vendredi 16 janvier 2015

GUILLAUD de la Vallée

§ Ier.
1. — GUILLAUD (Jean), fut l'époux d'Anne Motheau, dont il eut : 1) François, qui suit. 2) Abraham, rapporté en § IV. 3) Jeanne, née vers 1656, abjura la foi calvinisme le 26 décembre 1680 à Montalembert et fut inhumée le 19 décembre 1738 à Chaunay. Elle avait épousé, le 16 février 1681, à Montalembert, Jean Ayrault, fils d'Isaac et de Marie Rivois (mes ancêtres), en présence notamment de Pierre Bobille, son beau-frère. 4) Marie, épouse de Pierre Bobille, qui était bénéficiaire du testament de son beau-frère Jean Bobille, par acte du 9 novembre 1679, devant Vaugelade, notaire à Civray.
2. — GUILLAUD (François), était maréchal au village de Fontaine, paroisse de Montalembert. Il naquit vers 1633 et avait épousé Mathurine Surreau, née vers 1636. Tous deux abjuraient le calvinisme le 1er septembre 1681, en présence de leurs enfants : 1) Marie, épousa, le 28 janvier 1674, au temple de Sauzé-Vaussais, Jacques Minot, fils de feu Jacques et de Catherine Biget. 2) Jeanne, née vers 1661, épousa, 1°) le 30 janvier 1683, à Montalembert, Louis Guyon, fils de Louis et de Catherine Guerron, originaire de Montjean (Charente), en présence notamment d'Abraham Guillaud, son oncle paternel, de Jacques Mimot, son beau-frère, Marie et Jeanne Guillaud, et Suzanne Merigeaud, ses tantes, puis, 2°) par contrat du 26 mai 1697, à la Chèvrerie, Jean Picaud, fils de feu Mathieu et de Suzanne Brousseau, demeurant en la maison noble du Boux, paroisse de Limalonges. 3) François, qui suit. 4) Magdeleine, née le 29 août 1665 et baptisée le 6 septembre suivant au temple de Sauzé, fut probablement celle qui fut inhumée le 22 février 1690 à Fontaine, paroisse de Montalembert, à l'âge supposée de 20 à 22 ans. 5) Pierre, rapporté en § II. 6) Mathurin, né vers 1669. 7) Anne, née le 9 septembre 1672 et baptisée le 28 dudit mois au temple de Sauzé.
3. — GUILLAUD (François), fut baptisé le 25 février 1663 au temple de Sauzé, sur la présentation de Benjamin Dunoyer, sieur de la Pigerie, son parrain (v. DUNOYER), et de Françoise Mauflastre, sa marraine. Il épousa, par contrat du 18 mars 1698, à Marcillac-Lanville (Charente), puis par cérémonie du 14 avril suivant audit lieu, Catherine Jarrigeon, inhumée le 17 octobre 1724 au même lieu, dont il eut : 1) François, baptisé le 1er septembre 1702 à Marcillac-Lanville. 2) François, baptisé le 30 novembre 1707 à Marcillac-Lanville. 3) François, baptisé le 3 mars 1709 à Marcillac-Lanville. 4) Marguerite, baptisée le 21 mars 1712 à Marcillac-Lanville et inhumée le 5 novembre 1715 au même lieu. 5) Catherine, épousa, par contrat de mariage du 14 février 1729, à Marcillac-Lanville, François Berton. 6) Jean, qui suit.
4. — GUILLAUD (Jean), épousa, par contrat du 8 mai 1729, à Marcillac-Lanville, Andrée Salley, inhumée le 19 novembre 1779 au même lieu. De leur union, ils eurent : 1) Magdeleine, baptisée le 14 septembre 1730 à Marcillac-Lanville et inhumée le 10 novembre 1732 audit lieu. 2) Louis, baptisé le 13 août 1732 à Marcillac-Lanville. 3) Marie, baptisée le 2 janvier 1734 à Marcillac-Lanville et inhumée le 14 janvier 1742 au même lieu. 4) Catherine, baptisée le 24 septembre 1735 à Marcillac-Lanville et inhumée le 14 septembre 1740 au même lieu. 5) François, baptisé le 24 août 1737 à Marcillac-Lanville. 6) Jean, qui suit. 7) Marie, baptisée le 18 janvier 1746 à Marcillac-Lanville et inhumée le 22 décembre 1755 audit lieu. 8) Marie, baptisée le 9 janvier 1748 à Marcillac-Lanville. 9) Marie-Marguerite, baptisée le 13 mai 1753 à Marcillac-Lanville. 10) Catherine, épousa, le 13 janvier 1766, à Marcillac-Lanville, Antoine Baubin.
5. — GUILLAUD (Jean), baptisé le 30 janvier 1742 à Marcillac-Lanville et inhumé le 27 décembre 1788 audit lieu, épousa, le 15 mai 1781, à Bignac, Marie Bonnemain, dont il eut : 1) Jean, baptisé le 6 janvier 1782 à Marcillac-Lanville. 2) François, baptisé le 26 septembre 1783 à Marcillac-Lanville et inhumé le 22 décembre 1787 au même lieu. 3) Marie, baptisée le 26 avril 1785 à Marcillac-Lanville et inhumée le 24 octobre 1791 au même lieu. 4) Anne, baptisée le 20 février 1787 à Marcillac-Lanville et inhumée le 10 mars 1787 au même lieu. 5) Jean, baptisé le 2 août 1789 à Marcillac-Lanville.
§ II.
3. — GUILLAUD (Pierre), fils puîné de François et de Mathurine Surreau (2e degré, § Ier.), né le 16 novembre 1667, fut baptisé le 4 décembre suivant au temple de Sauzé, sur la présentation de Samuel Roubel, sieur du Figier, et de Catherine Bonnisseau (v. BONNISSEAU du Coulombier). C'est oeut-être lui qui fut inhumé le 25 mars 1709, à l'âge de 35 ans ou environ, en présence de Jean Ayrault, de François Bobille et de Pierre Delagarde. Il épousa, par contrat du 9 août 1694, à Champagne-Mouton, et par cérémonie du 8 septembre 1694, au même lieu, Marie Fessolle, née vers 1661 et inhumée le 27 juillet 1756 à Montalembert. De leur union, ils eurent : 1) François, qui suit. 2) Jean, tonnelier, qui faisait un contrat de transport à ses frère, soeur et belle-soeur en date du 6 mai 1740, ratifié par sa mère le 26 mars 1750. 3) Marie, baptisée le 2 octobre 1701 à Montalembert. 4) Étienne,  né vers 1710, qui mourut sans alliance le 5 septembre 1765 à Fontaine de Montalembert et fut inhumé le lendemain au cimetière dudit lieu.
4. — GUILLAUD (François), baptisé le 18 septembre 1695 à Montalembert, décédé avant le 26 mars 1750, qui avait épousé, le 16 juin 1727, audit lieu, Marie Rousseau. De leur union, ils eurent : 1) François, qui suit. 2) Jean, baptisé le 30 janvier 1729 à Montalembert, fut inhumé le 28 novembre 1741 au même lieu. 3) Marie, épousa, le 22 octobre 1754, à Montalembert, Pierre Grimaud, né vers 1730 et inhumé le 26 septembre 1775 audit lieu, fils de François et de Marguerite Demay. 4) Jacques, né vers 1734 et inhumé le 25 juillet 1742 à Montalembert.
5. — GUILLAUD (François), laboureur, né vers 1726 et inhumé le 15 novembre 1772 à Montalembert, épousa, le 22 octobre 1754, à Montalembert, Jeanne Grimault, fille de François et de Marguerite Demay, dont il eut : 1) Étienne, né vers 1756, cultivateur, qui épousa, par contrat du 7 février 1785, à Ruffec, Marie Demay. 2) Pierre, qui suit. 3) François, baptisé le 8 octobre 1762 à Montalembert. 4) Jeanne, née le 16 septembre 1765 à Montalembert, y épousa, le 8 janvier 1793, Pierre Girault, fils de René et de Jeanne Denieuil. 5) Jean, rapporté en § III. 6) Marie, baptisée le 6 mars 1771 à Montalembert, y épousa, 1°) le 5 avril 1785, François Molier, voiturier de la Chèvrerie (Charente), fils de Jacques, charpentier, et de Françoise Fourrier, puis, 2°) le 15 prairial de l'an II (3 juin 1794), Jean-Baptiste Berton, fils de Pierre, cultivateur, et de Marguerite Granger.
6. — GUILLAUD (Pierre), dit Fessolle, né le 9 mars 1760 à Montalembert et décédé le 31 octobre 1837 audit lieu, avait épousé, le 8 janvier 1793, Jeanne Girault, fille de René et de Jeanne Denieuil, dont il eut : 1) Jean, qui suit. 2) François, dit Fessolle, propriétaire, né le 21 ventôse de l'an XI à Montalembert et décédé le 11 août 1862 audit lieu, y avait épousé, le 7 septembre 1841, Magdeleine Rosalie Cornut, née le 18 octobre 1810 au même lieu, fille de Jean et d'Anne Guyot. De leur union, ils eurent : a) Jean-Baptiste, employé aux chemins de fer en résidence à Angoulême, naquit le 30 août 1856 à Montalembert, épousa, le 2 février 1885, audit lieu, Eulalie Métayer, née le 24 septembre 1863 au Pain de Montalembert, fille de François et de Marie Guillaud (7e degré, § II.). 2) Étienne, propriétaire, né vers 1800.
7. — GUILLAUD (Jean), dit Fessolle, cultivateur, né le 19 vendémiaire de l'an V à Montalembert et décédé le 4 juin 1861 au même lieu, y avait épousé, le 27 avril 1824, Jeanne Racoffier, fille de Jacques et de Marie Couturier, dont il eut : 1) Jean, qui suit. 2) Marie, née vers 1827 à Montalembert et décédée le 9 avril 1891 au Pain dudit lieu, avait épousé, François Métayer. 3) N., épousa, Pierre Métayer, cultivateur au Pain, même commune, né vers 1821.
8. — GUILLAUD (Jean), né 9 mars 1826 à Montalembert et mort le 20 octobre 1904 au même lieu, était propriétaire lorsqu'il avait épousé, le 24 novembre 1858, à Saint-Saviol, Angélique Béguier, née le 6 juillet 1839 audit lieu et décédée le 24 février 1879 à Montalembert, fille de Charles, propriétaire, et de Jeanne Métayer. De leur union, ils eurent : 1) Pierre, qui suit. 2) Eugène, cultivateur à Fontaine puis au Pigeon Blanc de Montalembert, naquit le 3 mars 1866 à Montalembert, et y épousa, le 12 février 1896, Marie Giraud, fille de Jean et de Marcelline Grimaud, dont il  eut : a) Eugène, né le 21 mai 1899 à Montalembert et décédé le 25 janvier 1906 au même lieu.
9. — GUILLAUD (Pierre), né le 17 décembre 1861 à Montalembert, cultivateur, à Fontaine dudit lieu, puis à la Cousine de Saint-Macoux. Il avait épousé, le 8 janvier 1890, à Montalembert, Marie-Angélique Métayer, fille de Pierre et de Marie Rosalie Métayer. De leur union, ils eurent : 1) Firmin Eugène, né le 4 juillet 1890 à Saint-Macoux.
§ III.
6. — GUILLAUD (Jean), fils de François et de Jeanne Grimault (5e degré, § II.), dit Fessolle, cultivateur, baptisé le 14 août 1768 à Montalembert et décédé le 12 juillet 1823 audit lieu, y avait épousé, le 15 prairial de l'an II (3 juin 1794), Jeanne Tacheron, née vers 1777, fille de François, cabaretier, et de Gabrielle Élisabeth Madaux. De leur union, ils eurent : 1) Pierre, qui suit.
7. — GUILLAUD (Pierre), dit Mathieu, maréchal, né le 20 juin 1803 à Montalembert, épousa, le 11 janvier 1837, à Voulême, Madeleine Orlut, née le 16 août 1816 à Saint-Saviol, fille de Denis, maçon, et de Jeanne Métayer. De leur union, naquirent : 1) Pierre, né le 4 mars 1838 à Voulême et décédé le 25 octobre 1839 audit lieu. 2) Pierre Mathieu, né le 28 juin 1840 à Voulême et décédé le 20 juin 1841 au même lieu. 3) Pierre Mathieu Célestin, né le 20 juin 1842 à Voulême. 4) Jean Chéri, qui suit.
8. — GUILLAUD (Jean Chéri), cultivateur à Fontaine de Montalembert, naquit le 20 janvier 1845 à Voulême et épousa, le 20 avril 1874, à Montalembert, Victorine Guillaud, fille de Pierre et de Marie Magdeleine Rochette (6e degré, § XI.), dont il  eut : 1) Émile Léopold, qui suit.
9. — GUILLAUD (Émile Léopold), né le 31 juillet 1875 à Montalembert, était tourneur sur bois lorsqu'il mourut le 29 septembre 1911 audit lieu. Il avait épousé, le 17 septembre 1900, en ce lieu, Florentine Michelet, née le 14 août 1881 au Pigeon Blanc de Montalembert, fille de Florentin et de Marie Marcelline Naud. De leur union, ils eurent : 1) Émilienne Édith, née le 20 juillet 1901 à Montalembert. 2) Abel Émile, né le 12 avril 1903 à Montalembert et mort le 7 mai suivant au même lieu. 3) Émile Léopold, né le 7 avril 1905 à Nègrevaud de Montalembert et décédé le 20 mars 1984 à Ruffec, avait épousé, le 29 mai 1929, à Saint-Martin-du-Clocher (Charente), Suzanne Rolland.
§ IV.
2. — GUILLAUD (Abraham), né vers 1651 et inhumé le 12 janvier 1708, à Montalembert, avait abjuré la foi calvinisme le 1er septembre 1681, avec sa femme et son jeune fils âgé de 2 mois. Il assista le 12 juin 1685 audit lieu, au mariage de son cousin Jean Mestayer, sieur de Lorman. le 24 juin 1701, il fait une donation à François du Ruaux, de Loubillé (Deux-Sèvres). Il avait épousé Suzanne Mérigeaud, née vers 1661 et inhumée le 13 juin 1733 à Montalembert, fille de Jacques, sieur de la Touche, et d'Hélène Desmassons. Ils abjurèrent, avec leur fils Jean, le calvinisme le 1er septembre 1681. De leur union, naquirent : 1) Jean, qui suit. 2) Marie, baptisée le 30 août 1683 à Montalembert, fut probablement celle qui épousa, le 23 janvier 1708, à Montalembert, Pierre Delagarde et qui fut inhumée le 4 janvier 1711 à Pliboux. 3) Françoise, baptisée le 27 octobre 1688 à Montalembert, épousa, par contrat du 14 novembre 1720, devant Brothier, notaire à Montalembert, et par cérémonie du 27 dudit mois,  audit lieu, Pierre Colin, veuf de Marie Braud, fils de feu Jacques et de Marie Drouhaud, de Traversay, paroisse de Chaunay, en présence, notamment, de sa mère, de Jean, Pierre, François, autre Jean, et Mathieu, ses frères, et de Jean Ayrault, son oncle. 4) François, rapporté en § V. 5) Jean, baptisé le 20 novembre 1693 à Montalembert. 6) Pierre, cité dans le contrat de mariage de Pierre Collin et de Françoise Guillaud, probablement celui rapporté en § VIII. 7) Mathieu, auteur des branches des Broues, de la Vallée et de Chemerault, rapporté en § XII. 8) Jacques, baptisé le 6 avril 1699 à Montalembert.
3. — GUILLAUD (Jean), naquit vers juillet 1681 et était âgé de deux mois lors de l'abjuration de ses parents. Il fut probablement celui qui épousa, le 30 janvier 1713, à Pliboux, Suzanne Delagarde, qui fut inhumé le 19 novembre 1730 audit lieu. De leur union, ils eurent : 1) Jean, baptisé le 3 septembre 1719 à Pliboux. 2) François, qui suit. 3) Pierre, baptisé le 19 septembre 1727 à Pliboux. 4) Marie. 5) Jacques, baptisé le 13 août 1730 à Pliboux et inhumé le 19 juin 1759 au même lieu, en présence de François et Marie Guillaud, ses frère et soeur.
4. — GUILLAUD (François), baptisé le 13 mars 1725 à Pliboux et inhumé le 30 septembre 1783 audit lieu, avait épousé, 1°) le 4 février 1756, à Pliboux, Jeanne Fourrier, fille de Jean et de Marguerite Bouhier, en présence de Suzanne Delagarde, de Jacques Guillaud, son frère, et de Jacques Boutin, son oncle, puis, veuf le 27 octobre 1763, 2°) le 21 mai 1764, audit lieu, Jeanne Baron, . De ses unions, naquirent : 1) Marie-Anne, du premier lit, baptisée le 22 novembre 1756 à Pliboux et décédée le 20 janvier 1830 à Sauzé-Vaussais, avait épousé 1°) le 2 octobre 1780, audit lieu, François Billaudeau, fils de Jean et de Gabrielle Baudinot, puis, 2°) le 1er juin 1784, au même lieu, Jacques Bouchet. 2) Jacques Étienne, né le 26 décembre 1758 à Pliboux et inhumé le 2 septembre 1773 au même lieu. 3) Françoise, baptisée le 6 juin 1761 à Pliboux et inhumée le 5 octobre 1763 au même lieu. 4) Marie, du second lit, baptisée le 16 avril 1766 à Pliboux et décédée le 28 décembre 1820 au même lieu, y avait épousé, le pluviôse de l'an II (27 janvier 1794, Pierre Petit. 5) René, qui suit. 6) Jeanne, baptisé le 27 juillet 1771 à Pliboux et inhumée le 5 septembre 1775 au même lieu, en présence de François Guillaud, cousin germain.
5. — GUILLAUD (René), tisserand, baptisé le 13 novembre 1767 à Pliboux et décédé le 13 fructidor de l'an X au même lieu, y avait épousé, le 17 pluviôse de l'an II (5 février 1794), Marie Petit, décédée le 28 février 1806 au même lieu, dont il eut : 1) Pierre, né le 3 nivôse de l'an III (23 décembre 1794) à Poillié, commune de Pliboux et décédé le 4 mai 1799 au même lieu. 2) Marguerite, née le 14 août 1796 à Pliboux, mourut sous le prénom de Marie le 3 mars 1806 au même lieu. 3) Hélène, née le 22 mars 1799 à Pliboux, mourut au village de Poillié, le 7 août 1819. 4) Jean, qui suit.
6. — GUILLAUD (Jean), cultivateur, né le 24 ventôse de l'an X à Pliboux, y épousa, le 18 avril 1823, Renée Touron, née le 27 germinal de l'an VIII au même lieu et décédée le 21 octobre 1857, fille de Jean, cultivateur, et de Marie Girault. De leur union, ils eurent : 1) Marie, née le 30 avril 1824 à Pliboux. 2) Pierre Joseph, né le 20 novembre 1826 à Pliboux. 3) Jean, né le 7 septembre 1829 à Pliboux. 4) André, qui suit. 5) René, sabotier, né le 18 février 1834 à Pliboux, épousa, le 12 avril 1858, à Sauzé-Vaussais, Félicité Brisseau, fille de Pierre et de Jeanne Bergeon. De leur union, ils eurent : a) Charles, cultivateur, né le 21 septembre 1859 à Sauzé-Vaussais, épousa, le 10 octobre 1887, à Ardilleux, Marie-Louise Merceron, cultivatrice, fille de Joseph, cultivateur, et de Louise Delezay. b) Amélie, née le 18 juillet 1867 à Sauzé-Vaussais. c) et Félicité, sa jumelle, née le même jour au même lieu. 6) François Victoire, instituteur communal, né le 24 décembre 1838 à Pliboux, y épousa, le 24 septembre 1862, Marie Véronique Grimault, née le 11 janvier 1844 audit lieu, fille de François et de Louise Arrondeau.
7. — GUILLAUD (André), né le 19 janvier 1832 à Pliboux, y épousa, le 16 avril 1860, Marie Monique Augé, née le 20 mars 1834 à Traversay, commune de Chaunay, fille et Paul et de Monique Guyon, et vivaient aux Adjots en 1891 (recensement). De leur union, ils eurent : 1) Marie Véronique, née le 3 mars 1861 à Chaunay, épousa, le 19 octobre 1885, aux Adjots, Pierre Daniaud, cantonnier audit lieu. 2) Léonard André, journalier, né le 7 novembre 1862 à Chaunay, qui épousa, le 30 octobre 1889, aux Adjots, Justine Cherard. De leur union, ils eurent au moins : a) Léonard, né vers 1890 (recensement). 3) Marie-Éléonore, née le 11 septembre 1864 à Chaunay. 4) Augustin, né le 2 février 1866 à Chaunay et décédé le 28 décembre 1870. 5) Jean Antonin, né le 20 janvier 1868 à Chaunay et décédé le 31 août 1871 audit lieu. 6) Florentine Augustine, née le 25 mai 1870 à Chaunay. 7) Augustine, née le 16 juillet 1871 à Chaunay, qui épousa, le 29 avril 1902, aux Adjots, Jean Lucaud.
§ V.
3. — GUILLAUD (François), fils d'Abraham et de Suzanne Merigeaud (2e degré, § Ier.), baptisé le 9 septembre 1691 à Montalembert et inhumé le 24 janvier 1744 audit lieu, avait épousé, par contrat du 28 janvier 1717 et par cérémonie du 6 février 1717, Marie Brothier, veuve de Jean Tacher. De leur union, il eurent : 1) Françoise, baptisée le 8 janvier 1718 à Montalembert. 2) François, qui suit. 3) Pierre, baptisé le 1er décembre 1723 à Montalembert. 4) Jean, rapporté en § VII.
4. — GUILLAUD (François), laboureur, baptisé le 28 novembre 1719 à Montalembert et inhumé le 28 juillet 1768 audit lieu, avait épousé, le 29 janvier 1743 à Montalembert, Magdeleine Sendrais (également orthographié Saint-Héraye), dont il eut : 1) Jean, qui suit. 2) François, baptisé le 17 octobre 1747 à Montalembert. 3) Marie-Magdeleine, baptisée le 17 janvier 1754 à Montalembert, qui fut probablement celle qui était inhumée le 1er décembre 1782 au même lieu à l'âge de 30 ans. 4) Jacques, rapporté en § VI. 5) Jean, baptisé le 14 avril 1761 à Montalembert. 6) Marie, baptisée le 14 juin 1763 à Montalembert et inhumée le 26 janvier 1764 audit lieu. 7) Pierre, baptisé le 18 octobre 1764 à Montalembert et inhumé le 2 mars 1771 audit lieu. 8) autre Pierre, né vers 1768 et inhumé le 22 février 1771 à Montalembert. 9) Jeanne, baptisée le 18 juin 1768 à Montalembert, qui était probablement celle qui sous le prénom de Marie, décéda le 1er février 1865, et qui avait épousé le 22 mai 1792, audit lieu, Jean Friot, né vers 1770 et décédé le 1er mars 1855 à Montalembert, fils de Pierre, laboureur, et de Louise Joussaume.
5. — GUILLAUD (Jean), dit le Boiteux, marchand tuilier, fut baptisé le 4 janvier 1744 à Montalembert et décéda le 20 janvier 1813 à Linazay. Il avait épousé : 1°) le 17 juin 1776, en ce lieu, Marie Granger, fille de Louis et d'Anne Brault, qui mourut le 17 nivôse de l'an XIII à Montalembert, puis, 2°) le 27 messidor de l'an XIII (16 juillet 1805), à Montalembert, Marie, née vers 1781, fille naturelle adoptive de Pierre Demay, bassier. Du second lit, il eut : 1) Marie-Justine Guillaud, née vers 1813, épousa, le 3 octobre 1832, à Montalembert, Jean-Baptiste Moreau, propriétaire, fils de Jean-Baptiste et de Suzanne Perret.
§ VI.
5. — GUILLAUD (Jacques), fils puîné de François et de Magdeleine Sendrais (4e degré, § V.), baptisé le 3 août 1758 à Montalembert et décédé le 6 octobre 1829 audit lieu, avait épousé , par contrat du 10 janvier 1792 à Ruffec et le même jour à Montalembert, Jeanne Guyot, née vers 1768 et décédée le 7 janvier 1844 au même lieu, fille de Pierre et de Marie Grimaud. De leur union, il eurent : 1) Jean, qui suit. 2) François, né le 12 novembre 1806 à Montalembert et décédé le 9 mars 1890 audit lieu, épousa Françoise Friot, née le 18 mai 1807 et décédée le 25 juillet 1870.
6. — GUILLAUD (Jean), cultivateur, né vers 1798, épousa, le 27 avril 1824 à Sauzé-Vaussais, Jeanne Marie Boutin, né vers 1800, fille de Mathieu et de Jeanne Friot. De leur union, ils eurent : 1) Marie Eulalie, née le 12 février 1825 à Sauzé-Vaussais.
§ VII.
4. — GUILLAUD (Jean), fils de François et de Marie Brothier (3e degré, § V.), baptisé le 14 juillet 1725 à Montalembert et inhumé le 24 janvier 1766 audit lieu, y avait épousé, le 17 février 1744, Marie-Anne Friot, née vers 1718 et inhumée le 5 octobre 1768 au même lieu. De leur union, ils eurent : 1) Anne, baptisée le 26 janvier 1745 à Montalembert. 2) Jean, qui suit. 3) Marie, baptisée le 16 janvier 1748 à Montalembert. 4) Jean-François, baptisé le 16 octobre 1749 à Montalembert. 5) Marguerite Radégonde, baptisée le 21 janvier 1752 à Montalembert. 6) Marie, baptisée le 17 février 1755 à Limalonges.
5. — GUILLAUD (Jean), épousa, le 7 novembre 1775, à Montalembert, Jeanne Migaud, fille de Jean et de Françoise Guion. De leur union, ils eurent : 1) Jean, baptisé le 28 septembre 1776 à Montalembert, cultivateur, épousa, le 22 avril 1819, à Sauzé-Vaussais, Marie Ayrault, fille de Jean et de Marie Guillemin. 2) Françoise, baptisée le 10 janvier 1780 à Montalembert, y épousa, le 11 prairial de l'an XI (31 mai 1803), Jean Laurent, tailleurs, fils de René et de Marie Migaud.
§ VIII.
3. — GUILLAUD (Pierre), né vers 1695 et inhumé le 6 mai 1725 à Montalembert, avait épousé, le 7 juillet 1721, audit lieu, Anne Sicault, fille de Charles et d'Antoinette Gallais, veuve de Jacques Brothier, en présence, notamment, de Suzanne Merigeaud, ainsi que de Pierre et Jeanne Guillaud (voir 2e degré, § Ier.). De son union, il eut : 1) Anne, baptisée le 29 octobre 1722 à Montalembert. 2) Pierre, qui suit.
4. — GUILLAUD (Pierre), bassier, baptisé le 11 février 1724 à Montalembert et inhumé le 14 août 1783 audit lieu, y avait épousé, le 10 février 1756, Marie Couturier, fille de Jean et de Marie Marie Métayer. De leur union, ils eurent : 1) Jean, qui suit. 2) Marie, baptisée le 17 janvier 1760 à Montalembert. 3) Jeanne, baptisée le 1er mars 1763 à Montalembert, épousa, le 2 juillet 1787, Pierre Fregé, journalier et sabotier, fils de Louis et de Catherine Badin. 4) Pierre, rapporté en § X.
5. — GUILLAUD (Jean), sabotier, baptisé le 7 novembre 1756 à Montalembert, y mourut le 24 mars 1817. Il avait épousé, le 21 février 1786 audit lieu, Jeanne Magdeleine Raffoux, dite Berland, fille de Pierre et d'Anne Groussault, dont il eut : 1) François, qui suit. 2) Françoise Octady, née le 7 brumaire de l'an IV à Montalembert, avait épousé, le 14 octobre 1823, au même lieu, François Cabanne, cantonnier, fils de Jean et de Marie Jouanet. 3) Jean-Baptiste, rapporté en § IX. 4) Jeanne Félicie, née le 19 février 1811 à Montalembert, épousa, le 20 avril 1830 au même lieu, Jean Chevaux, fils de Jean et de Jeanne Roy. 4) Jeanne, née vers 1820 et décédée le 2 janvier 1866 à la Fondnain de Montalembert.
6. — GUILLAUD (François), garde champêtre, ancien militaire, fut baptisé le 13 septembre 1790 à Montalembert et mourut le 18 janvier 1842 à Saint-Macoux. Il avait épousé, le 29 novembre 1815, à Montalembert, Françoise Rivaud, dont il eut : 1) François, qui suit. 2) Pierre, né le 17 mars 1819 à Champmagnan de Montalembert, y épousa, le 27 janvier 1851, Marie-Magdeleine Blanchard, née le 22 avril 1826 à Chez Renaud de la même commune, fille de Pierre et de Marie Hérault. De leur union, naquirent : a) Marie, née le 21 octobre 1851 à Saint-Macoux. b) Pierre, né le 29 juillet 1854 à Saint-Macoux et décédé le 20 avril 1860 au même lieu. c) Marie-Clémentine, née le 4 novembre 1858 à Saint-Macoux et inhumée le 28 novembre 1858 audit lieu. d) Marcelline, née le 23 novembre 1861 à Saint-Macoux. 3) Florence, né le 23 novembre 1825 à Montalembert et décédée le 15 décembre 1884 à Saint-Macoux, épousa, le 26 avril 1848, à Limalonges, Alexandre Bévin, cultivateur. 4) Agathe, née le 21 février 1830 à Saint-Macoux, épousa, Alexis Piard.
7. — GUILLAUD (François), né vers 1816 et décédé le 8 décembre 1870 à Saint-Macoux, y avait épousé, le 7 novembre 1842, Magdeleine Morlier, fille de Jean et de Marie Machet, dont il eut : 1) Magdeleine Agathe, née le 1er mai 1844 à Saint-Macoux. 2) Marie-Louise, née le 22 juin 1846 à Saint-Macoux. 3) Alexandre, né le 1er octobre 1848 à Saint-Macoux. 4) Pierre, né le 16 avril 1851 à Saint-Macoux. 5) Jean, qui suit. 6) Baptiste, né le 24 avril 1856 à Saint-Macoux, épousa, le 23 octobre 1882, audit lieu, Marie Jacques, d'où : a) Alexandre, né le 8 décembre 1883 à Saint-Macoux et décédé le 18 juillet 1964 à Limalonges, avait épousé, le 22 septembre 1913, à Blanzay, Albertine Françoise Porcheron. b) Marcellin, né le 27 novembre 1885 à Saint-Macoux et décédé le 22 juillet 1889 audit lieu. c) Marie-Albertine, née le 30 juin 1889 à Saint-Macoux et décédée le 13 juillet 1889 au même lieu. d) Marie-Louise, née le 28 janvier 1894 à Saint-Macoux. e) René Baptiste, né le 6 juin 1897 à Saint-Macoux, mourut de blessures de guerre, dans l'ambulance 13/5 à Froidos (Meuse), le 28 mai 1918. 7) Clémentine, née le 2 mars 1859 à Saint-Macoux, mourut le 31 mars 1859 au même lieu. 8) François Joseph, né le 7 avril 1860 à Saint-Macoux et décédé le 19 mars 1862 audit lieu.
8. — GUILLAUD (Jean), cultivateur, naquit le 2 mars 1854 à Saint-Macoux, et épousa, le 24 février 1879, à Limalonges, Eugénie Merceron, dont il eut : 1) Fernand Jean Henry, qui suit. 2) Ulysse Léopold, né le 14 avril 1889 à Limalonges.
9. — GUILLAUD (Fernand Jean Henry), né le 3 mai 1880 à Limalonges, épousa, le 25 avril 1908, à Voulême, Marie-Eugénie Debenest, fille de François et de Marie Adelphine Poupinot, et mourut d'une septicémie le 24 mars 1916 à l'hôpital maritime de Lorient. De son union, il avait eu : 1) Maurice, né le 20 janvier 1910 à Voulême et décédé 15 juin 1972 au même lieu, fut adopté par la nation, par jugement du tribunal civil de Civray du 11 septembre 1919, et épousa, le 30 septembre 1933, audit lieu, Solange Videau.
§ IX.
5. — GUILLAUD (Jean-Baptiste), faiseur de cercle, fils de Jean et de Jeanne Magdeleine Raffoux (3e degré, § VIII.), naquit le 20 octobre 1808 à Montalembert et mourut le 8 juillet 1868 au même lieu. Il y avait épousé, le 3 juin 1834, Jeanne Chevaux, fille de Jean et de Jeanne Roy, dont il eut : 1) Marie-Hélène, née le 21 juillet 1837 à Montalembert et décédée le 29 juillet 1875 à Saint-Macoux, épousa, le 29 octobre 1860, en ce dernier lieu, Pierre Jacques Bardeau, cultivateur, fils de François et de Marie-Madeleine Texereau (mes ancêtres). 2) Marie-Madeleine, née vers 1840 et décédée le 19 novembre 1873 à Chaunay, avait épousé, le 24 mai 1871, en ce dernier lieu, Pierre Bourdereau. 3) Marie-Julie, domestique, née le 22 mai 1843 à Montalembert, épousa, le 25 juin 1873, à Saint-Macoux, Louis Barbarin, cultivateur, fils de Louis et de Marie Périllaud. 4) Jean-Baptiste, né le 28 mai 1846 à Montalembert, était canonnier à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), lorsqu'il y mourut le 6 avril 1869. 5) Théodore, qui suit. 6) Félix, fendeur, né le 1er juin 1851 à Montalembert, épousa, le 16 novembre 1880, audit lieu, Éléonore Vézinat, fille d'Olivier et de Françoise Raffoux, dont il eut : a) Marie-Angélina, née le 28 août 1881 à Montalembert.
6. — GUILLAUD (Théodore), fendeur, naquit le 31 mai 1849 à Montalembert, et épousa, le 19 juillet 1875, audit lieu, Madeleine Mercier, cultivatrice, fille de Pierre et de Jeanne Demay. De leur union, ils eurent : a) Madeleine, née le 14 avril 1876 à Montalembert et décédée le 8 juillet 1957 audit lieu. b) Marie, née le 19 avril 1884 à Montalembert et décédée le 20 décembre 1893 au même lieu. 
§ X.
4. — GUILLAUD (Pierre), fils de Pierre et de Marie Couturier (2e degré, § VIII.), domestique, journalier, puis marchand de cochons et cultivateur, fut baptisé le 12 avril 1766 à Montalembert et épousa, le 22 mai 1792 audit lieu, Marie Roché, fille de Pierre, journalier, et de Marie Serin. De leur union, ils eurent : 1) Marie, née vers 1797 et décédée le 16 juin 1860 à Montalembert, épousa Louis Boutin. 2) Pierre, qui suit.
5. — GUILLAUD (Pierre), décédé le 12 septembre 1826 à Montalembert, avait épousé, le 12 avril 1814 audit lieu, Françoise Duron, fille de Pierre et de Marie-Françoise Vergnon, dont il eut : 1) Pierre, qui suit. 2) autre Pierre, rapporté en § XI.
6.  — GUILLAUD (Pierre), né vers 1815 et décédé le 9 février 1873 à Montalembert, y avait épousé, le 25 novembre 1845, Marie-Jeanne Couturier, fille de Pierre et de Marie Guyot, dont il eut : 1) Madeleine Catherine, cultivatrice, née le 25 novembre 1850 à Montalembert, épousa, le 6 octobre 1879 audit lieu, François Demay, cultivateur, fils de François et de Louise Arnon. 2) Pierre, qui suit. 3) Pauline, cultivatrice, née le 23 juin 1856 à Montalembert, y épousa, le 25 juin 1878, Pierre Vezinat, fils de Pierre et d'Anne Couturier.
7. — GUILLAUD (Pierre), né le 1er décembre 1853 à Montalembert, y épousa, le 20 août 1883, Marie Raynaud, née le 14 avril 1854 au Theil de Limalonges, fille de Louis et de Marie Robert. De leur union, ils eurent : 1) Marie Marcelle Hermina, née le 27 août 1884 à Montalembert et décédée le 13 mars 1976 à Niort, épousa, le 16 octobre 1905, à Mont, Baptiste Couturier, gendarme en résidence à Évreux, fils de François et de Thérèse Pierron.
§ XI.
6. — GUILLAUD (Pierre), fils puîné de Pierre et de Françoise Duron (5e degré, § X.), né le 11 avril 1818 à Montalembert et décédé le 27 septembre 1896 au même lieu, était cultivateur lorsqu'il épousa, le 15 février 1841, audit lieu, Marie-Magdeleine Rochette, fille de Jean et de Jeanne Guyot. De leur union, naquirent : 1) Pierre, fendeur, né vers 1842. 2) Victorine, née le 15 juillet 1852 à la More de Montalembert, épousa, le 20 avril 1874, audit lieu, Jean Chéri Guillaud, fils de Pierre et de Magdeleine Orlut (8e degré, § III.). 3) Alexandre, qui suit.
7. — GUILLAUD (Alexandre), marchand de bois à la More de Montalembert, puis fendeur (1894-1896) et industriel (1901), y naquit le 24 février 1859. Il épousa, le 7 janvier 1891, au même lieu, Marie-Madeleine Françoise Raynaud, fille d'Augustin, cultivateur, et de Madeleine Giraud. De leur union, ils eurent : 1) Pierre, né le 1er janvier 1894 à Montalembert, y mourut le même jour à l'âge d'une heure. 2) Laure Marie Albertine, née le 29 octobre 1896 à Montalembert, y épousa, le 4 avril 1923, Jean Ernest Bobe.
§ XII. branches des Broues
3. — GUILLAUD (Mathieu), fils puîné d'Abraham et de Suzanne Merigeaud, baptisé le 23 septembre 1696 à Montalembert, épousa, 1°) le 7 novembre 1719, audit lieu, et par contrat de mariage, le 12 mars 1720 à la Faye, Marie Maisonneuve, puis, veuf, 2°) par contrat du 13 mai 1737, à Ruffec, Magdeleine Bouillon, veuve de Jean Brothier, inhumée le 25 octobre 1769 à Taizé-Aizie (Charente). Des deux lits, il eut : 1) Pierre, du premier lit, qui suit. 2) autre Pierre, auteur de la branche de la Vallée, rapporté en § XIV. 3) Jean, auteur de la branche de Chemerault, rapporté en § XVI. 4) Marie, baptisée le 30 juillet 1729 à Montalembert. 5) Mathieu, baptisé le 3 janvier 1731 à Montalembert. 6) Mathieu, rapporté en § XVII. 7) Pierre, du second lit, baptisé le 21 février 1738 à Taizé-Aizie. 8) Marie, baptisée le 16 mars 1739 à Taizé-Aizie, épousa, par contrat du 20 mai 1764, à Ruffec, Jean Suire.
4. — GUILLAUD (Pierre), sieur des Broues, laboureur, naquit le 3 décembre 1720 à Montalembert et y mourut le 13 août 1785. Il avait épousé, le 14 juillet 1755, à Taizé-Aizie, Magdeleine Brothier, dont il eut au moins : 1) Pierre, né vers 1758 et inhumé le 26 décembre 1760 à Montalembert, à l'âge de 21 mois. 2) Jean, baptisé le 11 février 1762 à Montalembert. 3) autre Jean, baptisé le 29 septembre 1764 à Montalembert, épousa, par contrat 22 novembre 1791, à Ruffec, Marie Métayer. 4) Pierre, qui suit.
5. — GUILLAUD-DES-BROUES (Pierre), baptisé le 24 juillet 1775 à Montalembert, épousa, par contrat du 22 novembre 1791, à Ruffec, puis par cérémonie du 22 novembre 1791, à Montalembert, Marie Métayer, fille de Jean et de Jeanne Berthon, et mourut le 21 août 1837 audit lieu, ayant eu : 1) Pierre, qui suit. 2) Jean, rapporté en § XIII. 3) Magdeleine, née le 12 floréal de l'an VII à Montalembert, épousa le 1er juin 1836, à Montalembert, Pierre Gendreau, né le 23 ventôse de l'an VIII à Saint-Macoux, fils de Jacques et de Marie Métayer. 4) Marie-Élisabeth, née le 30 germinal de l'an IX à Montalembert, qui épousa, le 1er juin 1841 audit lieu, Pierre Friot, né le 24 janvier 1806 à Londigny, fils de Pierre et de Jeanne Demondion. 5) Mathieu, né vers 1804, cultivateur Chez-Branger des Adjots, époux de Jeanne Perret, d'où : a) Pierre. b) François.
6. — GUILLAUD-DES-BROUES (Pierre), naquit vers 1795. Aubergiste aux Adjots en 1841, il y avait épousé, le 26 avril 1819, Marie-Anne Merle, née vers 1798, son épouse : 1) Virginie, née vers 1819, épousa, le 12 février 1844, aux Adjots, Jean Guyonnet, cultivateur, né vers 1819. 2) Élisa, née vers 1824. 3) Pierre, qui suit.
7. — GUILLAUD-DES-BROUES (Pierre), né vers 1828 et décédé le 14 mars 1897 aux Adjots, fut l'époux de Marie Rouyet, dont il eut : 1) Clémentine, née vers 1855, épousa, le 8 août 1877, à Aizecq (Nanteuil-en-Vallée), Pierre Ducoudert, né vers 1855, fils de Jean et de Louise Gilardin. 2) Pierre-Alphonse, qui suit. 3) Marie, épousa, le 8 septembre 1848, aux Adjots, Pierre Bailloux, né vers 1849, cultivateur à la Chèvrerie en 1897. 4) Estelle, née le 16 février 1862 aux Adjots, épousa 1°) Augustin Merle, décédé le 17 septembre 1896 aux Adjots, puis 2°) le 23 août 1897, à Montalembert, Jacques Deneuil, cultivateur au Piollet de Montalembert, né le 31 janvier 1868, fils de Jacques et de Marie Michelet.
8. — GUILLAUD-DES-BROUES (Pierre-Alphonse), né le 26 août 1856 aux Adjots, épousa, le 10 avril 1901, à Lizant, Marie Repain, institutrice public audit lieu, née le 12 juin 1868 à Villiers-le-Roux (Charente), fille de Pierre et de Jeanne Segeard. De leur union, ils eurent : 1) Maurice Alphonse Pierre, né le 30 juillet 1902 à Lizant et décédé le 7 avril 1971 à Charroux, avait épousé, le 26 septembre 1934, à Savigné, Gilberte Raffoux.
§ XIII.
6. — GUILLAUD-DES-BROUES (Jean), né le 1er brumaire de l'an VI à Montalembert, épousa, le 12 février 1833 audit lieu, sa cousine germaine Marie-Angélique Guillaud-Vallée, fille de Pierre et de Marie-Magdeleine Métayer (5ème degré, § XII.). De leur union, naquirent : 1) Mathieu Oculi Alexandre, né le 28 février 1834 à Montalembert et décédé le 4 avril 1896 audit lieu, épousa, le 12 juin 1865, à Montalembert, Jeanne Guillaud, née le 20 novembre 1846 à Montalembert, fille de Pierre et de Jeanne Clémentine Guillaud-Vallée, petite-fille de Jean Guillaud-Vallée époux Friot (5ème degré, § XIV.). 2) Jean, qui suit.

7. — GUILLAUD-DES-BROUES (Jean), naquit vers 1837. Il était avocat à Ruffec lorsqu'il épousa, le 12 mai 1869, à Ruffec, Noémie Appert, née le 13 janvier 1842 audit lieu et décédée le 5 octobre 1897 au même lieu, fille d'André et de Jeanne Conte. De leur union, ils eurent : 1) Marie Jules Henri, naquit le 13 novembre 1874 à Ruffec et mourut le 3 février 1953 au même lieu. Il avait épousé, le 25 mai 1903, à Rouillac, Marie Georgette Élisabeth Claudon, née le 30 avril 1880 à Paris-6e et décédée le 27 juin 1957 à Ruffec, fille de Louis Eugène Henri et de Marie-Pauline Rose Formont. 2) Marie-Jeanne Angélique, née le 22 juillet 1876 à Ruffec.
§ XIV. branche de la Vallée
4. — GUILLAUD (Pierre), dit Vallée, fils puîné de Mathieu et de Marie Maisonneuve, baptisé le 13 octobre 1723 à Montalembert et inhumé le 7 décembre 1772 audit lieu, avait épousé, le 16 juin 1760 à Linazay (Vienne), Marie Merle, fille de Jean et de Marie Jacob, dont il avait au moins eu : 1) Pierre, qui suit. 2) Jean, baptisé le 25 octobre 1764 à Montalembert et inhumé le 22 février 1771 audit lieu. 3) Mathieu, baptisé le 20 septembre 1770 à Montalembert.
5. — GUILLAUD (Pierre), baptisé le 12 avril 1762 à Montalembert et décédé le 20 octobre 1826 audit lieu, avait épousé, par contrat du 18 janvier 1785 à Ruffec puis le même jour à Montalembert, Marie-Madeleine Métayer, née vers 1785 et décédée le 1er avril 1831 à Montalembert, fille de Jean et de Jeanne Berthon. De leur union, naquirent : 1) Mathieu, qui suit. 2) Jean, né le 13 octobre 1788 à Montalembert et mort le 14 novembre 1865 audit lieu, avait épousé, le 5 avril 1814, à Montalembert, Marie Friot, née le 5 frimaire de l'an IV à Montalembert et décédée le 7 octobre 1839 au même lieu, fille de Jean et de Marie Guyot. De leur union, ils eurent : a) Marie, née le 3 août 1816 à Montalembert et décédée le 10 juin 1856 à Saint-Pierre-d'Exideuil, avait épousé, le 7 octobre 1839, audit lieu, Pierre Gauvin, né le 24 janvier 1815 à Saint-Macoux et mort le 7 mai 1882 à Saint-Pierre-d'Exideuil, fils de Jacques et de Magdeleine Gendreau. b) Élisabeth Adèle, née le 11 juillet 1823 à Montalembert et décédé le 9 décembre 1891 au même lieu, y avait épousé, le 14 juin 1842, audit lieu, François Robin, né le 20 octobre 1818 à Londigny, fils de Pierre et de Thérèse Bailloux. c) Jeanne Clémentine, née vers 1826 à Montalembert et décédée le 7 mai 1899 audit lieu, avait épousé 1°) le 13 octobre 1845, à Montalembert, Pierre Guillaud, né vers 1823 à Montalembert et décédé le 23 août 1855 au même lieu, puis, 2°) Jean Rolland. d) Jeanne, née le 23 octobre 1833 à Montalembert, épousa, le 9 janvier 1855 à Montalembert, Louis Antoine Vincent, né le 17 mars 1833 à Chaunay. e) Jean Alexandre Abraham, instituteur communal à Montalembert. 3) Marie-Thérèse, née vers 1790, épousa, le 16 février 1808, à Montalembert, Pierre Lévêque, né le 30 janvier 1778 à Limalonges, fils d'Hilaire et de Marie Pautrot. 4) Jean-Abraham, , né le 9 pluviôse de l'an IV à Montalembert et décédé le 15 septembre 1838 à Saint-Saviol, avait épousé, le 19 septembre 1825, à Saint-Saviol, Marie-Anne Fregé, née le 21 floréal de l'an XIII en ce lieu, fille de Pierre et de Françoise Braud. De leur union, ils eurent : a) Jean-Baptiste, né le 11 janvier 1828 à Saint-Saviol et décédé le 10 juin 1899 audit lieu, épousa, le 21 janvier 1850, à Saint-Saviol, Marie-Françoise Antoinette Martin, fille de François et de Marie Sabourault. b) Marie-Antoinette, née le 21 octobre 1829 à Saint-Saviol. c) Marie-Françoise, née le 3 juillet 1837 à Saint-Saviol. 5) Jean-Baptiste, rapporté en § XV. 6) Marie-Angélique, née le 2 messidor de l'an XIII à Montalembert et décédée le 27 octobre 1865 audit lieu, fut l'épouse de Jean Guillaud-des-Broues (5e degré, § XII.).
6. — GUILLAUD-VALLÉE (Mathieu), né le 5 janvier 1787 à Montalembert et mort le 9 septembre 1864 audit lieu, avait épousé, le 29 novembre 1863, audit lieu, Jeanne Granier, née le 3 frimaire de l'an XII à Blanzay, fille de Pierre et de Marie Paquier. Lors de ce mariage, ils déclarèrent la naissance de leurs enfants : 1) Marie-Madeleine Parfaite, née le 26 juillet 1839 à Montalembert, épousa, le 21 février 1865, à Chaunay, Benjamin Guillaumet, cultivateur, fils de Pierre, également cultivateur, et de Marie Airault. 2) Mathieu Leval, qui suit.
7. — GUILLAUD-VALLÉE (Mathieu Leval), né le 17 février 1845 à Montalembert, épousa, le 29 novembre 1869, à Chaunay, Sylvie Touron, fille de Pierre et de Jeanne Granier (v. TOURON), et en eut : 1) François Zénémi, né le 15 août 1872 à Chaunay, y mourut le 14 juin 1901. 2) Clément Mathieu, qui suit.
8. — GUILLAUD-VALLÉE (Clément Mathieu), né le 28 avril 1877 à Chaunay, mourut le 2 décembre 1967 au même lieu, avait épousé, le 6 juin 1905, à Chaunay, Marie-Élise Georgette Gagnadoux, née le 13 décembre 1883 à Chaunay et morte le 14 août 1978 à Ruffec. De leur union, ils eurent : 1) Anne-Marie Clémence, née le 1er août 1906 à Chaunay et décédée le 26 juillet 1994, avait épousé, le 1er juin 1929, à Chaunay, Louis Coutant, né le 30 janvier 1904 à la Chapelle-Bâton et mort le 21 mai 1948. 2) Raymonde Germaine Berthe, née le 21 septembre 1909 à Chaunay et décédée le 13 octobre 1985 à Cognac, avait épousé, le 11 février 1931, à Chaunay, Edmond Grolleau.
§ XV.
6. — GUILLAUD-VALLÉE (Jean-Baptiste), fils de Pierre et de Marie-Madeleine Métayer (5e degré, § XIV.), naquit le 23 pluviôse de l'an IX à Montalembert. Il épousa, le 12 février 1833, à Montalembert, Marie-Philippine Métayer, née le 1er juillet 1810 à Montalembert et décédée le 18 janvier 1880 audit lieu, fille de Jean-Baptiste et de Jeanne Rochette, dont il eut : 1) Jean-Alexandre Baptiste, qui suit.
7. — GUILLAUD-VALLÉE (Jean-Alexandre Baptiste), né le 5 juillet 1836 à Montalembert et mort le 16 octobre 1895 à Civray, était médecin en cette dite ville lorsqu'il épousa, le 11 juin 1873, à Savigné, Marie-Louise Ernestine de Belhoir, née le 2 avril 1844 à Savigné, fille de Charles et de Marie-Annette Albert (v. BELHOIR de la Payre). De leur union, ils eurent : 1) Charles Jean Louis, qui suit. 2) Jeanne Marie, née le 20 septembre 1880 à Civray et morte le 20 mars 1888 en la même ville.
8. — GUILLAUD-VALLÉE (Charles Jean Louis), né le 7 août 1875 à Civray, mourut le 2 janvier 1954 en cette ville. Il y avait épousé, le 10 juin 1903, Alexandrine Marie Yvonne Pierron, né le 5 mars 1882  et morte le 26 février 1963, fille de François Hippolyte, et de Flavie Marie Louise Bourloton, dont il eut : 1) Hippolyte Henri Jean Yves, né le 27 juillet 1904 à Civray. 2) Thérèse Marie-Odette, née le 6 janvier 1907 à Civray, épousa, le 25 avril 1928, à Civray, Henri Grollier, né le 24 avril 1899 à Civray. 3) Marie-Charlotte Simone, née le 5 août 1912 à Civray, décéda le 27 décembre 1971 à Chauvigny.
§ XVI. branche de Chemerault.
4. — GUILLAUD (Jean), fils puîné de Mathieu et Marie Maisonneuve, sieur de Chemerault, baptisé le 9 septembre 1726 à Montalembert et inhumé le 15 janvier 1778 audit lieu, fut juge au siège de Civray. Il avait épousé, par contrat du 27 juin 1750, devant Berton, notaire à Limalonges, Suzanne Métayer, fille de Jean, sieur de Terruan, et de Jeanne Gendreau, dont il eut : 1) Jean,  baptisé le 20 janvier 1749 à Montalembert et décédé le 10 novembre 1819 à Fontaine. 2) autre Jean, qui suit.
5. — GUILLAUD (Jean), sieur de Chemerault, né vers 1751, juge au marquisat de Crugy-Marcillac (Limalonges), fut désigné par la commune de Montalembert pour aller à Angoulême, nommer les députés du tiers état aux États généraux de 1789. Il épousa, le 22 janvier 1790, Marie-Élisabeth Renaud, décédée le 19 juillet 1842 à Montalembert, fille de Charles-François, seigneur de Fontaine, et de Marie-Charlotte du Theil de Verneuil, et fut nommé maire de Montalembert de 1817 jusqu'à sa mort, survenu le 19 septembre 1821 en sa commune. De son union, il eut : 1) Jean, né le 3 juin 1798, fut nommé juge auditeur près du tribunal de Melle le 17 septembre 1823, après avoir fait son stage et son droit à Paris. Il fut par la suite nommé substitut au même siège en 1824, procureur du roi à Civray en 1830, puis aux Sables en 1831, juge d'instruction à la Roche-sur-Yon en 1832 et enfin président du tribunal de Melle où il mourut en novembre 1863, sans postérité de Marie-Aimée Ingrand, fille de Pierre et de Marie-Anne Rouhet, qu'il avait épousé en décembre 1836 à Ambernac. 2) Marie-Rosalie, née le 7 pluviôse de l'an VII (26 janvier 1799) à Montalembert et décédée le 22 décembre 1814 au même lieu. 3) Jean-Joseph Ferdinand, qui suit. 4) Florentin Aimé, né le 21 germinal de l'an XII à Montalembert et décédé le 6 juillet 1878 au même lieu, fut capitaine commandant de la garde national. Il fut maire dudit lieu de 1868 à sa mort. 5) Alexandre Sébastien Agénor, né le 26 août 1816 à Montalembert, fut avocat à la Roche-sur-Yon et membre du conseil de l'ordre en 1844. Il épousa Flavinie Renche, fille d'un ancien chirurgien des hôpitaux et hospices de la Ville de Paris et décéda le 8 mai 1873, après avoir été maire d'Ambernac. De son mariage, il avait eu : a) Marie, née en novembre 1858, mariée le 28 décembre 1874 à Simon-Joseph Meaudre d'Assit, était veuve en 1908. b)  Amélie, mariée en 1882 à Edmond Auguste Babaud de la Croze.
6. — GUILLAUD-CHEMERAULT (Jean Joseph Ferdinand), né le 27 novembre 1837 à Montalembert, fut docteur en médecine de la Faculté de Paris. Il fut par la suite conseiller municipal de Montalembert dès 1833, maire en 1843 et conseiller général du canton de Sauzé-Vaussais. Il mourut en 1868, laissant d'Adèle Félicité Loisilier du Fresne, qu'il avait épousé en novembre 1834 : 1) Ferdinand, né le 30 décembre 1837, épousa le 20 septembre 1871 à Limalonges, Marie-Eugénie Nivard du Breuil, et décéda sans postérité le 4 août 1900. 2) Ernest Paul Émile, né le 21 mars 1844 et mort sans alliance le 20 janvier 1907.
§ XVII.
4. — GUILLAUD (Mathieu), fils de Mathieu et de Marie Maisonneuve (3e degré, § XII.),baptisé le 13 mai 1733 à Montalembert et décédé le 8 nivôse de l'an VII à Taizé-Aizie, épousa, 1°) par contrat de mariage du 18 avril 1754, à Ruffec, et par cérémonie du 6 mai 1754 à Taizé-Aizie, Marie Brothier, inhumée le 29 janvier 1762 en ce lieu, puis 2°) par contrat du 17 novembre 1762, devant Pasquet, notaire à Civray, Anne Trébuchet, inhumée le 25 prairial de l'an V (13 juin 1797) à Taizé-Aizie, fille de Jean et de feue Françoise Berton. Du premier lit, il eut : 1) Marie, baptisée le 28 mars 1756 à Taizé-Aizie. 2) Madeleine, baptisée le 24 novembre 1758 à Taizé-Aizie. 3) Jean Mathieu, baptisé le 16 novembre 1761 à Taizé-Aizie. 4) André, du second lit, baptisé le 13 août 1765 à Taizé-Aizie. 5) N., baptisé le 24 mai 1767 à Taizé-Aizie. 6) Pierre, qui suit. 7) Marie-Magdeleine, baptisée le 12 janvier 1772 à Taizé-Aizie et inhumée le 28 avril suivant au même lieu. 8) Jean, baptisé le 18 septembre 1774 à Taizé-Aizie et inhumé le 11 novembre 1785 au même lieu. 9) Françoise, baptisée le 8 octobre 1778 à Taizé-Aizie et inhumée le 9 juin 1785 audit lieu.
5. — GUILLAUD (Pierre), baptisé le 11 septembre 1769 à Taizé-Aizie, épousa 1°) Françoise Merle, décédée le 9 juin 1808 à Taizé-Aizie, puis, veuf 2°) le 23 janvier 1810, à Lizant, Marie Texeron, inhumée le 10 novembre 1811 à Taizé-Aizie, fille de Jean, cultivateur, et de Marie Guyart. De ses unions, il eut : 1) Pierre, du premier lit, né le 17 mai 1803 à Taizé-Aizie. 2) Jean, née le 29 janvier 1807 à Taizé-Aizie. 3) André, du second lit, né le 6 janvier 1811 à Taizé-Aizie.
Sources : extrait du Dictionnaire historique et généalogique du Poitou, Beauchet-Filleau, 2e édition, tome 4, p. 551 & 552.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire