Sommaire

Les * désignent des familles faisant parties de mes ancêtres.

A
ABADIE (d'). Famille originaire du Béarn, dont une branche vint se fixer dans la Vienne au début du XVIIIe siècle.

AGIER. Famille de Sommières-du-Clain (Vienne), dont la branche la plus connue, en partie tirée du Beauchet-Filleau (qui n'est pas toutefois exempt d'erreurs, tout comme cette présente liste), vint s'établir à Saint-Maixent-l'École (Deux-Sèvres).

ALBERT. Famille qui habita longtemps Civray, où elle occupa, pendant plusieurs générations, la place de vice-sénéchal et des charges de judicature.

APPOLINAIRE (Civray).

ARNAUDET.

AUDINOT. Famille de la judicature de Boisseguin.

AUGRY de Laudonnière*. Famille de Moussac qui s'installa entre Poitou et Marches.

AUTELLET. Famille originaire des Ardennes, installé vers la moitié du XVIIIe siècle à Civray. Elle a donné deux chevaliers de la Légion d'Honneur.

B
BAILLARGÉ. Patronyme dont le nom dérive sans doute de baillarge, synonyme d'orge de printemps (ancien terme du Poitou).

BAILLIOT (de Voulême).

BARDEAU*.

BARRET de Villeblanche.

BASSAC (de)*.

BELHOIR de la Payre (de). Ancienne famille du Poitou, dont le nom est parfois orthographié Belloir.

BELLAUD en Payroux.

BÉRA.

BERNARD de la Chambinière. Famille marchande de Niort, qui occupa les plus hautes fonctions dans cette ville durant les XVIIe et XVIIIe siècles.

BERNARD de la Princhardière. Famille à l'origine protestante, localisée à l'ouest des Deux-Sèvres (Vanzay, Caunay, la Mothe-Saint-Héray).

BERNARD du Mur.

BERTON*.

BERTRAND de Saint-Bonnet.

BESSAC (de).

BLACVOD. Cette famille, originaire d'Écosse, vint se fixer à Poitiers vers le milieu du XVIe siècle.

BLONDET du Plaisset. Famille Blondet la plus connue, qui se partagea entre deux branches majeures : les du Plaisset, branche aînée, et les Pluvillière. Les autres familles Blondet du secteur (v. BLONDET des Bordes et BLONDET de Mauprévoir) ne sont probablement pas étrangères à celle-ci.

BOBILLE.

BOISLEDIEU*. Famille qui apparaît à la fin du XVIIe siècle dans la région de Civray. Le patronyme a subi des déformations orthographiques au fil des années, passant de Boisdieu, Boisledieu, à Boildieu et Boilledieu. Si je n'ai aucune idée de l'origine de cette branche, j'ai trouvé deux familles portant ce patronyme (Boiledieu, Boyledieu), dans la première moitié du XVIIe siècle en la paroisse Notre-Dame de Niort.

BOISSEAU de l'Artige. Famille de la judicature de Lussac-les-Châteaux puis de Montmorillon, que le Beauchet-Filleau lie à la famille BOISSEAU de la Borderie*, famille de la judicature de Charroux (Vienne) et de Benest (Charente), évoluant dans les environs.

BONNET de ChabannePatronyme commun à plusieurs familles. Celle-ci, établie autour de Blanzay, compta de quelques marchands, notaires et procureurs.

BONNET (Saint-Saviol)*. Famille originaire de Civray, qui s'est établi à Saint-Saviol à la fin du XVIIe siècle.

BONNIN du Colombier.

BONNIN (Lizant).

BONNISSEAU du Colombier. Famille de l'Angoumois, qui occupa quelques charges importantes dans le nord charentais.

BORDE du Cron. Famille des environs de Civray, peut-être originaire de Montmorillon, où des Borde occupèrent des charges importantes au XVe siècle.

BOST de la Mondie. Famille de la judicature de Plaisance, proche de Montmorillon.

BOULOUX.

BOUQUIN*.

BOURBEAU. Cette famille présente cette particularité, que pendant quatre cents ans, elle a exercé à Poitiers et dans les villes voisines les fonctions de notaire. On trouve bien un personnage de ce nom à Poitiers dès le XVe siècle, mais l'existence dans les environs de Menigoute (Deux-Sèvres), d'un gué sur la Vonne, dit le Gué-Bourbeau, mentionné dans des actes de 1375 et 1407, coïncidant avec l'existence de la famille Bourbeau dans ces parages, fait penser aux auteurs du Beauchet-Filleau qu'elle est originaire de cette partie de la Gâtine.

BOURDIER. Famille de Charroux, qui a donné plusieurs notaires et chercheurs.

BOURIAUD.

BOURLOTON. Patronyme courant dans la région de Civray, qui semble en être l'origine. Plusieurs familles se distinguent, parmi lesquelles celles de Civray, d'Enjambes ou de La Mothe-Saint-Héray. Quelques-uns, de Rom et de Saint-Macoux* n'ont pas été connectés aux précédents.

BOUTELANT de la Brousse. Plusieurs autres familles portèrent ce patronyme, localisées à Civray, comme deux de Savigné, qui leur sont probablement liés, ainsi que ceux originaire de Payroux.

BRÉCHON*. La famille Bréchon a tenu pendant plus d'un siècle de très bonnes situations dans la ville de Lussac-les-Châteaux (Vienne), aux confins du Poitou, et proche des Marches.

BRICAULT de Verneuil. Famille ancienne originaire de Charroux, qui a donné un grand nombre de magistrats au siège de Civray.

BROU-DUCLAUD. Famille du Périgord dont l'un des membres vint s'installer à Civray.

BROUILLET.

BUCHEY.
CARTIER de la Chauvellerie. Famille habitant les environs de Civray au XVIIe siècle.
CHANDERNAGOR. Comme l'indique l'auteure Françoise Chandernagor sur son site, lorsqu'elle commente son prime ancêtre portant son patronyme, Charles-François Chandernagor était un esclave indien affranchi, recueilli par le marquis de Bussy-Castelnau. Il fut baptisé dans la petite paroisse berrichonne de Plou, dans le Cher. Est-il venu directement de l'Inde, ou a-t'il d'abord été envoyé à la Réunion, comme semble l'indiquer son acte de mariage, qui le fait venir de l'ïle Bourbon. Je vous envoie sur le site de l'écrivain, fille de l'ancien ministre de Mitterand, ici.
CHANTELOUBE*.
CHAUMOND*.

CHAUVEAU (Availles-Limouzine).

CHAZAUD (de).
CHEIN*. Famille qui habitait les environs de Civray, au XVIIe siècle. Son nom est écrit Chain, Chien, Cheyn, etc.
CHEMERAULT de Fief-Renard.
CHEVALLIER-RUFIGNY. Famille ancienne de Poitiers, d'après les notes de M. Henri Chevalier-Rufigny, établie à partir du XVIIe siècle.
CHEVALLON. Ancienne famille de notaires et d'officiers de justice seigneuriale, dont on trouve trace dans les registres paroissiaux d'Availles-Limouzine dès la fin du XVIe siècle.
CHEVAUX*.
CHEVESSIER*.
CHOLLET des Aages.
CIMETIÈRE*.
COL de PUYGELLIER.
COLLET des Saules. Famille originaire de Charroux.
COLLONNIER.
CORDEROY du Tiers.
CORDEROY de la Vignasse.
COUDERT du Prévignaud.
COUILLAUD. Famille d'importance originaire de Champagné-le-Sec, qui s'y était établie de manière durable depuis au moins le milieu du XVIIe siècle.
COULONNIER. Familles d'origines angevine ou bretonne. Plusieurs membres de ces familles vinrent s'installer dans le Poitou à différentes périodes, qu'ils soient d'Ancenis, ou de Saint-Philbert-en-Mauges*.
COURBE.
COUTEAUX.
CRÉVELIER*.
CREUZÉ de LesserFamille ancienne et distinguée de Châtellerault, où elle a rempli diverses fonctions administratives et judiciaires. Elle s'est divisée en plusieurs branches, dont deux furent anoblies par les charges.
CROZÉ de Clesmes.
CROZÉ de la Roche*.
CRUGY-MARCILLAC (de).
CUIRBLANC de la Fouquetière. Famille dont de nombreux membres occupèrent des charges importantes à Poitiers.
CUIRBLANC de Granchef. Originaires d'Usson-du-Poitou.
CUVILLIER.

D
DALIVEAU. Famille originaire d'Angers, dont un membre s'installa dans la région de Civray à la fin du XVIIIe siècle.
DAVEAUXFamille originaire de Touraine dont l'un des membres s'installa à Civray à la fin du XVIIe siècle.
DELAHAYE.
DEJEANBOUYER. Famille qui doit son patronyme au village de « Jean Bouyer », sur l'actuelle commune de Champniers. Les premières générations vivaient à Saint-Pierre-d'Exideuil et à Blanzay, puis leurs descendants s'établirent dans le Civraisien.
DESCATS. Famille du Civraisien du XVIIe et XVIIIe siècles.
DESCHAMPS (Blanzay). Famille de la judicature de Civray installée à Blanzay.
DEVERGE*. Famille des environs d'Usson-du-Poitou et de Saint-Martin-l'Ars. Nombres d'entre eux y furent maréchaux.
D'HOUTEAUX. Famille originaire d'Houtaud, dans le Doubs dont l'un des membres vint s'installer à Civray au XIXe siècle.
DORIDAN. Famille notable qui habitait Charroux et Mauprévoir au XVIIe siècle.
DORVEAU.
DROUYNOT.
DUNOYER de Civray*."Famille de judicature de Civray" dit M. Bobe, "qui a compté de très nombreux représentants dans la région notamment au Breuil, paroisse de Saint-Pierre-d’Exideuil, depuis le XVIème siècle, et probablement bien antérieurement. Cette famille est encore représentée par des descendants du nom, principalement à Surin, qui semble avoir été son berceau, et à Beauvais, où une branche, originaire de Charroux, s’est fixée récemment (vers 1930). « On les trouve au cours des trois siècles remplissant les charges et les métiers les plus divers, on les trouve alliés à toutes les classes sociales, depuis la plus haute noblesse, notamment les St-Gelais, jusqu’aux dernières couches populaires. Les familles Dupont, Favre et Dunoyer ont eu de nombreuses et importantes possessions terriennes à Civray et aux environs, mais ont plus spécialement habité le village du Grand Breuil, ou Breuil aux Bourgoins, et le Petit Breuil, alors appelé la Métairie, paroisse de Saint-Pierre-d’Exideuil. Des sentences, des dessins gravés dans la pierre, des armoiries et un beau linteau à motifs sculptés en bas-relief y marquent encore les traces de leur passage. Il est peu d’anciennes familles bourgeoises Civraisiennes qui ne soient alliées aux Favre, aux Dupont et aux Dunoyer. La maison familiale des Dunoyer à Civray était la maison appartenant actuellement à Mme Draquier, née Dufour, à l’angle de la place d’Armes et de la rue du Pont des Barres, à gauche en allant vers le pont."
DUPAS.
DUPONT de Panièvre. Ancienne famille de Civray, dont plusieurs branches ont quitté cette ville au commencement du XVIIIe siècle, pour venir se fixer à Poitiers. Ses différents membres, soit dans le commerce, soit dans la magistrature ou l'échevinage, soit plus tard comme représentants du Parlement ou dans les assemblées départementales, ont été mêlés intimement à la vie municipale, et se sont toujours efforcés de rendre service à leur pays natal. En sont peut-être issus les DUPONT de Ruffecdont une branche vint s'établir à Civray au cours du XVIIème siècle.
DURAND de Coupé. Famille du Montmorillonnais, qui possédait au XVIIIe siècle le fief de Coupé, à Pindray, relevant de la baronnie de Montmorillon. Un de ses membres, officier distingué, reçut le titre de baron sous la Restauration.
DURAND de Sossais. Famille originaire du Châtelleraudais, établie à Poitiers et à Loudun au XVIIIe siècle. Plusieurs de ses membres ont occupé des charges dans la magistrature et diverses administrations. Elle est peut-être associée aux DURAND de Pouthumé, que l'on retrouve également à Châtellerault à la même époque.
DURANT de la Pastellière. Famille originaire de Bressuire, où deux de ses membres occupèrent la charge de maire au XVIIIe siècle. D'autres furent magistrats à Poitiers et officiers dans les armées.
DUROUSSEAU. Famille noble originaire de l'Angoumois, où une branche connue sous le nom de Durousseau de Ferrières a continué.
DUTIERS. Famille originaire des environs de Confolens (Charente), dont plusieurs membres ont figuré dans l'échevinage des villes de Poitiers et d'Angoulême, aux XVIIe et XVIIIe siècle.

E
ESCHALARD. Famille noble et très ancienne, originaire de Parthenay. Plusieurs de ses membres ont tenu un rang distingué en Poitou, et sont devenus officiers généraux, gouverneurs de place, etc. La généalogie réalisée par Beauchet-Filleau a été établie d'après des documents conservés aux Archives des Deux-Sèvres, à la Bibliothèque Nationale, du Nouveau Hozier, de Carrés d'Hozier et des archives de la Barre.
ESCHALLÉIl s'agit d'une famille noble et ancienne, originaire de Bretagne, qui s'est établie dans le comté de Civray au XVe siècle et s'est éteinte au XVIIIe.

F
FAUGÈRE.
FAURE de la Grenouillère. Famille de la judicature de Civray.
FAVRE (Poitiers)Famille qui a donné plusieurs procureurs à la ville de Poitiers. Ce nom est souvent écrit Faure.
FERDONNET. Famille originaire de Loubillé, dont de nombreux membres furent instituteurs publics à la fin du XIXe siècle.
FOMBELLE. Famille principalement localisée à Limalonges (Deux-Sèvres), et dans les alentours. Le patronyme est également courant dans le Nord de la Charente.
FORESTIER. Famille du comté de Civray aux XVIe et XVIIIe siècles.
FOURNIER de Maison BlancheFamille du Confolentais installée à Montalembert dans la première moitié du XVIIIe siècle, puis à Melle.
FRADIN des ColineauxFamille des environs de Châtellerault, en particulier à Availles-en-Châtellerault, dont certains d'entre eux en furent les curés. Une famille de Châtellerault en découle peut-être.
FURET (Les Forges).
FURET (Fomperron).

G
GABIROT. Famille de la judicature des environs de Châtain et Charroux.
GAY. Famille originaire d'Usson, que l'on trouve dans ce bourg dès la fin du XVIe siècle. Elle est actuellement éteinte.
GAZIL. Cette famille vint s'établir au commencement du XVIIIe siècle à Poitiers, où on la trouve encore en 1820.
GENDRE*. Famille emblématique de Payré, qui y vivait depuis au moins la fin du XVIIe siècle.
GERVAIS de Lafond. Famille ancienne originaire des environs de Loudun, que l'on trouve établie en cette ville vers le milieu du XVIe siècle, qui s'établit dans les environs de l'Isle-Jourdain vers la fin du XVIIe. Par jugement du tribunal de première instance de Montmorillon, en date du 13 mars  1861, et sur le vu des pièces probantes, cette famille est autorisée à porter le nom de Gervais de Lafond. Cette famille portait "d'azur à 3 têtes de lion coupées d'argent et languées de gueules.
GIBAULT en Saint-Saviol.
GOBIN. Famille de cordonniers marchands de la ville de Poitiers, du XVIIe et XVIIIe siècles.
GORRY. Famille originaire de Charroux, installée à Poitiers dans la première moitié du XVIIIe siècle.
GOUGE.
GOUILLÉ de la Millerie.
GOUMIN. Famille bourgeoise et en partie protestante qui habitait au XVIe siècle sur les confins du Poitou et de l'Angoumois.
GRILLIET.
GRIMAULT du BREUIL.
GUÉNY de Chambaudrie. Famille bourgeoise originaire des environs de Sauzé-Vaussais (Deux-Sèvres), qui a occupé de nombreuses charges de judicature.
GUILLAUD de la Vallée*. Famille notable et ancienne que l'on retrouve établie sur les confins du Poitou et de l'Angoumois. Les notes de famille de Mmes Méaudre d'Assit et Babaud de la Croze, dernières héritières de la branche Chemerault, indiquent que celle-ci portait "d'azur au chevron d'or accompagné de trois besauts du même, au chef d'or chargé de trois pommes de pin de gueules". La France héraldique de Ch. Poplimont dit "d'azur au chevron accompagné en chef de deux étoiles et en pointe d'un fermail, le tout d'or". Certaines branches n'ont pu être reliées à cette famille (v. une branche sans jonction de Montalembert, de Limalonges, et de Pliboux, voire de Champniers, d'origine catholique)
GUILLAUD de la Vergnée. Famille originaire de Ruffec (Charente), que le Beauchet-Filleau donne comme originaire du Limousin, et dont quelques membres ont occupé des fonctions judiciaires en Poitou au XVIIe et XVIIIe siècles. Ils sont certainement en lien avec la famille précédente.
GUILLAUD du Cluzeau. Famille que l'on trouve dans le Confolentais, particulièrement à Saint-Laurent-de-Céris (Charente) et à Montmorillon, où certains de ses membres occupèrent de hautes fonctions. D'après le Beauchet-Filleau, elle pourrait avoir la même origine que celle des seigneurs de la Vergnée, cités ci-dessus. Le patronyme Guillaud est déformé en Guilhaud au début du XIXe siècle.
GUILLEMOT de la Guesdonnière. Famille originaire de Saint-Savin, qui s'est divisée en plusieurs branches, presque toutes éteintes. La généalogie suivante a été établie d'après les renseignements communiquées par M. de la Martinière, descendant de l'une des branches, lequel possède le livre de raison d'Isaac Guillemot, qui fait connaître le point de jonction de toutes les branches. À cette famille semble se raccorder ceux Poitiers, qui donnèrent un échevin et un procureur au bureau des finances de la dite ville.
GUILLEMOT de Lespinasse. Cette famille que l'on trouve établie dans le Châtelleraudais dès la fin du XVe siècle, semble distincte des précédentes. Elle a été maintenue dans sa noblesse en 1667 et pris part aux assemblées de la noblesse du Poitou et de la Touraine en 1789. Elle s'est éteinte au commencement du XIXe siècle.
GUILLORY. Famille que l'on trouve établie à Couhé, dès la fin du XVIIe siècle et qui donna des notaires et des procureurs à ce marquisat.
GUITTEAU*.
GUYOT de la Sepière. Famille très nombreuse de notaires et de procureurs que l'on trouve établie à Civray et dans les environs dès le XVIe siècle.

H
HASTRON.

HÉVIN*.
HILAIRE.
HOUDART. Famille originaire de Châlons, en Champagne, établie à Civray au milieu du XVIIe siècle. Ces membres portaient "d'argent au houx de sinople, sur une terrasse de même que broute une biche de gueules, accompagné en pointe d'un dard de sables posé en fasce (cachet du XVIIe siècle).
HUILDOC. Patronyme rare dans le sud de la Vienne et des Deux-Sèvres.
IMBERT*. La famille Imbert, tout comme celle des Maron dont elle est liée, se composent d'anciens marchands qui firent fortune dans la région de Civray. Elle resta relativement peu mobile.

J
JOLLY.
JOYEUX de la Fuie. Famille originaire de la région de Surin, dans la sud de la Vienne.
JOZEAU de Marigné. Famille d'origine charentaise, installée à Limalonges (Deux-Sèvres) au début du XVIIIe siècle, puis à Civray un siècle plus tard.

K



L
LA CHASTRE (de).
LA DUGUIE (de)*. Famille originaire du Languedoc, établie à Poitiers vers le commencement du XVIe siècle. Elle a donné à cette ville plusieurs échevins et s'est éteinte dans la famille Saint-Gelais-Lusignan au XVIIème siècle.
LAFA.
LA FAYE de la Groie (de). Cette famille était, dit-on, originaire de Touraine, à moins qu'elle ne fusse une branche cadette des LA FAYE de Montorchet (de)famille noble et ancienne du Poitou, aujourd'hui éteinte, qui pourrait être originaire de la Faye, près de Ruffec (Charente).
LAGLAINE des Chambonneaux. Famille du Châtelleraudais, dont l'un des membre s'installa près de Civray au début du XVIIIe siècle.
LALANDE (de) (Civray). Famille de maîtres chirurgiens originaire de Civray.
LEBLOIS. Famille marchande originaire de Poitiers. Les branches mises à jour ne sont pas reliées entre elles.
LELONG de la Fragnée.
LE MARESCHAL du Bourgneuf. Famille noble du Niortais, peut-être d'origine normande. Un descendant s'établit à Limalonges.
LE PELLETIER.
LESIRE*. Chronologiquement, il s'agit de la première famille dont j'ai essayé de rechercher les membres le plus précisément possible. De nombreuses fois alliés avec les Branthôme d'Abzac (Charente), les Lesire seraient, d'après un ami correspondant, originaires de la région de Rennes, en Ille-et-Vilaine. De nombreux membres portèrent mon prénom, plutôt rare dans la région, et, fait également tout aussi rare, ils restèrent presque exclusivement localisés autour de la commune de Saint-Martin-l'Ars, pendant près de 300 ans.
LESUEURFamille d'Usson-du-Poitou, puis de Civray, dont deux enfants migrèrent aux confins du Bas-Poitou. La famille se dispersa ensuite entre Nantes, réfugiée lors des guerres de Vendée, et en Charente-Maritime.
LEVEILLÉFamille originaire de l'Orne, qui s'installa à Civray et en Châtelleraudais.
LEVIEIL. Famille de Poitiers à l'origine protestante, dont l'un des membres s'illustra durant les guerres de Vendée.
LIÈGE (Poitiers).
LIÈGE d'Iray. Famille originaire de Lusignan (Vienne), d'où elle alla s'installer à Poitiers, Niort et Châtellerault. Elle adonné deux magistrats et s'est éteinte dans la première moitié du XIXe siècle.
LIREUIL.
LIVOIRE-QUINTAL.
LOSSE (de)*. Une source rattache cette famille à Jean II de Losse (1504-1580), dont Dominique en serait un fils. Ce dernier était un célèbre noble périgourdin, dont la carrière militaire s'est construite durant les guerres de religion (L'intermédiaire des Chercheurs et Curieux, 1911,  n°47, p. 660 à 662). Mais comme Dominique de Losse fut anobli en 1606 et se déclarait d'origine italienne, je ne crois pas à cette filiation.
LUSSON*. Famille d'artisans originaire de Civray.

M
MACHET de la Martinière. Famille originaire de la région de Charroux, qui posséda la métairie de la Martinière, à Savigné. Ce nom a été donné aux Éditions de la Martinière, fondées par un descendant de cette famille (v. La Martinière Groupe, sur Wikipedia).
MAGNEN en Clussais.
MAIGNAN des Salmondières.
MALAPERT de l'Isle. Ce nom apparaît en Poitou au milieu du XVIIe siècle, à Civray notamment. D'après les recherches de Madame Poincarré, rapportées par Pierrette Gilard, les Malapert seraient issus d'une famille importante de la ville de Mons, en Belgique, qui, ayant fui les persécutions des Espagnols, se serait réfugiée en partie en France, certains, notamment, dans l'abbaye de Charroux. L'un d'eux donna peut-être la lignée de l'Isle, un autre se serait installé à Charroux (v. également MALAPERT du Mont), altérant son origine "de Mons" en titre "du Mont". Je vous enjoins à lire cette recherche, tout à faire remarquable, ici.
MALIVERNET. Famille de cordonniers, originaires de Beaune, en Côte-d'Or (Bourgogne), au début du XVIIIe siècle, dont un cadet vint s'installer dans le Civraisien au début du siècle suivant.
MANTRANT. Famille marchande du Nivernais, dont un des membres s'installa à Charroux à la fin du XVIIe siècle, modifiant au passage son patronyme de Carimantrant en Mantrant.
MARCHIVE.
MARESCAL de la Fuye.
MARON*. Voilà une petite recherche sur la famille Maron, qui fut assez importante à partir du XVIIe siècle sur Savigné (Vienne). Il existe de nombreuses sources qui décrivent la descendance de plus en plus aisée et noble, montrant ainsi une ascension sociale du bas vers le haut comme ce fut le cas pour les Tribot de Laspière, qui en seraient — pour moi — les descendants.
MARTIN de Bessé.
MARTIN de Laprade. Famille de Bouresse, dont plusieurs membres furent apothicaire et officier de santé. Elle fut peut-être liée aux MARTIN de la Voularnière et aux MARTIN des Houlières, familles du secteur.
MASSOUGNES (de).
MATHÉ de Vaudebreuil.
MAUFLASTRE (Chaunay). Famille originaire de Civray, où on la trouve dès 1570. D'après le dictionnaire historique et généalogique du Poitou, de Beauchet-Filleau, les filiations dont je reprends l'essentiel ci-dessous, sont établies à partir des travaux des sieurs Perrier des Brousses et Pierre Dez. Une branche orpheline est située à Brux.
MAUMILLON du Bouchet (de). Famille d'Availles-Limouzine.
MEMINEAU.
MERCIER des Ponteilles.
MÉRIGEAUD de la Touche. Famille aisée de la région de Champagne-Mouton, qui, par alliance, eut des liens à Montalembert.
MESMIN des VauxFamille qui paraît originaire de l'Isle-Jourdain, dont une branche passa dans la Haute-Vienne et celle des Vaux, à Bouresse.
MESNIER.
MESTREAU.
MESTROT.
MEZIL.
MICHEAU.
MINOT en Savigné*.
MITOUFLET. Famille de maîtres confiseurs originaires de Tours, dont l'un d'entre eux vint s'établir à Poitiers à la fin du XVIIIe siècle.
MOGUE. Famille de Montaigut-le-Blanc (Puy-de-Dôme), dont deux membres vinrent s'installer dans la région de Civray.
MONJEAN. Famille civraisienne d'origine marchande.
MONROUSSEAU.
MOTHIRON. Famille orléanaise dont l'un des membres fut notaire à Charroux.
MOTHEAU*.
MOURGAUD de la Grange.

N
NICOLAS. Patronyme courant dans le Poitou et le nord de la Charente. Plusieurs filiations peuvent être établies, telles que les NICOLAS des Fossettes, et les NICOLAS des Pierrières, à Poitiers, une famille marchande de Saint-Claud*, et les NICOLAS de Masbrun qui leur sont peut-être associés.
NIVELIN. Famille marchande civraisienne.

O
OGIER. Famille de la judicature de Charroux.
ORRÉ. Famille originaire de la ville de Thouars, où elle a compté de nombreux membres dans la judicature, ainsi qu'un échevin à la ville de Poitiers.
ORRY.
OUDIN.
OUTÉCY.

P
PALLU du Ruau. Le nom de Pallu, orthographié parfois dans les anciens textes Palu ou même Paluz, doit provenir de la désignation d'une petite rivière, la Pallu, qui coule dans la région de Vandœuvres et sur les bords de laquelle se rencontrent deux antiques propriétés des Pallu, la Blouère et la Jalletière, non loin d'Airvault dépendant, comme l'Ile-Bouchard, du Duché de Thouars, berceau probable de la famille. C'est cependant dans le Poitou qu'il est fait pour la première fois mention du nom ; vers l'an 1000, un Stéphanus de Palu est cité dans le cartulaire de l'abbaye de Saint-Cyprien de Poitiers, il devait avoir une situation aisée puisque le document concerne une donation de terres labourables et prés situés dans viguerie de Saulves, mais rien ne nous renseigne sur sa parenté ou sa descendance. À part un titre Pallu signataire en 1278 d'un acte notarial, il faut attendre la fin du XIV'siècle pour trouver à Poitiers la famille Pallu occupant les premiers rangs dans la cité (recherches d'André Brun). En découlent probablement les PALLU des Rabonnières. À noter qu'on en retouve en Deux-Sèvres, avec les PALLU de Beaupuy, et dans le sud de la Vienne avec les PALLU de Chaunay.
PAPAUD. Famille de la judicature des environs de Châtain et de Charroux.
PARHAZARD.
PASCAULT du Buissonnet. Famille notable de Charroux, qui y occupa des fonctions importantes dès le début du XVIIe siècle. Cette famille est probablement à mettre en lien avec celle des PASCAULT des Barres, localisés à Benest, en Charente, ainsi qu'avec celle des PASCAULT du Mas, des alentours de Civray et de Lizant, dont découle probablement une branche sans jonction de Civray.
PASQUERON. Famille de notables des environs d'Usson-du-Poitou.
PASQUET de la Broue*. Ce patronyme regroupe plusieurs familles dont l'origine se situe à Charroux et à Civray.
PÉAN. Famille de Poitiers, puis de Civray.
PESTUREAU. Famille originaire de Pliboux (Deux-Sèvres), dont l'un des cadets vint s'installer à Civray.
PETIT de la Bougonnière.
PETIT de la Chassagne.
PETIT de la Broue.
PETUAUD de l'Étang.
PIBELOUGNE.
PIOGER.
PIORRYFamille localisée à Poitiers, et autour de la ville de Charroux.
PISSARD (la Charrière). Famille dont l'origine se situe à la Charrière (actuellement Prissé-la-Charrière), au sud des Deux-Sèvres. Le lien entre cette famille et les Pissard originaires du Civraisien (sud de la Vienne) n'est absolument pas établi. Cette branche, à plus d’un titre, est novatrice : par exemple, on apprend que les anciens de cette branche préféraient se faire nommer Charrière (du nom de la paroisse ?), plutôt que Pissard, qui était semble-t-il jugé vulgaire à l’époque par le curé, particularité inexistante chez les Civraisiens. Cette branche concerne une grande partie des Pissard des Deux-Sèvres, et également, la majorité des Pissard présents en Charente-Maritime.
PITOIS (Bonnes). Familles originaires de la région de Bonnes et de la Moulière, dont sont peut-être issus ceux de Poiters.
PONTENIER (Angoulême). J'ai trouvé une origine possible du patronyme : pontenier, pontonier : celui qui a soin des ponts, des bateaux ou des bacs qui en tiennent lieu, qui est chargé de leur entretien, et qui perçoit les droits de pontage (droit de passage de rivière sur les bacs, bateaux, ou sur les ponts ou pontons), dans le Glossaire de la langue romane, J. B. B. Roquefort, tome 2, 1808.
PONTENIER (Civray)*. Les Pontenier appartiennent de toute éternité au Civraisis, leur domaine familial était le village d'Écharpeau (les Cherpeaux), où ils possédaient un grand domaine acquis plus tard par la famille du général comte Rivaud de la Raffinière ; le plus ancien que l'on y trouve, Isaac Pontenier, avait épousé une demoiselle Ingrand, vers 1580. Une branche a possédé la Gilardière, commune de Savigné, dont elle prit le nom. Ils ont, dès le moyen âge, rempli les plus hautes charges à Civray. Il y a encore des descendants de ce nom. Ils ont été alliés à toutes les familles bourgeoises de Civray. (Histoire de Civray, Augustin Bobe, 1935).
PONTOIS. Famille issue de la judicature de Bourges, installée à Poitiers à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle.
PORTIER.
PRESSAC de la Chèze (de). Un cadet de la maison de Fezensac, Guillaume-Loup, auquel son épouse Bénédict Gallin, vers 1030, apporte la terre de Préxac, près d'Oloron en Béarn, était, d'après Étienne Salliard, l'auteur commun de cette maison féodale, dont le nom va s'orthographier suivant le temps et les contrées : Préxac, Préchacq, Présag, Preychat, Preyssac, Preissac, Pressat, jusqu'à sa forme actuelle de Pressac. Cette famille possédera plusieurs terres de ce nom, et auxquelles on doit vraisemblablement la seigneurie de Pressac (près de Chabanais), et le Petit-Pressac (Saint-Maurice de Confolens). Plusieurs branches se rapportent à ce patronyme : d'après Salliard, la branche des PRESSAC du Repaire (en Confolentais), se détache du tronc principal au XIe siècle. Ces familles possèdent des armoiries se distinguant entre elles par quelques détails, gardant cependant la pièce principale, le lion, qui est Fezensac. Ainsi donc, on pourrait, d'après l'auteur, et bien que leurs armoiries soient dissemblables, y rattachées les familles non nobles des PRESSAC d'Availles-Limouzine* ainsi que les PRESSAC de la Forgerie, à laquelle appartenaient "les 3 frères Pressac", personnages importants de la région civraisienne sous la révolution française (objet du livre de Salliard).

Q
QUINCARLET*.

R
RAZES (de)Dans son article intitulé "l'Hôtel des Jacobins à Poitiers", Maurice Pouliot évoque cette famille : "les de Razes étaient possessionés principalement dans la paroisse de Migné. Ils y étaient seigneurs de Verneuil et d'Auxances, et c'est sous le titre de comtes d'Auxances qu'il sont souvent désignés. La famille était propriétaire de l'hôtel de Sainte-Soline, l'un des plus considérables de Poitiers et qui avait eu l'honneur d'abriter le roi Louis XIV lors de ses séjours de notre ville. S'ouvrant au fond de la place du Palais, là où est actuellement la rue Boncenne, l'hôtel comportait d'immenses jardins et les de Razes y ont laissé le souvenir de leur fief d'Auxances par le passage baptisé sous ce nom, établi vers 1860, entre la rue Boncenne et celle qui porte aujourd'hui le nom de rue Édouard-Grimaux." (Bulletins de la Société des Antiquaires de l'Ouest, tome 1, 2ed de 1861, p. 16).
REGNAUD de Rochefort.
REGNAUD de la Touche-Barreau.
REGNAUD de Massignac.
REGNAUD de Villognon.
RESSEGAND*.
RIVAUD de la Cailleterie.
ROBERT*. famille marchande de Champniers. Selon Michel Fouché, dans son article sur les Descendants, dans le Civraisien, des sires de Rancon (Bulletin de la Société des Antiquaires de l'Ouest, janvier-mars 1968, p. 397), Pierre Robert, lieutenant général de la Basse-Marche, résidant au Dorat, qui vivait en 1600, dit que "sont de sa famille, les Robert de la ville de Charroux, ainsi que le sieur de Chanier et son frère" (Dom Fonteneau, 45, pp. 581 à 606). Ceux visés par Robert du Dorat étaient vraisemblablement François Robert, sieur de Saint-Pierre (ROBERT de Saint-Pierre) et Jacques Robert, sieur de Chaniers (ROBERT de Chaniers). Quant au frère de ce dernier, Michel Fouché le suppose être Jean Robert, créateur de la famille marchande de Champniers.
ROBERT de Beauchamp.
ROCHEFATON (de la)Famille noble et ancienne, originaire du Poitou portait "de gueules à 3 fleurs de lis d'or".  Les de la Rochefaton étaient installés au château du même nom, sur la commune de Lhoumois (Deux-Sèvres). Le bâtiment principal du château (des XVe et XVIe siècles) est inscrit au titre des monuments historiques le 11 juillet 1973, puis les ailes des communs le 31 décembre 1993 (source Wikipedia). Cette famille posséda également le fief de Loing, paroisse de Savigné, au XVe et XVIe siècle.
ROMULUS. Famille dont le patronyme atypique interpelle, localisée à Montalembert (Deux-Sèvres).
ROUFFIE*.
ROUGIER (Savigné)*.
ROUVRE (de)*. Famille installée à Chaunay depuis le milieu du XVIIe siècle, qui part en quenouille en Charente-Maritime au la fin du siècle suivant.

S
SABLEAU.
SACHETFamille originaire des Mauges dont un descendant venu s'installer à Poitier y occupa des fonctions dans la magistrature.
SALLIARDFamille (dont les premiers membres avaient leur patronyme orthographié en Saillard par les curés), originaire de la paroisse de Genay (Rhône). L'un d'eux vint s'établir à Poitiers.
SAVIN de Larclause. Une branche de la famille Savin, installée à Poitiers, Usson-du-Poitou et Ceaux-en-Couhé, qui venait originellement de Queaux, à rapprocher de la famille SAVIN d'Orfond.
SEBILLEAU*.
SEILLIER. Famille d'origine charentaise, dont l'un des membres s'installa à Usson-du-Poitou où sa famille occupa plusieurs charges de la judicature.
SERPH. Famille marchande évoluant vers la judicature civraisienne, plusieurs membres occupèrent la charge de notaire au siège royal. L'un d'eux fut également député sous la IIIe république.
SICAULT (Saint-Macoux)*. Imposante famille de Saint-Macoux, qui s'est peu étendue, et qui est toujours représentée de nos jours dans les environs.
SURREAU de la MirandeFamille dont les premiers membres étaient originaires de Pliboux (Deux-Sèvres), où au moins trois d'entre eux furent notaires.
SURREAU de la Brousse.
SURREAU Lussac-les-Châteaux).
SURREAU des Roches.

T
TARDIVEAU. Famille de cultivateurs originaires des alentours de Gençay.
TAVEAU.
TENDRON. Famille marchande de Civray.
TEXEREAU de Marigné. Famille dont les membres habitèrent à Marigné, paroisse de Saint-Pierre-d'Exideuil, qui acquirent de nombreuses terres dans ce village.
THÉZARD.
TICQUAIS*.
TOUAILLE de Larabrie.
TOURON*. Plusieurs familles dispersées dans le sud de la Vienne portèrent ce patronyme. On retrouvera la famille ci-dessous au départ de Blanzay, près de Civray, qui s'établira au fil des générations dans les paroisses et communes avoisinantes.
TOUTARD.
TRASLEBOUST*. Les Trasleboust (Traslebost, Trasleboux, Trallebout, Tralboux, etc.) furent cultivateurs et marchands, localisés autour de Romagne, Champniers, Sommières ou Savigné. C'est dans cette dernière commune qu'une branche prit de l'importance, donnant un maire (et conseiller général), un conseiller municipal et un chevalier de la Légion d'Honneur.
TRÉBUCHET.
TREUIL (Champdeniers).
TREUILLE de la Pichardière.
TREUILLE de Beaulieu. Cette famille donna son nom à un fusil : "Le système Treuille de Beaulieu n'a été appliqué qu'à la fabrication des mousquetons, dont étaient armées cent gardes de Napoléon III, mais il était dans la pratique bien avant qu'on ne parlât du fusil à aiguille. Dans ce système qui n'était pas parfait, et dont le maniement demandait quelques précautions, le tonnerre se découvre lorsqu'on abaisse une culasse mobile appelée verrou, au moyen de la sous-garde, qui est la queue de ce verrou et forme ressort. Ce ressort joue le rôle des chiens du fusil à piston et lorsqu'on presse la détente, il frappe sur une petite tige métallique qui s'appuie sur la capsule fixée dans le culot de la cartouche naturellement, par ce choc, l'amorce s'enflamme et le coup part. Et c'est précisément pour cela que le fusil est dangereux, parce que les organes du mécanisme en sont trop délicats, et qu'à moins de prendre des précautions, impossibles dans une bataille, où l'on n'a pas précisément tout son sang-froid, le coup peut partir avant que l'on ait son fusil à l'épaule" (Les fusils à tir rapide, Charles-Lucien Huard, 1892, p. 5). Famille à mettre en parallèle avec les TREUILLE des Essards, localisés vers Gençay, ainsi que des familles TREUILLE de Pranzay, qui lui sont peut-être apparentée.
TRIBOT de Laspière*. Les Tribot de Laspière représente une bonne part de mes recherches généalogiques. Tout d'abord, c'est à partir d'un Tribot qu'ont débuté mes fouilles sur les Dunoyer, Petit et autres de la petite noblesse civraisienne et pictavienne. Ici, avec cette famille, d'autre part, je retrouve mon village favori, Savigné, qui reste encore et toujours l'un des berceau de mes ancêtres.
TROISNE. Famille originaire de Savigné, où une petite maison du nom du Troine existait, englobé par Champagné-Lureau. La mention du Troene apparaît dès 1315.

U



V
VAILLANT (Sommières-du-Clain)*. Famille originaire de Sommières-du-Clain, où les plus anciens membres étaient meuniers. L'un des cadet fonda une famille sur Civray qui se trouva impliquée dans la judicature de cette ville.
VALLÉE du Grand-Pré.
VALLÉE en Usson.
VAUGELADE. Famille de la judicature civraisienne, représentée notamment par deux notaires au XVIIe siècle, puis par des chargés d'office aussi bien à Civray que dans le secteur de Poitiers.
VENASSIER (de).
VERRIER (du).
VÉTAULT de la Ballandière*. L'étude de cette famille a été mené à quatre mains, en consultant des dizaines d'actes et en mettant en lien les différents membres de ces familles. : je tiens à remercier Alain pour sa perspicacité et son sens de la contre-lecture, pour la réalisation de la première famille qui nous est commune..
VÉTAULT (Civray).
VÉTAULT (Romagne).
VÉTAULT (Pliboux).
VEYRET de Logérias.
VIDAUD de la Combe.
VIGANT. Famille de la judicature civraisienne.
VITET. Famille originaire d'Airvault.

W



X



Y



Z
ZOLT. Famille de cabaretiers à Liglet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire