait eu, hors mariage, les enfants suivants : a)  Antoine, baptisé le 24 septembre 1782 à Charroux et inhumé le 18 octobre suivant ; b) Jean, baptisé le 30 juin 1785 à Charroux, était boulanger lorsqu'il épousa, le 19 octobre 1807, à Charroux, Marie-Anne Demail, baptisée le 6 février 1788 à Sainte-Triaise de Poitiers, fille de Pierre et de Radégonde Guittonneau ; c) Marie, baptisée le 19 février 1789 à Charroux et décédée le 4 juin 1842 audit lieu, y avait épousé, le 4 juillet 1809, Henri Duverger, tailleur d'habits, né le 6 septembre 1788 à Charroux, fils de Gabriel, également tailleur d'habits, et de Marie Chandot, en présence, notamment, de Simon Desmontagnes ;
4. — MALAPERT (François), perruquier puis marchand en 1799, baptisé le 18 juin 1785 à Charroux et y décéda le 20 octobre 1806. Il avait épousé, le 9 novembre 1779, au Vigeant, Magdeleine Dumareau, baptisée le 8 janvier 1755 en ce lieu, d'où :
  1. Antoine Philippe, qui suit ;
  2. Marie-Anne, baptisée le 3 novembre 1781 à Charroux ;
  3. Jean, baptisé le 16 mars 1783 à Charroux et décédé le 3 fructidor de l'an IX au même lieu ;
  4. Pierre, rapporté en § IV. ;
  5. Pierre-François, baptisé le 3 septembre 1789 à Charroux et inhumé le 1er septembre 1792 au même lieu ;
  6. Marie-Rosalie, baptisée le 24 octobre 1792 à Charroux et décédée le 8 prairial de l'an VIII au même lieu ;
  7. Jean-Joseph, baptisé le 4 floréal de l'an V (23 avril 1795) à Charroux et décédé le 18 septembre 1855 audit lieu, avait épousé, le 20 avril 1818, à Chatain, Anne Geneviève Tête, née le 3 janvier 1797 à Chatain, fille de Michel et de Marguerite Babaud. De leur union, ils eurent : a) Antoine Armand, né vers 1820 et décédé le 15 mars 1828 à Charroux ;
  8. Pierre-Prosper, rapporté en § V. ;
5. — MALAPERT (Antoine Philippe), marchand, baptisé le 3 décembre 1780 à Charroux et décédé le 14 février 1851 au même lieu, avait épousé, le 15 avril 1813, à Charroux, Françoise Nallet, baptisée le 19 avril 1784 à Charroux et décédée le 25 février 1847 au même lieu, fille de Pierre et de Jeanne Mantrant12. De son union, naquirent :
  1. Magdeleine Ermance, née le 21 mars 1814 à Charroux et décédée le 14 janvier 1818 au même lieu ;
  2. Pierre Victor, né le 17 mars 1816 à Charroux ;
  3. Antoine, marchand, né le 17 janvier 1822 à Charroux et décédé le 4 mai 1888 au même lieu, avait épousé, le 15 septembre 1847, à Civray, Constance Boffinet, née le 30 mai 1826, fille d'Alexandre Eugène, banquier, et de Suzanne Serph, d'où : a) Constance, née le 18 mai 1849 à Charroux ; b) Constant Eugène, né le 13 avril 1852 à Charroux, fut officier de vaisseau. Élève à l'école navale de 1868 à 1870, il fut aspirant de 2ème puis de 1ère classe, gradé enseigne de vaisseau en 1874 et enfin lieutenant de vaisseau en 1881, à bord du croiseur l'Iphigénie. Devant ses états de service, il est reçu Chevalier de la Légion d'Honneur en date du 28 décembre 1884, par le ministère de la Marine. Il fut capitaine de frégate à Brest en 1893 et décéda le 8 août 1897 ; c) Suzanne, née le 18 juillet 1853 à Charroux et décédée le 27 courant audit lieu ;
  4. Alfred, né vers 1824 et décédé le 16 août 1830 à Charroux ;
  5. Anne Eulalie, née le 10 février 1827 à Charroux et décédée le 29 juin 1859 à Civray, qui épousa, le 15 février 1843, à Charroux, Pierre Charles Louis Léopold Serph, secrétaire de mairie, né le 2 septembre 1816 à Civray, fils de Louis Narcisse et de Charlotte Estelle Malapert ;
  6. Constant, né le 8 avril 1819 à Charroux, avoué à Civray, qui épousa, le 21 janvier 1850, à Chasseneuil-du-Poitou, Céline Duchastenier, fille d'Auguste, notaire à Poitiers, et de Denise Chevrier. Il fut maire de Chasseneuil et mourut le 12 juin 1899 à l'âge de 80 ans, ayant eu : a) Marie-Nelly, née le 9 mars 1851 à Civray, qui épousa, à Civray, le 1er avril 1871, Victor Duchastenier, notaire à Joussé ; b) Marie-Alice, née le 14 mars 1858 à Civray, mariée à Marie-Joseph-René Berland, docteur en médecine ; c) Anne-Marie, née le 1er décembre 1861 à Civray, mariée à René-Marie Emmanuel Philippe Marcel Bonneau, notaire à la Villedieu-du-Clain, né 11 septembre 1855 à l'Isle-Jourdain, fils de Philippe et de Léonie Marie Bonnet ; d) Marie-Gabrielle, née le 8 juillet 1866 à Poitiers ; e) Athènes, qui mourut à Charroux le 4 mai 1888 à 16 ans ;
  7. Pierre Victor, qui suit ;
6. — MALAPERT (Pierre Victor), docteur médecin, décéda le 7 novembre 1857 à Poitiers. Il avait épousé, le 13 février 1843, à Charroux, Marie-Éloïse Chevrier, décédée le 14 novembre 1855 à Poitiers, dont il avait eu :
  1. Marc Philippe, né le 15 août 1845 à Charroux ;
  2. Paul-Gilbert, qui suit ;
  3. Jean-Louis, né le 2 janvier 1855 à Poitiers, fut receveur de l'enregistrement et des domaines à Charroux. Il épousa, le 25 octobre 1886, à Poitiers, Marie-Jeanne-Laure Raynal, fille de Léon, professeur agrégé de physique, et de Marie-Louise Augustine Masson, dont il 
    eut : a) Jean Alban Louis Pierre, né le 3 septembre 1887 à Poitiers et décédé le 31 mars 1952, avait épousé, le 27 janvier 1920, à Saint-Mandé, Lucienne Antoinette Letort ;
7. — MALAPERT (Paul-Gilbert), né le 27 novembre 1847 à Civray, fut ingénieur des Ponts et Chaussées. Il fut chargé, à partir du 1er juillet 1873, du service ordinaire et du service vicinal de l'arrondissement de Muret (Haute-Garonne), puis du services ordinaire, vicinal et du service de la navigation de la Garonne à Toulouse, et au service des inondations de l'arrondissement de Muret. En cette ville et à Toulouse, il dirigea les opérations de sauvetage lors des inondations de juin 1875, et fit exécuter des travaux de rétablissement des communications interrompues. Après avoir établi des projets de reconstruction d'ouvrages d'art emportés par les dites inondations, sur la Garonne, l'Ariège et les autres rivières du département, il dirigea les travaux d'une partie de ces ouvrages. En juillet 1878, il entra au service de la Compagnie des chemins de fer du Midi, en qualité d'ingénieur de la voie. Il en fut nommé ingénieur principal en janvier 1889. A la résidence de Bordeaux, il fut chargé du service de la voie et des lignes nouvelles de l'arrondissement, sur un linéaire de 200 km au total. De 1878 à 1905, il avait étudié plusieurs projets d'agrandissements de gares et fait exécuter de nombreux travaux d'extensions, de constructions d'ateliers, de remises de machines, de halles à marchandises et de la construction définitive de la gare de Bordeaux. Il fut reçu chevalier de la Légion d'Honneur en date du 4 janvier 1895 par le ministère des travaux publics, et mourut le 16 février 1901 à Bordeaux. Il avait épousé, le 15 novembre 1876, à Bagnères-de-Bigorre (d'après Christian Soyer), Caroline Hortense Clémence Harlé, née le 5 février 1853 à Toulouse, décédée veuve en juin 1921, dont il eut :
  1. Gilbert, élève à l'école Polytechnique en 1901 ;
  2. Henriette Marguerite Madeleine, née le 27 septembre 1881 à Bordeaux, qui épousa, le 28 mai 1902, à Paris-7e, Paul Sainte-Claire-Deville, ingénieur Civil des Mines, né le 6 octobre 1874 à Paris-17e (d'après Christian Soyer), fils d'Émile Louis et d'Adèle Cécile Blanche Sainte-Claire-Deville ;
  3. Juliette ;
  4. Marguerite ;
§ IV.

5. — MALAPERT (Pierre), fils de François et de Magdeleine Dumareau (4ème degré, § III.), baptisé le 18 juin 1785 à Charroux et décédé le 21 novembre 1871 à Civray, avoué au tribunal de première instance de Civray, qui y épousa, le 14 avril 1813, Anne Adélaïde Serph, baptisée le 24 mai 1785 à Civray et décédée le 6 octobre 1832 au même lieu, veuve de Jean Thibault Vieillemard. De son union, il eut au moins :
  1. Jeanne Adélaïde, né le 8 février 1814 à Civray et décédée le 8 septembre 1821 au même lieu ;
  2. Pierre Antoine Frédéric, qui suit ;
  3. Anne, née le 9 décembre 1820 à Civray et décédée le 10 janvier 1824 au même lieu ;
  4. Marie-Anne Adélaïde, née le 20 avril 1825 à Civray et morte le 24 décembre 1906, en son domicile, n°162, rue du faubourg du Pont-Neuf. Elle avait épousé, le 11 octobre 1843, à Civray, Louis Alexandre Brumauld de Montgazon, notaire à Voulême, né le 13 avril 1817 à Ruffec et décédé le 29 janvier 1870 à Voulême, fils de Pierre et de Françoise Agathe Larsier ;
6. — MALAPERT (Pierre Antoine Frédéric), né le 8 octobre 1815 à Civray, épousa, le 27 décembre 1837, à Saint-Pierre-d'Exideuil, Éléonore Rosalie Daliveau, née vers 1818, fille de Jean-Baptiste, propriétaire et maire de cette commune, et de Joséphine Éléonore Chazelles, d'où :
  1. Pierre Ernest, né le 8 février 1839 à Civray ;
  2. Marie, née le 21 novembre 1840 à Civray ;
  3. Pierre-Paul, né le 9 novembre 1844 à Civray, y décéda le 5 septembre 1845 ;

§ V.

5. — MALAPERT (Pierre-Prosper), né le 22 floréal de l'an VI à Charroux, pharmacien à Paris, professeur de chimie et de pharmacie à l'école de médecine de Poitiers, chevalier de la Légion d'Honneur, épousa, le 16 mai 1826, à Neuville-de-Poitou, Julie Martineau, née le 29 floréal de l'an X en ce lieu, fille de Charles-Alexandre et d'Anna-Camille Pruel. Il mourut à Poitiers le 10 avril 1887, âgé de 88 ans, ayant eu :

  1. Julie Jeanne Émilie, née le 21 février 1827 à Poitiers,  épousa, le 12 septembre 1854, au même lieu, Jean-Baptiste Jourdain, professeur de mathématiques à Châtellerault ;
  2. Édouard-Prosper, qui suit ;
  3. Pierre-Hercule, né le 28 décembre 1830 à Poitiers ;
  4. Nancy Geneviève, née le 23 mars 1829 à Poitiers, qui épousa, le 26 novembre 1856, à Poitiers, Jean-Charles Henon, né le 15 juin 1828 à Oye-Plage (Pas-de-Calais), percepteur des contributions directes à Saint-Georges-d'Auvrac ;
  5. Marie-Madeleine Désirée, naquit le 12 janvier 1833 à Poitiers et y mourut le 6 juillet 1908. Elle avait épousé Charles Tribot-Laspière, géomètre et agent voyer inspecteur, né le 11 mai 1807 au Vigeant et décédé le 13 octobre 1879 à Poitiers, veuf de Marie-Louise Vaillant, fils de Jean-Olivier et de Marie-Anne Catherine Julie Dumareau13 ;
6. — MALAPERT (Édouard-Prosper), né le 19 janvier 1828 à Poitiers et décédé le 16 août 1876, avait épousé, au même lieu, le 2 mai 1860, Louise Blondet-Duplaiset, née vers 1832, fille d'Henri-Paulin, avocat à la cour de Poitiers, et de Louise-Françoise-Élisabeth Bardon, dite Chasserai. Il en eut :
  1. Paulin-Louis Prosper Roger, né le 15 avril 1861 à Poitiers et décédé le 30 décembre 1932 au même lieu, avait été chef de bataillon en 1905 et était reçu Chevalier de la Légion d'Honneur en 1903, officier en 1916 et commandeur en 1920. Il avait épousé, le 5 octobre 1885, à Issoudun (Indre), Françoise Henriette Marie Pinard, dont il avait divorcé par décision du tribunal de Limoges le 25 novembre 1897. De son union, il avait 
    eu : a) Prosper Jules François Roger, né le 30 avril 1888 au Blanc (Indre), était sous-lieutenant au 32ème régiment d'infanterie lorsqu'il fut tué à l'ennemi le 3 novembre 1914, au combat de Zonnebecke (Belgique) ; b) Yvonne Marie Ernestine, née le 28 juin 1891 au Blanc et décédée le 14 mai 1981 à Poitiers, avait épousé, le 18 février 1918, à Paris-7e, Georges Louis Malapert ;
  2. Marie Édouard Jules Paulin, né le 30 mai 1862 à Poitiers, fut professeur de philosophie à Châteauroux (1885-1886), puis à Paris, et particulièrement au lycée Louis le Grand, à Paris, à partir de 1898. Lauréat de l'Institut, officier de l'instruction Publique et ancien membre du Conseil Académique de Paris, il fut reçu Chevalier de la Légion d'Honneur en date en date du 30 septembre 1920. Il avait épousé, le 14 septembre 1885, à Poitiers, Damassine Marie-Thérèse Jeanne Seghars, née le 28 février 1865 au même lieu, dont il eut : a) Joseph Prosper Paulin Jean, né le 24 décembre 1886 à Poitiers et décédé le 16 mars 1957 à Lyon-3e, avait épousé, le 14 mai 1918, à Lyon-2e, à Marie-Antoinette Andrée Amélie Raymond ;
  3. Henri Paulin Prosper, qui suit ;
  4. Radégonde Marie Louise, née le 12 août 1867 à Poitiers, qui épousa, le 8 janvier 1891, à Poitiers, François Casimir Louis Dupin de Beyssat, juge d'instruction de l'arrondissement de la Flèche (Sarthe), né le 19 juillet 1851 à Paris-1er ;
7. — MALAPERT (Henri Paulin Prosper), né le 15 février 1864 à Poitiers. Ancien interne des hôpitaux de Paris, professeur de pathologie chirurgicale et de médecine opératoire à l'école de médecine de Poitiers, chirurgien de l'Hôtel-Dieu de cette ville, mobilisé pendant la guerre, croix de guerre 1914-1918, il fut chevalier de la Légion d'Honneur le 14 avril 1917. Il épousa, le 28 mars 1894, à Vendeuvre-du-Poitou, Marie-Henriette Ragneau, née vers 1873, et mourut en 1925. De leur union, ils eurent :
  1. Anne Marie Radégonde, née le 28 novembre 1900 à Poitiers, qui épousa, le 14 février 1924, au même lieu, Paul André Foucault, né le 21 juillet 1893 à Fontainebleau (Seine-et-Marne)14 ;
  2. Jacques-Marie Prosper Gustave, né le 20 septembre 1905 à Poitiers ;

§ VI. Branche du Vignaud

3. — MALAPERT (François), sieur du Vignaud, fils de Pierre, sieur du Mont, et de Suzanne Moricheau (2ème degré, § III.), baptisé le 13 mai 1711 à Charroux, avait épousé, le 1er mars 1731, à Charroux, avec dispense de consanguinité, Marie Moricheau, fille de Michel et de Catherine Moricheau. Il mourut le 8 mars 1789 à Charroux, et avait eu :
  1. Suzanne, baptisé le 13 mai 1732, à Charroux et décédée le 26 septembre 1814 au même lieu, mariée le 27 juin 1752 à Charroux, avec François Groussaud, dit "La Doüe", veuf de Radégonde Roux ;
  2. Marie-Victoire, baptisé le 13 mai 1732 à Charroux ;
  3. Marie-Anne, baptisée le 26 avril 1737 à Charroux et inhumée le 3 juin 1779 au même lieu, épousa, à Charroux le 12 janvier 1761, Étienne Ardouin ;
  4. Mathieu, qui suit ;
  5. Jeanne, baptisé le 3 novembre 1743 à Charroux et inhumée le 13 novembre 1792 au même lieu, épousa, avec dispense, le 30 avril 1765, Jean Mantrant, veuf de Suzanne Ardouin, et mourut le 13 novembre 1792. Son mari y est dit sergier et conseiller municipal ;
  6. Jean-Baptiste, rapporté en § VII. ;
  7. Étienne, baptisé le 4 juin 1751 à Charroux ;
  8. Marie, baptisée le 9 septembre 1754 à Charroux ;
4. — MALAPERT (Mathieu), baptisé le 9 janvier 1741 à Charroux, épousa, le 12 août 1760, à Charroux, Radégonde Pichereau, née vers 1740 et décédée le 4 septembre 1815 à Civray. Il fut inhumé le 27 juillet 1765 à Charroux, et sa veuve se remaria le 20 octobre 1792, avec Jean Pierre Joseph Folquier, né vers 1732, chanoine régulier de Lesterps, curé de Taizé-Aizie. Il avait eu un fils :
  1. Jean, baptisé le 26 mars 1762 à Charroux ;
  2. Pierre, qui suit ;
  3. un autre Pierre, baptisé le 11 décembre 1765 à Charroux et inhumé le 9 décembre 1767 au même lieu ;
5. — MALAPERT (Pierre), baptisé le 23 janvier 1764 à Charroux, épousa, le 9 janvier 1786, à Charroux, Anne Nallet, et eut :
  1. Marie, née le 4 avril 1789 à Taizé-Aizie, avait épousé, le 19 septembre 1808, à Asnois, François Desmier, né le 16 octobre 1773 à Charroux, perruquier, fils de Pierre et de Magdeleine Malapert (voir 3ème degré, § III.). Elle décédae le 7 décembre 1815 à Charroux, dans la maison de son mari, sous les halles de la ville ;
  2. Anne, née vers 1791 et décédée le 17 juin 1813 à Civray ;
  3. Pierre-Georges, né le 4 floréal de l'an III (23 avril 1795) à Asnois, et décédé le 12 janvier 1821 à Civray, fut l'époux de Françoise Ema Fruchoux. Il fut marchand à Civray, et la vente de ses biens après son décès était annoncé dans les Affiches du Poitou, 10 mai 1821, p. 305 ;
  4. Gabriel, qui suit ;
  5. Pierre-Gontrand, né le 21 germinal de l'an VI (10 avril 1798) à Asnois ;
  6. Landry, né le 22 prairial de l'an VII (10 juin 1799) à Asnois ;
6. — MALAPERT-DUVIGNAUD (Gabriel)né le 12 germinal de l'an V (1er avril 1797) à Asnois et décédé le 11 mars 1857 à Civray, épousa, le 14 octobre 1827, à Civray, Anne Antoinette Baudry, née vers 1799 et décédée le 3 janvier 1862 à Civray, fille d'Antoine et d'Henriette Jacob d'où :
  1. Auguste Maximin, qui suit ;
  2. Anne Antoinette, née le 28 mars 1828 à Civray et décédée le 10 septembre 1830 au même lieu ;
7. — MALAPERT-DUVIGNAUD (Auguste Maximin), né le 29 avril 1827 à Civray, employé à la sous-préfecture, épousa, le 10 février 1853, à Sommières-du-Clain, Appoline Prudence Robin, née le 28 juillet 1828 à Sommières-du-Clain, fille de Louis et de Radégonde Prudence Ledain, d'où :
  1. Marie-Louise Augustine Pauline, née le 15 février 1855 à Civray ;
  2. Blanche Marie Augustine, née le 11 mars 1856 à Civray, épousa, le 13 mars 1877, à Paris-3e, Ernest Jules Victor Bleuze, employé à la préfecture de la Seine, née le 20 décembre 1850 à Strasbourg, fils de Félix et de Thérèse Antoinette Louise Spitz ;

§ VII.

4. — MALAPERT (Jean-Baptiste), sieur du Vignaud, baptisé le 9 décembre 1746 à Charroux et décédé le 29 novembre 1829 au même lieu, avait épousé, le 14 mai 1771, avec dispense de consanguinité, sa cousine Catherine Valérie Malapert, fille de Pierre et de Catherine Marguerite Bellaud (4ème degré, § IV). Il en avait eu :
  1. Pierre, qui suit ;
  2. François "Montoux", baptisé le 23 novembre 1772 à Charroux et décédé le 22 décembre 1846 audit lieu, cultivateur, avait épousé, le 28 pluviôse de l'an IX (17 février 1801), à Champagné-Saint-Hilaire, Marie-Anne Colasson, 26 mars 1762 à Joussé, veuve de Pierre Dupont, fille de Pierre et de Louise Ardouin ;
  3. Marie, baptisée le 16 mars 1774 à Charroux et décédée le 24 mai 1849 à Usson-du-Poitou, épousa, le 6 ventôse de l'an III, à Charroux, Jacques Colasson, propriétaire cultivateur, né vers 1768 à Joussé, fils de Pierre et de Louise Ardouin ;
  4. Jean, rapporté en § VIII ;
  5. autre Jean, rapporté en § IX. ;
  6. Pierre, baptisé le 31 décembre 1782 à Charroux ;
  7. François Laurent, baptisé le 10 août 1785 à Charroux et décédé le 21 juillet 1859 au même lieu, avait épousé, le 31 mai 1809, à Charroux, Françoise Mantrant ;
  8. Michelle Augustine, baptisée le 29 septembre 1787 à Charroux et décédée le 28 mars 1868 au même lieu, y avait épousé, le 28 avril 1813, Pierre Placide Pichereau ;
  9. Françoise Honorée, baptisée le 12 mars 1791 à Charroux et décédée le 10 septembre 1843 au hameau de la Grande Roche, audit lieu, avait épousé, le 27 septembre 1809, au même lieu, Henri Sylvestre Ogier, propriétaire, né le 30 décembre 1787 audiy lieu, fils de Jean, et de Jeanne Moricheau ;
5. — MALAPERT (Pierre)baptisé le 29 juillet 1771 à Charroux, fut officier de santé à Maisnières (Somme) où il mourut le 26 février 1857. Il avait épousé 1°) Marie-Élisabeth Thibault, née vers 1770 et décédée le 6 frimaire de l'an VIII à Maisnières, puis 2°) Marie-Jeanne Élisabeth Thorel, née vers 1779 et décédée le 9 juillet 1828 à Maisnières. De ses unions, il eut :
  1. Pierre-François, du premier lit, qui suit ;
  2. Jacques Honoré, du second lit, né le 27 pluviôse de l'an XIII à Maisnières, officier de la Légion d'Honneur, fut médecin en chef à Charroux où il mourut le 17 décembre 1875 à Charroux ;
  3. Marguerite Éléonore, née vers 1802 à Maisnières et décédée le 31 octobre 1884 au même lieu, y avait épousé, le 13 mai 1829, Pierre Joseph Hyacinthe Vasseur, cultivateur, né le 2 floréal de l'an VIII à Harcelaine, fils de Pierre-François et de Marie-Magdeleine Ternois ;
  4. Charles Casimir, né le 28 février 1807 à Maisnières, épousa, le 10 octobre 1832, à Acheux-en-Vimeu, Marie Constance Apolline Haudrechy, née le 26 mars 1807 audit lieu et décédée le 1er novembre 1856 à Maisnières, fille de Pierre Alexis Benoît et de Marie Constabece Thibault, dont il eut a) Marie Eugénie Angélina, épicière, née le 13 août 1838 à Maisnières, épousa, le 26 janvier 1861, audit lieu, Joseph Cléophas Magnier, garde-moulin, né le 3 avril 1834 au même lieu, fils de Jean-Louis et de Françoise Euphrosine Thorel ;
  5. Pierre François Alphonse, né le 29 janvier 1817 à Maisnières ;
6. — MALAPERT (Pierre-François)cultivateur, né le 2 frimaire de l'an VIII à Maisnières et décédé le 6 mai 1832 audit lieu, avait épousé, Marie Froisine Longuent, dont il eut :
  1. Pierre-François, qui suit ;
7. — MALAPERT (Pierre-François)propriétaire cultivateur, né le 4 mai 1831 à Maisnières et mort le 18 novembre 1878 audit lieu, y avait épousé, le 26 juillet 1852, Marie-Anne Emélie Gignon, sans profession, née le 1er mai 1832 à Aigneville, fille de feu Armand et de Marie-Anne Alexandrine Demonchy. De leur mariage, naquirent :
  1. François Théotine, qui suit ;
  2. Michel Joseph Édouard, cultivateur, né le 24 septembre 1858 à Maisnières, épousa, le 28 décembre 1885, audit lieu, Marie Appolline Émélie Haudrechy, née le 12 avril 1863 au même lieu, fille de Pierre-François, cultivateur, et de Rosine Anastasie Fruvost, dont il eut a) Marie-Adrienne, née le 20 mars 1886 à Maisnières et décédée le 1er novembre 1979 à Blangy-sur-Bresles ; b) Édouard Paul Fernand, né le 7 juillet 1895 à Maisnières et décédé le 16 octobre 1960 au même lieu, avait épousé 1°) le 6 juillet 1915, à Vaudricourt, Marie Hélène Ernestine Humel, puis 2°) le 23 décembre 1919, à Friville-Escarbotin, Marguerite Nohémie Marcotte ;
  3. Marie-Louise Adrienne, née le 28 septembre 1864 à Maisnières ;
  4. Marie Émilie Claire, née le 10 décembre 1866 à Maisnières ;
  5. Vincent Saint-Éloi, cultivateur, né le 22 janvier 1876 à Maisnières et décédé le 27 avril 1962 au même lieu, y avait épousé, le 17 septembre 1900, Marie Catherine Adrienne Cauchon, née le 20 août 1878 à Visse en cette même commune, fille de Narcisse Nicolas Élie, cultivateur, et de Louise Gertrude Eugénie Depoilly ;
8. — MALAPERT (François Théotine)né le 22 avril 1853 à Maisnières, y épousa, le 29 janvier 1882, Marie Élisa Cauchon, née le 25 mai 1845 audit lieu, dont il 
eut :
  1. Marie Émilie Isabelle, née le 24 juillet 1882 à Maisnières et morte le 23 novembre 1964 au même lieu ;
  2. Charles Alphonse Adalbert, né le 24 novembre 1884 à Maisnières, appartenait au 328e régiment d'infanterie lorsqu'il fut tué à l'ennemi, le 27 juin 1915, dans la tranchée Calonne (Meuse) ;

§ VIII. branche de Boursault

5. — MALAPERT-BOURSAULT (Jean), fils de Jean-Baptiste et de Catherine Valérie Malapert (4e degré, § VII.), baptisé le 27 décembre 1776 à Charroux et décédé le 8 septembre 1837 au même lieu, avait épousé, le 20 germinal de l'an VII, à Charroux, Suzanne Pautrot, née vers 1780, fille de Gabriel-François, chirurgien, et de Marie Groussaud. De leur union, ils eurent :

  1. Jean Armand, né le 25 fructidor de l'an VII à Charroux et décédé le 12 prairial de l'an VIII audit lieu ;
  2. Marie-Arsène, née le 8 floréal de l'an VIII à Charroux et décédée le 20 juin 1842 au même lieu, y fut distributrice des Postes et y avait épousé, le 5 janvier 1823, Jacques Bienvenue Jarnier, instituteur communal à Charroux ;
  3. François Théolin, né vers 1800 et décédé le 9 septembre 1879 à Charroux ;
  4. Pierre Elatiel, né le 8 mai 1808 à Charroux, épousa, le 5 octobre 1841, à Cissé, Louise Adèle Doussaint, née le 13 frimaire de l'an XIII à Poitiers, fille de Louis, propriétaire, et d'Adélaïde Dupin ;
  5. Marie-Anne Anastasie, née le 16 février 1810 à Charroux ;
  6. François Gusmen, né le 16 mars 1812 à Charroux, était garde des eaux et forêts au Bois Prieur de la Chapelle-Moulière, lorsqu'il épousa, le 24 janvier 1843, à Availles-Limouzine, Victoire Hortense Guitteau, née le 13 avril 1818 à Latillé, fille de Louis Édouard, officier de santé, et de Louise Peignoux15, d'où a) Aline Hortence Victoire, née le 18 janvier 1844 à la Chapelle-Moulière ;
  7. Héloïse Françoise, née le 12 juillet 1813 à Charroux et décédée le 16 février 1873 à Saint-Georges-lès-Baillargeaux, avait épousé Charles Hilaire Desbordes ;
  8. Pierre Florentin, né le 1er juillet 1816 à Charroux ;
  9. Françoise Hortense, née le 4 novembre 1818 à Charroux et décédée le 25 août 1819 au même lieu ;
  10. Jean-Baptiste Nelson, né le 19 septembre 1820 à Charroux, qui était curé de Queaux en 1872.

§ IX.

5. — MALAPERT (Jean), fils de Jean-Baptiste et de Catherine Valérie Malapert (4ème degré, § VII.), fut baptisé le 18 novembre 1779 à Charroux et décéda le 17 octobre 1862 au même lieu. Il avait épousé, le 9 frimaire de l'an XII (1er décembre 1803), à Benest (Charente), Marguerite Poinferré. Il était marchand et aubergiste à Charroux. De leur union, ils eurent :
  1. Ciriac François, docteur en médecine, né le 15 mars 1806 à Benest, qui épousa, le 8 avril 1839, à Châtellerault, Hortense Rivière, née le 11 septembre 1807 en ce dernier lieu, dont il eut a) Zoé Juliette, née le 14 septembre 1840 à Sauzé-Vaussais.
  2. Antoine Philippe, né le 29 mai 1809 à Charroux.
  3. François Paulin, commis-voyageur, né vers 1810 à Benest et décédé le 30 novembre 1860 à Charroux.
  4. Pierre-François, décédé le 19 avril 1811 à Charroux à l'âge de 15 jours.
  5. Olivier Gustave, qui suit.
  6. François Trimante, vétérinaire puis négociant, né le 19 juillet 1814 à Charroux, qui épousa, le 18 février 1840, à Usson-du-Poitou, Zoé Rosalie Gorin, né le 7 août 1818 à Saint-Maurice-la-Clouère, dont il eut : a) Zoé Marie Marguerite, née le 28 mars 1842 à Usson-du-Poitou, épousa, le 7 janvier 1867, à Poitiers, Victor Jean-Baptiste Rufin, né le 23 janvier 1832 à Saint-Quentin-le-Petit (Ardennes), commissionnaire en marchandises. b) Marthe-Marie, née le 14 mars 1846 à Usson-du-Poitou, épousa, le 15 avril 1868, à Poitiers, Auguste Henri Dubut, né le 17 juillet 1841 à Dijon (Côte-d'Or), caissier de la trésorerie générale de la Vienne.
  7. François, marchand de chevaux, né le 13 septembre 1815 à Charroux et décédé le 4 juillet 1873 au même lieu, y avait épousé, le 3 juin 1835, Magdeleine Méline Grousseau, née le 2 janvier 1817 à Charroux et décédée le 10 décembre 1874 audit lieu, fille de François, propriétaire, et de Marie-Brigitte Churleau. De leur union, ils eurent : a) Jean Norbert Achille, né le 29 avril 1836 à Charroux et décédé le 5 novembre 1869 au même lieu, fut sous-lieutenant de dragons. b) Madeleine Marguerite, née le 14 septembre 1838 à Charroux. c) Marie Élise, née le 19 juin 1841 à Charroux et décédée le 8 juillet 1912 au même lieu, avait épousé, le 1er février 1875, à Charroux, Charles Augustin Valentin Guittard, capitaine au 5e régiment de ligne, en garnison à Caen (Calvados), né le 24 février 1832 à Belâbre (Indre), fils de Charles-Auguste et de Jeanne Valentine Guinot.
  8. François Félix, né le 28 septembre 1816 à Charroux et décédé le 26 septembre 1819 audit lieu.
    6. — MALAPERT (Olivier-Gustave), né le 20 août 1812 à Charroux et mort le 15 janvier 1883 au Vigeant, fut marchand quincaillier. Il épousa, le 23 mai 1836, à Châtellerault, Louise Rivière, née le 20 février 1814 en cette ville et décédée le 16 juin 1859 à Poitiers, dont il eut :
    1. Gustave, qui suit.
    7. — MALAPERT (Gustave), avocat, naquit le 11 juin 1837 à Poitiers. Il épousa, le 30 juillet 1868, à l'Isle-Jourdain, Marie Louradour-Ponteil, née le 21 août 1841 à Millac, dont il eut :
    1. Jean-Olivier, avocat, naquit le 23 juin 1869 à Poitiers, épousa, le 22 août 1900, à Mirebeau, Marie Josephe Marguerite Paître, née le 20 août 1881 à Châtellerault.

    § X. Branche de la Côte

    2. — MALAPERT (Jean), sieur de la Côte, fils puîné de Mathieu et de Jeanne David, fut baptisé le 11 février 1693 à Charroux et inhumé le 31 mars 1747 à Mauprévoir. Il était marchand et épousa, le 7 novembre 1725, à Mauprévoir, Marie-Rose Caron, baptisée le 22 mars 1690 à Mauprévoir, fille d'Antoine et de Marie-Radégonde Prévost. De leur union, naquirent :
    1. Marie-Anne, baptisée le 11 octobre 1726 à Charroux et décédée le 20 janvier 1794 à Civray, avait épousé, le 21 août 1747, à Mauprévoir, Pierre André Laville, fils de Pierre, marchand, et de Marie-Anne Desmier, né vers 1718 et décédé le 9 mai 1794 à Civray.
    2. Pierre, qui suit.
    3. René, baptisé le 20 juin 1731 à Charroux et inhumé le 17 janvier 1792 au même lieu.
    4. Pierre Jacques, jumeau de Pierre Jean, baptisé le 2 octobre 1732 à Charroux.
    5. Pierre Jean, jumeau de Pierre Jacques, rapporté en § XI.
    3. — MALAPERT (Pierre), baptisé le 7 octobre 1728 à Charroux, Il était cultivateur et propriétaire en 1796. Il avait épousé, le 24 janvier 1758, à Mauprévoir, Marie Blondet, fille de Simon et de Marie Gibouin, dont il eut :
    1. Pierre, baptisé le 19 avril 1759 à Mauprévoir.
    2. Rose Fleurance, baptisée le 6 juillet 1761, à Mauprévoir, épousa, le 17 messidor de l'an IV, à Mauprévoir, Pierre Guimbaud, tanneur, né vers 1765, fils d'Antoine et de Marie Savin.
    3. Pierre-Alexis, baptisé le 9 juillet 1763 à Mauprévoir.
    4. Marie-Radégonde, baptisée le 9 mars 1765 à Mauprévoir.
    5. Jean, baptisé le 4 août 1766 à Mauprévoir.
    6. Jean, baptisé le 22 septembre 1768 à Mauprévoir et inhumé le 28 juillet 1773 au même lieu.

    § XI. branche du Peux

    3. — MALAPERT (Pierre-Jean), fils de Jean et de Marie-Rose Caron (2ème degré, § Ier.), baptisé le 2 octobre 1732 à Charroux et décédé le 19 décembre 1813 à Mauprévoir, fut l'époux de Radégonde Estier, dont il eut :
    1. Rose, née vers 1773 et décédée le 5 janvier 1825 à Ruffec, qui épousa, le 21 avril 1797, à Ruffec, François Magnant, né le 16 février 1772 à Ruffec et décédé le 23 janvier 1842 à Nanclars, remarié le 14 novembre 1827 à Jeanne Amy, fils d'Antoine et de Marthe Corbras.
    2. Jean-Charles, qui suit.
    3. Suzanne, baptisée le 12 septembre 1779 à Alloue.
    4. Marie-Élisabeth, baptisée le 8 février 1781 à Alloue.
    5. Jeanne, baptisée le 24 novembre 1784 à Bioussac.
    4. — MALAPERT-DUPEUX (Jean-Charles), instituteur primaire puis maître de pension de Saint-Jean-d'Angély, fut baptisé le 28 janvier 1776 à Bioussac (Charente). Il épousa Catherine Desbordes, née vers 1770 à Bellac (Haute-Vienne) et décédée le 8 juillet 1807 à Melle (Deux-Sèvres), fille de Joseph et de Marie Dupin. Veuf, il épousa, en secondes noces, le 14 octobre 1811, à Melle, Marie-Véronique Maurat, née le 14 août 1782 à Melle et décédée le 4 septembre 1836, fille de Jean et de Marie-Radégonde Vezien16. De ses unions, il eut :
    1. Radégonde, du premier lit, née le 3 mars 1796 à Verteuil-sur-Charente.
    2. Jean, qui suit.
    3. Catherine Émilie, née le 27 juin 1807 à Melle.
    4. Radégonde Gabrielle Véronique Mélanie, du second lit, née vers 1814 et décédée le 23 décembre 1888 à Authon-Ébéon (Charente-Maritime), qui épousa, le 16 avril 1839, à Saint-Jean-d'Angély, Jean Henry Puet, né le 18 novembre 1809 à Authon-Ébéon et décédé le 31 décembre 1892 au même lieu, fils de Jean-Baptiste et de Marie Pelletier17.
    5. Charles Désiré
    6. Stéphanie Véronique.
    5. — MALAPERT-DUPEUX (Jean), né le 10 floréal de l'an V à Verteuil (Charente), chef de l'école mutuelle de Civray, épousa, le 31 janvier 1820, à Civray, Suzanne-Anne Blais, propriétaire, née le 15 fructidor de l'an VI à Civray, fille de Pierre-Jacques, huissier de justice de paix à Civray, et de Jeanne Villette. De son mariage, il eut :
    1. Florence Aimée Hermenie, née le 19 janvier 1821 à Saint-Clémentin.
    2. Jean-Ulysse, qui suit.
    3. Louise Émile, née le 28 septembre 1824 à Civray et décédée le 24 décembre de la même année.
    4. Pierre Alix, né le 6 juin 1826 à Civray.
    5. Constant Onésime, né le 1er septembre 1828 à Civray, propriétaire au n°10, rue Milton, à Paris, assistait au mariage de son neveu Gaston Jean Marie Auguste Malapert-Dupeux.
    6. Marie Louise Nelly, qui épousa, le 2 janvier 1865, à Angoulême, Jean Langoumois.
    6. — MALAPERT-DUPEUX (Jean-Ulysse), né le 21 septembre 1822 à Civray, fut médecin militaire. Il épousa Adrienne Hortense Migneret, fille de Claude et de Nicole Tournoër, dont il eut :
    1. Gaston Jean Marie Auguste, qui suit.
    7. — MALAPERT-DUPEUX (Gaston Jean Marie Auguste), docteur en médecine, né le 22 avril 1862 à Lille (Nord), épousa, le 3 mai 1890, à Paris-17e, Louise Aglaé Marie Antoinette Jaillard de la Maronnière, née le 17 juin 1860 à Nantes, fille d'Eugène Henri Joseph, marquis de la Maronnière, et de Julie Amélie Louise Thouvenin. Il décéda le 7 septembre 1902 et sa veuve, à Angers, le 12 novembre 1936. Elle fut inhumée dans la chapelle du Chaffault, au cimetière de Saint-Philbert-de-Grandlieu (Loire-Atlantique). Ils avaient eu :
    1. Renée, née le 17 février 1891 à Lille, mariée le 11 juin 1914 à Bruxelles, à Joseph de Graecker, officier de marine puis industriel.
    2. Simone, née le 4 juin 1897 à Lille, chevalier de la santé publique, mariée, à Paris, à André Monestier, élève de l'école Polytechnique et de l'École normale supérieure, chevalier de la Légion d'Honneur et croix de guerre 1914-1918.
    3. Christiane, née le 25 septembre 1899 à Lille, mariée le 22 mai 1929 à Longuet (Somme), à Charles Fougeray.



    Sources :
    • Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, Beauchet-Filleau, tome 6, p. 382 et suivantes ;
    • Base Léonore ;
    Notes :

    1 | voir l'article MALAPERT de l'Isle ;
    2voir les articles BROUILLET ;
    3voir l'article BOURDIER ;
    4 | ibid. ;
    5voir l'article IMBERT ;
    6descendante des de Bessac, voir l'article de BESSAC ;
    7voir l'article BOURDIER ;
    8voir l'article SERPH ;
    9 voir l'article GROLLIER ;
    10 | voir l'article SERPH ;
    11 | mon ancêtre, voir l'article CRÉVELIER ;
    12 | voir l'article MANTRANT ;
    13voir l'article TRIBOT de Laspière ;
    14 | "Paul-Michel Foucault, fils de Paul André et d'Anne Marie Radégonde Malapert, né le 15 octobre 1926 à Poitiers et mort le 25 juin 1984 à Paris, est un philosophe français. L'adjectif s'y rapportant est foucaldien. Il fut, entre 1970 et 1984, titulaire d'une chaire au Collège de France, à laquelle il donna pour titre Histoire des systèmes de pensée. Puisant dans Nietzsche et Heidegger, son œuvre est une critique des normes et des mécanismes aveugles de pouvoir qui s'exercent au travers d'institutions en apparence neutres (la médecine, le marché, la psychiatrie, l'art...) et problématise, à partir de l'étude d'identités individuelles et collectives en mouvement, les processus toujours reconduits de libération et de « subjectivation ». L'ensemble de l'œuvre foucaldienne s'élabore dans une archéologie philosophique du savoir, sans rechercher une signification ultime. En 2007, Foucault est considéré par The Times Higher Education Guide comme l'auteur en sciences humaines le plus cité au monde" (extrait de Wikipedia) ;
    15voir l'article GUITTEAU ;
    16source : Marie-Annick Felis ;
    17 | ibid. ;

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire