lundi 26 juin 2017

VERGNOLLE

§ Ier.
1. — VERGNOLLE (Antoine), fut l'époux de Marie Bordes, dont il eut : 1) Jean, qui suit.
2. — VERGNOLLE (Jean), ouvrier en armes, né le 25 mai 1807 à Tulle, qui épousa Louise Aignoux (décédée le 24 août 1839 à Châtellerault), dont il eut : 1) Antoine, ouvrier en armes, né le 26 août 1829 à Tulle, qui épousa, le 26 juin 1852, à Thuré, Virginie Philiponneau, fille de Jean, cultivateur, et de Madeleine Philiponneau. Il mourut le 4 juillet 1872 à Châtellerault, ayant eu : a) Augustine Virginie, couturière, née le 29 mai 1853 à Thuré, qui épousa, le 24 février 1880, à Châtellerault, Auguste Lantz, armurier, fils des feux Jean et Angélique Sigrist. b) Marie, couturière, née le 3 décembre 1855 à Châtellerault, où elle épousa, le 26 novembre 1877, Gustave Krebbs, armurier, fils de Louis, aussi armurier, et de Zoé Chevallier. c) Marthe Virginie, couturière, née le 8 avril 1858 à Châtellerault, où elle épousa, le 16 septembre 1882, Georges Schaad, brigadier armurier au 5e escadron du train des équipages militaires en résidence à Fontainebleau, fils de Joseph et de Catherine Fischer. d) Gustave, armurier, né le 30 mars 1861 à Châtellerault, qui fut engagé volontairement pour 5 ans à la mairie de Neufchâteau le 31 mars 1879, dans le 37e régiment de ligne. Passé au 18e régiment de dragons le 18 juillet 1883, il se réengagea pour 2 ans le 5 mars 1884 à compter du 31 dudit mois, puis pour de nouveau 2 ans le 26 mars 1886. Commissionné le 24 mars 1888, il passa au 8e escadron du régiment des équipages le 8 janvier 1890, puis au 12e bataillon de chasseurs à pied le 17 septembre suivant, ayant été nommé chef armurier de 2e classe par décision ministérielle du même jour. Il fut reformé par la commission spéciale de Grenoble, le 6 juillet 1891, pour hypermanie et délire de persécution. Il fut libéré du service militaire le 31 mars 1907. 2) Pierre, armurier, né le 19 juin 1831 à Tulle, qui épousa, le 2 septembre 1861, à Châtellerault, Radégonde Daillé, couturière, fille de Pierre, coutelier, et de Radégonde Brunet. Il mourut le 7 décembre 1868 à Châtellerault, ayant eu : a) Alice Louise, couturière, née le 6 janvier 1862 à Châtellerault, où elle épousa, le 15 octobre 1883, Charles Devois, tourneur sur bois, fils de Louis François Xavier, négociant, et d'Élisabeth Vallet. Elle mourut le 18 septembre 1909 à Châtellerault. b) Georges, né le 11 décembre 1864 à Châtellerault. 3) Marie, lingère, née le 17 mai 1834 à Châtellerault, qui y épousa, le 23 mai 1864, Silvère François Dumas, chef de cuisine, fils de Jacques, cafetier à Tarascon (Bouches-du-Rhône), et d'Élisabeth Valéry. 4) Lazier, né le 28 janvier 1838 à Châtellerault, où il mourut le 13 novembre 1847.
Veuf, il se remaria, le 16 novembre 1839, à Châtellerault, à Marie Amirault, couturière, fille d'Augustin, ancien coutelier, et de Louise Perrin, qui lui donna : 5) François, qui suit. 6) Augustin, armurier, né le 16 décembre 1841 à Châtellerault, qui y épousa, le 2 décembre 1865, Célestine Daillé, revendeuse, fille de Pierre, coutelier, et de Radégonde Brunet, aussi revendeuse. De leur union, ils eurent : a) Augustin, né vers 1865 à Châtellerault, qui y mourut le 25 avril 1868. b) Adèle, née le 9 mai 1867 à Châtellerault, où elle mourut le 14 avril 1868. c) une fille née sans vie le 31 décembre 1868 à Châtellerault. d) Juliette Célestine, couturière, née le 14 janvier 1870 à Châtellerault, où elle épousa, le 2 septembre 1893, Augustin Eugène Touzalin, armurier libre, fils d'Eugène, garde-champêtre à Thuré, et de Radégonde Boucher. e) Adrien Étienne, né le 26 décembre 1872 à Châtellerault. f) Jules, né le 23 août 1874 à Châtellerault, qui fut incorporé au 6e régiment de ligne comme appelé à compter du 14 novembre 1895. Nommé caporal le 25 septembre 1897, puis sergent fourrier le 21 février 1898, il fut envoyé dans la disponibilité le 17 septembre suivant, sous le grade de sergent, avec certificat de bonne conduite accordé. Comptable, il mourut sans alliance le 8 mai 1901 à Châtellerault. 7) Siméon, armurier, né le 18 février 1847 à Châtellerault, qui y épousa, le 9 septembre 1873, Marie Vasseur, couturière, fille de Simon, maçon, et de Catherine Boux. Il mourut le 1er février 1914 à Châtellerault, ayant eu : a) Germaine Anaïs Léonie, née le 8 juillet 1874 à Châtellerault. b) Renée Andrée Olivia Léontine, institutrice à Beuxes, née le 25 février 1878 à Châtellerault, où elle épousa, le 9 août 1909, Constant Joseph Touzalin, maréchal des logis d'artillerie coloniale en résidence à Toulon, fils d'Eugène et de feue Radégonde Boucher. 8) Louis, rapporté en § II.
3. — VERGNOLLE (François), armurier, né le 3 août 1840 à Châtellerault, y épousa, le 12 mai 1862, Mathilde Brunet, couturière, fille de feu Antoine, cordonnier, et de Magdeleine Charles. De leur union, ils eurent : 1) Fernand-François Justin, né le 11 juillet 1863 à Châtellerault, qui y mourut le 28 novembre 1866. 2) Marie-Antoinette, née le 3 février 1868 à Châtellerault. 3) François-Gustave, qui suit. 4) Mathilde Berthe Jeanne, née le 2 avril 1877 à Châtellerault. 5) Marthe Lucie Blanche, née le 27 octobre 1880 à Châtellerault, où elle épousa, le 5 novembre 1898, Jules Camille Chaumont, ajusteur, fils de René Jules, marchand de charbon, et de feue Victorine Planchon.
4. — VERGNOLLE (François-Gustave), ajusteur, né le 26 mars 1872 à Châtellerault, y épousa, le 7 novembre 1896, Robertine Marguerite Jeanne Berthe Coulon, fille de Jean-Baptiste, tailleur de limes, et de Jeanne Marie Geninet. De leur union, ils eurent : 1) Henri François Jean-Baptiste, né le 3 janvier 1899 à Châtellerault, où il épousa, le 18 mars 1922, Simone Marie-Madeleine Antzlinger. Il y mourut le 2 avril 1970.
§ II.
3. — VERGNOLLE (Louis), fils de Jean et de sa seconde épouse Marie Amirault (2e degré, § Ier.), armurier, né le 13 mars 1853 à Châtellerault, qui y épousa, le 29 mars 1880, Florentine Garnier, domestique, fille de Florentin, coutelier, et de Monique Cantin. Il mourut le 4 janvier 1897 à Châtellerault, ayant eu : 1) Victor, qui suit. 2) Louis-Georges Albert, armurier immatriculé à la manufacture d'armes au titre d'ajusteur de précision, né le 15 février 1881 à Châtellerault, qui épousa, le 26 juin 1910, à Oyré, Yvonne Claire Louise Pascaline Barreault, brodeuse, fille d'Alexandre, cordonnier, et de Louise Moreau, couturière.
4. — VERGNOLLE (Victor), ajusteur, né le 15 avril 1878 à Naintré, qui épousa, le 21 octobre 1905, à Châtellerault, Marguerite Marthe Adèle Dangy, fille de Jean-Joseph, et de Marie-Adèle Verdin. De leur union, ils eurent : 1) Simone Marguerite, née le 21 mars 1907 à Châtellerault. 2) un garçon né sans vie le 16 février 1913 à Châtellerault.

    samedi 24 juin 2017

    ULMER

    1. — ULMER (François), tisserand, fut l'époux de Madeleine Sennery, dont il eut : 1) Joseph, qui suit.
    2. — ULMER (Joseph), armurier, né le 26 janvier 1852 à Ottrott, qui épousa, le 16 février 1878, à Châtellerault, Élisa Schuppon, couturière, fille d'Ignace, aussi armurier, et de feue Joséphine Mary. De leur union, ils eurent : 1) Joseph-Ignace, né le 5 février 1879 à Châtellerault. 2) Marie, née le 18 mai 1880 à Châtellerault, qui épousa, le 29 février 1898, à Paris, 6e arrondissement, Urbain Bazet. Elle mourut le 6 septembre 1946 à Paris, 14e arrondissement. 3) Édouard Louis, qui suit. 4) Marie-Jeanne, née le 2 février 1885 à Châtellerault, qui épousa, le 22 février 1913, à Paris, 5e arrondissement, Edouard Dumey, puis, le 5 mars 1927, à Clichy, Henri Unsvvorth. Elle mourut le 4 octobre 1962 à Pontoise.
    3. — ULMER (Édouard Louis), garçon de café, né le 24 octobre 1882 à Châtellerault, qui y épousa, le 19 avril 1911, Marie-Clémence Marguerite Coué, couturière, fille de Louis, journalier, et d'Aimée Blanchard. De leur union, ils eurent : 1) Andrée Marguerite, née le 28 avril 1912 à Châtellerault, qui y épousa, le 26 décembre 1938, Lucien Raymond Chaleux. Elle se remaria, le 22 novembre 1947, à Courbevoie, à Yvan Félix François Charles Brunet. 2) Catherine Madeleine Suzanne, née le 14 janvier 1914 à Châtellerault, qui épousa, le 14 juin 1947, à Courbevoie, Henri Louis Gabriel Favre.

    vendredi 23 juin 2017

    TAVERNIER

    § Ier.
    1. — TAVERNIER (Jean-Nicolas), armurier, fut l'époux de Marie-Jeanne Dourlet. Il mourut le 7 novembre 1862 à Mohon, ayant eu : 1) Jean-Baptiste, armurier, né le 15 fructidor de l'an XIII aux Ayvelles, qui épousa, le 8 février 1840, à Mohon, Marie-Virginie Rousseau, journalier, veuve de Philippe Joseph Delmotte, fille de Jean-Baptiste, ferronnier, et d'Anne Helin. Il mourut le 1er mars 1849 à Châtellerault, ayant eu : a) Pierre-Évangéliste, né le 1er mars 1840 à Mohon. b) Jean-Baptiste Émile, apprenti platineur, né le 24 février 1842 à Châtellerault, où il mourut le 10 janvier 1857. 2) Pierre Nicolas, né le 10 juin 1807 à Mohon, qui y mourut sans alliance le 10 juin 1843. 3) Joseph-Armand, qui suit. 4) Jean-Baptiste Auguste, armurier et cloutier, né le 22 novembre 1810 à Mohon, qui y épousa, le 18 septembre 1837, Élise Massiaux, fille de Jean-Baptiste Isidore, sous-brigadier des douanes, et de Marguerite-Charlotte Bemkamper. Il mourut le 30 août 1842 à Mohon. 5) Marie-Jeanne Pauline, née le 15 février 1812 à Mohon, qui y mourut célibataire le 4 décembre 1879. 6) Nicolas Paulin, rapporté en § II. 7) Jean-Charles Hyppolite, charpentier, né le 10 septembre 1815 à Mohon, qui y épousa, le 28 avril 1847, Marguerite-Félicité Docquin, fille de Jean-Baptiste, et de feue Magdeleine Fegert, dont il eut : a) Pauline Armance, née le 28 avril 1848 à Mohon. 8) Nicolas Joseph, né le 9 juillet 1819 à Mohon.
    2. — TAVERNIER (Joseph-Armand), armurier, naquit le 22 février 1809 à Mohon, où il épousa, le 19 juin 1836, Jeanne-Virginie Delvincourt, fille naturelle de Marie-Anne Delvincourt. De leur union, ils eurent : 1) Marie-Jeanne Zélie, née le 13 mars 1837 à Mohon. 2) Jean-Baptiste, qui suit.
    3. — TAVERNIER (Jean-Baptiste), sellier, né le 19 janvier 1839 à Mutzig et décédé le 7 juillet 1893 à Mézières, avait épousé Julie-Alexandrine Coquille, dont il eut : 1) Auguste Armand, né le 6 juin 1873 à Mohon. 2) Léonie-Lucie, née le 2 novembre 1874 à Mohon. 3) Pauline-Armance, née le 29 août 1877 à Mohon. 4) Louise-Désirée, née le 28 septembre 1880 à Mohon, qui épousa, le 29 décembre 1904, à Paris, 15e arrondissement, Gabriel Auguste Aubin. Elle mourut le 22 mars 1956 à Ecly (Ardennes).
    § II.
    2. — TAVERNIER (Nicolas Paulin), fils de Jean-Nicolas et de Marie-Jeanne Dourlet (1er degré, § Ier.), ouvrier en armes, né le 4 novembre 1813 à Mohon, épousa, le 2 juin 1838, à Châtellerault, Augustine Dieulefils, lingère, fille de feu Pierre, cordier, et d'Augustine Landais.
    Veuf, il se remaria, le 1er août 1846, à Châtellerault, à Anne-Marie Bühler, fille de Jacques et de Marie-Anne Haessler (v. BÜHLER). Il mourut le 22 mars 1848 à Châtellerault, ayant eu : 1) Ferdinand Joseph, qui suit. 2) Augustine Françoise, née le 22 mai 1842 à Châtellerault. 3) Paulin Jean-Baptiste, né le 1er octobre 1847 à Châtellerault, où il mourut le 13 septembre 1848.
    3. — TAVERNIER (Ferdinand Joseph), né le 25 septembre 1839 à Châtellerault, y épousa, le 16 novembre 1867, Rosalie Brigault, dont il eut : 1) Auguste Ferdinand, qui suit. 2) Alexis, armurier libre, né le 2 juin 1872 à Châtellerault, où il épousa, le 28 mai 1900, Maria Georgette Zeis, tapissière, fille des feux Georges et Marie-Clémentine Hutte. 3) Edmond, né le 29 juillet 1874 à Châtellerault.
    4. — TAVERNIER (Auguste Ferdinand), armurier libre, né le 8 mars 1869 à Châtellerault, y épousa, le 30 septembre 1893, Marie Lirand, couturière, fille des feux Louis Augustin et Louise Honorine Dubois. De leur union, ils eurent : 1) André Auguste, né le 11 février 1896 à Châtellerault, qui y épousa, le 19 janvier 1918, Yvonne Léa Seigle. Il y mourut le 30 septembre 1967. 2) Edmond Henri, né le 14 juillet 1898 à Châtellerault. 3) Robert Émile René, né le 1er janvier 1903 à Châtellerault, qui y épousa, le 25 novembre 1922, Suzanne Marcelle Renée Chartier. Il se remaria, le 1er décembre 1931, à Vincennes, à Suzanne Rossfelder, dont le mariage fut dissous par jugement du tribunal civil de la Seine, en date du 23 mai 1939. Il mourut le 4 juillet 1983 à Châtellerault.

    jeudi 22 juin 2017

    SQUIVET

    1. — SQUIVET (Louis-Joseph), contrôleur d'armes à Charleville, épousa Thérèse Louise Surquin, dont il eut : 1) Louis Adolphe Nestor, qui suit.
    2. — SQUIVET (Louis Adolphe Nestor), armurier, né le 16 mars 1807 à Versailles, épousa, le 15 septembre 1834, à Châtellerault, Élisabeth Million, couturière, fille de Louis, coutelier, et d'Élisabeth Serreau. Il mourut le 26 avril 1843 à Châtellerault, ayant eu : 1) Pierre Adolphe, qui suit. 2) Louis Constant, armurier, né le 14 octobre 1836 à Thuré, qui épousa, le 3 août 1857, à Châtellerault, Joséphine Pascault, couturière, fille de feu Antoine, facteur rural, et de Joséphine Billard, dont il eut : a) Léontine, née le 23 mai 1859 à Châtellerault, où elle épousa, le 25 novembre 1878, Auguste Chauvel, menuisier, fils des feux Augustin et Jeanne Varigault. b) Alphonsine, née le 31 mars 1863 à Châtellerault, où elle mourut le 13 avril suivant. 3) Toussaint Arnold, boulanger, né le 1er avril 1839 à Châtellerault, où il mourut sans alliance le 5 janvier 1863. 4) Armand Emmanuel, né posthume le 1er décembre 1843 à Châtellerault, qui y mourut célibataire le 23 février 1863.
    3. — SQUIVET (Pierre Adolphe), armurier, né le 31 mai 1835 à Thuré, qui épousa, le 27 juin 1864, à Châtellerault, Aglaée Berthon, lingère, fille d'Étienne, armurier, et de Jeanne Billard. De leur union, ils eurent : 1) Adolphe Étienne, armurier libre puis ajusteur, né le 19 avril 1867 à Châtellerault, y épousa, le 25 avril 1892, Anna Eugénie Philippe, couturière, fille de Louis, armurier, et de feue Marie Haessler. Veuf, il se remaria, le 9 mai 1904, à Marie-Aurélie Berger, domestique, fille de feu Clovis et d'Estelle Bonnefont, concierge à Ingfrandes. Il mourut le 1er juillet 1949 à Châtellerault. 2) Jeanne Louise, née le 17 avril 1875 à Châtellerault, qui épousa, le 20 août 1900, à Lésigny, Aristide Augeard.

      mercredi 21 juin 2017

      REMY

      1. — RÉMY (Claude), fut l'époux de Marie Girard, dont il eut : 1) Joachim, qui suit.
      2. — RÉMY (Joachim), laboureur, né vers 1725, épousa, le 11 janvier 1751, à Is-en-Bassigny, Anne Henriot, fille de Claude, tixier, et de Nicole Charnot.
      Veuf, il se remaria, le 19 juillet 1757, à Is-en-Bassigny, à Françoise Rémy, fille de Jean et de Marie Marchal, dont il eut : 1) Claude, qui suit. 2) autre Claude, coutelier, né vers 1772 à Is-en-Bassigny (présenté à son mariage comme né le 19 février 1767, ce qui correspond à la date de naissance de son frère homonyme), qui épousa, le 28 vendémiaire de l'an IX, à Châtellerault, Marie-Anne Mérigot, fille de feu Pierre, coutelier, et de Marie-Anne Denichère. Il mourut le 29 janvier 1857, ayant eu : 1) Claude, né le 30 floréal de l'an X à Châtellerault, où il mourut le 7 fructidor de l'an X suivant. 2) Marie-Anne, née le 10 brumaire de l'an XIII à Châtellerault, qui y mourut célibataire le 22 mars 1845. 3) Louise, née le 20 février 1809 à Châtellerault, où elle mourut le 8 mars 1825. 4) Claire, née le 20 novembre 1811 à Châtellerault, qui y mourut le 23 octobre 1821.
      3. — RÉMY (Claude), ciselier et coutelier, né le 19 février 1767 à Is-en-Bassigny, épousa, le 10 ventôse de l'an VIII, à Clefmont, Anne Mailly, fille des feux Étienne, en son vivant tailleur d'habits, et Marie Bequet. Il mourut le 14 mars 1840 à Is-en-Bassigny, ayant eu : 1) Henri-François, qui suit. 2) Anne, née le 25 vendémiaire de l'an XII à Is-en-Bassigny. 3) Marie-Anne, née le 26 juin 1807 à Is-en-Bassigny.
      4. — RÉMY (Henri-François), ciselier, né le 15 floréal de l'an XI à Is-en-Bassigny, épousa, le 5 mars 1832, à Choiseul, Marie-Rosalie Durand, fille de Nicolas-Augustin, cultivateur, et de feue Marie-Marguerite Fragey, dont il eut : 1) Gabriel Henri, qui suit. 2) Marie-Marguerite, couturière, née le 30 avril 1835 à Choiseul (Haute-Marne), qui épousa, le 23 juillet 1855, à Châtellerault, Charles Demay, terrassier, fils de Charles, cultivateur, et de Marguerite Touzalin. 3) Anne Adrienne, couturière, née le 26 juillet 1837 à Leniseul (Haute-Marne), qui épousa, le 20 juillet 1858, à Châtellerault, Paul Girault, tailleur de pierres, fils d'Alexis, maçon, et d'Anne Touzalin. Elle y mourut le 2 août 1872. 4) Marie-Rose, lingère, née le 20 juillet 1840 à Is, qui épousa, le 20 avril 1858, à Châtellerault, Chéri Girault, paveur, fils de Louis, aussi paveur, et de feue Eulalie Deschamps.
      5. — RÉMY (Gabriel-Henri), coutelier puis armurier, né le 9 avril 1833 à Is (Haute-Marne), épousa, le 25 juin 1860, à Châtellerault, Marie-Élisa Gabilla, lingère, fille d'Augustin, armurier, et de Marie-Radégonde Adélaïde Pingault, dont il eut : 1) Jules Henri, armurier libre, né le 22 novembre 1859 à Châtellerault, où il épousa, le 3 février 1889, Corine Marie Alice Emélie Brigault, fille des feux Gustave, en son vivant huissier, et Mathilde Corine Auzanneau. 2) Henri-Honoré, né le 6 octobre 1862 à Châtellerault, où il mourut le 25 octobre 1863. 3) François-Gabriel, né le 18 mai 1870 à Châtellerault, qui y mourut le 3 juin suivant.
      Veuf, il se remaria, le 20 avril 1878, audit lieu, à Célestine Isselin, couturière, veuve de Jean Madrange, fille de Jean-Nicolas, forgeron (absent depuis l'invasion prussienne) et de feue Adélaïde Marchal. 

      mardi 20 juin 2017

      QUILLÉ

      § Ier.
      1. — QUILLET (Jean), fut l'époux de Marie Maistre, et fut inhumé le 8 mars 1693 à Saint-Léger de Chauvigny, ayant eu : 1) Laurent, baptisé le 10 août 1672 à Saint-Léger de Chauvigny. 2) Pierre Sylvain, baptisé le 29 octobre 1679, à Saint-Léger de Chauvigny, où il épousa, le 7 juin 1706, Marie-Anne André, fille d'André et de Charlotte Joly, dont il eut : a) Jean, baptisé le 27 juin 1707 à Saint-Léger de Chauvigny. b) Simon, baptisé le 20 octobre 1709 à Saint-Léger de Chauvigny. c) André, baptisé le 13 décembre 1711 à Saint-Léger de Chauvigny, où il épousa, le 9 février 1733, Marie-Anne Rousseau, fille de Vincent et de Marie Chevallier. 3) Jean, qui suit. 4) Michel, baptisé le 14 février 1688 à Saint-Léger de Chauvigny. 5) Marie, baptisée le 13 avril 1690 à Saint-Léger de Chauvigny. 6) André.
      2. — QUILLET (Jean), baptisé le 8 février 1681 à Saint-Léger de Chauvigny, qui y épousa, le 21 juin 1717, Magdeleine André, fille d'André et de feue Charlotte Joly. De leur union, ils eurent : 1) Marie-Anne, baptisée le 14 avril 1718 à Saint-Léger de Chauvigny. 2) Pierre, qui suit. 3) Marie-Magdeleine, baptisée le 12 septembre 1727 à Saint-Léger de Chauvigny. 4) Marie-Magdeleine, baptisée le 20 août 1731 à Saint-Léger de Chauvigny.
      3. — QUILLET (Pierre), maître serger, baptisé le 9 novembre 1722 à Saint-Léger de Chauvigny, qui épousa, le 9 novembre 1744, à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, Jeanne Finet, fille de Pierre, maître droguetier, et de Marguerite Pija. Il fut inhumé le 21 décembre 1758 audit lieu, ayant eu : 1) Jean, qui suit. 2) Jeanne, baptisée le 9 janvier 1746 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, où elle fut inhumée le 22 juin 1750. 3) Marguerite, baptisée le 2 avril 1747 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, qui y fut inhumée le 31 août 1748. 4) Pierre, baptisé le 8 novembre 1748 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, où il fut inhumé le 6 septembre 1749. 5) Magdeleine, baptisée le 2 mars 1750 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault et inhumée le 30 avril suivant audit lieu. 6) Jean, baptisé le 18 décembre 1751 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault. 7) Pierre, baptisé le 4 août 1753 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, où il fut inhumé le 29 septembre 1762. 8) Marguerite, baptisée le 14 janvier 1755 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault. 9) Jeanne, baptisée le 9 novembre 1756 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, où elle fut inhumée le 31 décembre 1759. 10) René, baptisé le 3 septembre 1758 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault.
      4. — QUILLÉ (Jean), cardeur, qui épousa, le 14 octobre 1780, à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, Marie Corchand, fille de Jacques et de Françoise Finet. De leur union, ils eurent : 1) Jean, qui suit.
      5. — QUILLÉ (Jean), cardeur, baptisé le 1er juin 1789 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault, qui épousa, le 8 janvier 1814, à Châtellerault, Jeanne Jouet, fille de Pierre, tisserand, et de Jeanne Ouvrard. De leur union, ils eurent : 1) Jean, qui suit.
      6. — QUILLÉ (Jean), tisserand, puis coutelier, né le 21 octobre 1814 à Châtellerault, qui y épousa, le 19 octobre 1835, Rosalie Béranger, couturière, fille de Joseph-François, coutelier, et de Jeanne Serreau. De leur union, ils eurent : 1) Armantine, née le 28 février 1828 à Châtellerault, qui y épousa, le 27 novembre 1871, Eugène Finet, fils de Jean, cordonnier, et de Marie-Anne Ledoux. 2) Rosalie, lingère, née le 7 juillet 1836 à Châtellerault, où elle épousa, le 15 octobre 1856, Augsutin Riche, ouvrier à la manufacture de Saint-Étienne, fils d'Augustin-Joseph, contrôleur d'armes, et de Jeanne Poulin. 3) Jeanne Alfena, née le 4 octobre 1838 à Châtellerault. 4) Jean-Baptiste, né le 8 janvier 1846 à Châtellerault. 5) Marie, née le 8 décembre 1846 à Châtellerault. 6) Séraphin, né le même jour audit lieu. 7) Armantine, née également le même jour en ladite ville. 8) Victorine, née le 28 juillet 1851 à Châtellerault.

      lundi 19 juin 2017

      PERS

      § Ier.
      1. — PERS (Pierre), fut l'époux de Catherine Maury, dont il eut : 1) Pierre, qui suit.
      2. — PERS (Pierre), chaudronnier ambulant, né le 11 juin 1785 à Saint-Julien-du-Bois (Corrèze), épousa, le 17 janvier 1810, à Rilhac-Xaintrie (Corrèze), Marie-Jeanne Lamoure, fille de feu Antoine et de Toinette Chamet, dont il eut : 1) Pierre, qui suit. 2) Jean, marchand forain, né le 16 septembre 1813 à Rihlac-Xaintrie, qui y épousa, le 12 janvier 1836, Marie Vieillefont, fille de Jean-Antoine et de Catherine Mialart. 3) Jacques, ouvrier armurier au village de Pouthumé, né le 1er juin 1815 à Rilhac-Xaintrie, qui épousa, le 8 août 1843, à Naintré, Marie Boucher, couturière, fille de François, ouvrier à la manufacture d'armes de Châtellerault, et de Françoise Benest. Il mourut le 12 décembre 1865 à Châtellerault. 4) Jean-Antoine, rapporté en § II. 5) Marianne, née le 14 août 1819 à Rilhac-Xaintrie. 6) Pierre-Jean, armurier, né le 11 septembre 1833 à Rilhac-Xaintrie, qui épousa Jeanne Aulong. Il mourut le 2 avril 1871 à Châtellerault.
      3. — PERS (Pierre), armurier, né le 14 octobre 1810 à Rilhac-Xaintrie, fut l'époux de Marie, dite Miette, Courtot. Il mourut le 17 octobre 1874 à Châtellerault, ayant eu : 1) Jeanne-Marie, couturière, née le 8 juillet 1834 à Tulle, qui épousa, le 15 avril 1861, à Châtellerault, François Dagouet, soldat, fils de François, armurier, et de Louise Reau. Elle mourut le 20 décembre 1902 à Châtellerault. 2) Antoine-Louis, armurier, naquit le 11 septembre 1838 à Naintré. Il épousa, le 4 février 1867, à Châtellerault, Marie-Anne Garnier, fille de feu Raisin, charpentier, et d'Anne Rabier, blanchisseuse. Il mourut le 20 juin 1907 à Châtellerault, ayant eu : a) Berthe-Amanda, née le 14 mai 1863 à Châtellerault, où elle épousa, le 4 février 1888, Adrien Jules Plat, armurier libre, fils de François, cultivateur, et de Marie Barreau. b) Joséphine, lingère, née le 3 avril 1868 à Châtellerault, qui y épousa, le 16 avril 1887, Marie-Émile Blanchet, ajusteur mécanicien, fils de Louis-Émile, menuisier, et d'Anne-Marie Verdier. c) Marie-Fernande, couturière, née le 15 avril 1869 à Châtellerault, qui y épousa, le 6 mai 1897, Albert Joseph Papuchon, cordonnier, fils de Jean-François, aussi cordonnier, et de Marie-Radégonde Puceau. d) Marie, lingère, née le 14 novembre 1873 à Châtellerault, qui y épousa, le 21 juillet 1894, Jules Roy, armurier libre, fils d'Antoine, journalier, et de feue Modeste Négrault. 3) Jacques, qui suit.
      4. — PERS (Jacques), armurier engagé, né le 23 novembre 1842 à Naintré, épousa, le 4 juillet 1868, à Châtellerault, Marie-Joséphine Manne, modiste, fille de Jean-Philippe, armurier, et de feue Marie Coné. De leur union, ils eurent : 1) Émilien-Jacques, qui suit.
      5. — PERS (Émilien-Jacques), né le 7 juin 1869 à Châtellerault, s'engagea volontairement pour cinq ans à la mairie de ladite ville, le 12 novembre 1887, pour le 20e régiment d'artillerie, en garnison à Poitiers. Il fut nommé brigadier le 29 janvier 1889 puis maréchal des logis le 19 octobre de la même année. Il se réengagea pour cinq ans, le 13 octobre 1892, et fut gradé maréchal des logis-fourrier, le 29 avril 1895. De nouveau engagé pour cinq ans, le 28 janvier 1897, en qualité de garde-magasin, à compter du 12 octobre. Il épousa, le 20 décembre suivant, à Poitiers, Marguerite Rosalie Dutil, chemisière, fille de Jacques, propriétaire à Libourne, et de feue Adèle Caillé. Il démissionna le 16 juin 1903 et se retira à Loudun, ayant eu : 1) Jacqueline Joséphine Denise, née le 16 avril 1898 à Poitiers, qui mourut le 3 juillet 1977 à Clamecy (Nièvre).
      § II.
      3. — PERS (Jean-Antoine), fils de Pierre et de Marie-Jeanne Lamoure (2e degré, § Ier.), cultivateur, né le 20 novembre 1816 à Rilhac-Xaintrie, y épousa, le 2 janvier 1857, Élisabeth Dugal, fille des feux Antoine et Catherine Syrieix. Il mourut le 17 octobre 1874 à Auriac, ayant eu : 1) Pierre, né le 11 septembre 1857 à Rilhac-Xaintrie. 2) Antoine, né le 16 novembre 1859 à Rilhac-Xaintrie. 3) Jean-Pierre, qui suit.
      4. — PERS (Jean-Pierre), charron, né le 8 juin 1861 à Rilhac-Xaintrie, qui y épousa, le 20 septembre 1883, Marie Aulon, fille de Joseph et de Cécile Courteix, dont il eut : 1) Pierre Firmin Antonin, né le 30 avril 1884 à Rilhac-Xaintrie. 2) Joseph, né le 19 mars 1885 à Rilhac-Xaintrie. 3) Jules Justin, né le 28 août 1886 à Rilhac-Xaintrie, qui était soldat au 22e régiment d'infanterie coloniale lorsqu'il fut tué à l'ennemi, le 1er mars 1918, à Sillery (Marne). 4) Antonine Marie Eugénie, née le 16 novembre 1887 à Rilhac-Xaintrie, qui y épousa, le 28 décembre 1907, François Vidal. 5) Marie-Louise Henriette, née le 1er mars 1890 à Rilhac-Xaintrie.

        dimanche 18 juin 2017

        FAUGÈRE

        § Ier.


        
        1. — FAUGÈRE (Pantaléon), de la paroisse de Sommières, épousa, le 16 janvier 1638, à Usson-du-Poitou, Perrette Beaubras, et y fut inhumé le 30 août 1692, dans la nef de l'église, ayant eu : 1) Charles, baptisé le 27 mai 1640 à Usson-du-Poitou, qui fut probablement celui qui éinhumé le 29 juin 1670 audit lieu. 2) Pierre, baptisé le 10 août 1642 à Usson-du-Poitou., qui fut sûrement celui qui y épousa, le 30 juin 1671, Louise Marchellet, en présence de Michel et de Jean Faugère, dont il eut : a) Mathurin, baptisé le 10 juillet 1672 à Usson-du-Poitou et inhumé le 30 mai 1691 audit lieu. b) Jeanne, baptisée le 3 décembre 1674 à Usson-du-Poitou. c) René, baptisé le 7 juillet 1677 à Usson-du-Poitou. d) Jean, baptisé le 30 août 1682 à Usson-du-Poitou. 3) Michel, qui suit. 4) Jean, baptisé le 5 août 1655 à Usson-du-Poitou, qui fut sans doute celui rapporté en § II.
        2. — FAUGÈRE (Michel), baptisé le 24 décembre 1645 à Usson-du-Poitou, fut l'époux de Marie Robert, dont il eut : 1) Marie, baptisée le 27 décembre 1671 à Usson-du-Poitou, qui épousa, par contrat du 19 novembre 1696, à Usson-du-Poitou, et par cérémonie du 27 suivant audit lieu, François Gerbault, marchand du bourg de Queaux, fils de feu René et de Marie Delage. Elle fut inhumée le 11 mars 1727 à Queaux. 2) François, baptisé le 16 décembre 1674 à Usson-du-Poitou. 3) Pierre, qui suit. 4) Antoine, baptisé le 6 avril 1687 à Usson-du-Poitou. 5) Jeanne, baptisée le 23 mai 1690 à Usson-du-Poitou. 6) Catherine, qui épousa, par contrat du 5 novembre 1708, à Usson-du-Poitou, et par cérémonie du lendemain audit lieu, Jean Chambault, fils de Jean, marchand d'Availles, et de Françoise Audouin. Elle fut inhumée le 18 septembre 1719 audit lieu. 7) autre Pierre, qui épousa, le 16 novembre 1723 à Saint-Martin-l'Ars, Marie Blanchard, fille de N. et de Marie Colasson, en présence, notamment, de Pierre, Catherine et Jean Faugère, ses frère, soeur et oncle. De leur union, ils eurent : a) Manuel Joseph, baptisé le 17 janvier 1725 à Saint-Martin-l'Ars. b) Pierre, baptisé le 25 novembre 1727 à Saint-Martin-l'Ars. c) une fille, baptisée le 18 novembre 1732 à Saint-Martin-l'Ars. d) autre Pierre, baptisé le 10 mai 1744 à Saint-Martin-l'Ars.
        3. — FAUGÈRE (Pierre), boulanger, baptisé le 6 février 1682 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 22 septembre 1710, à Saint-Secondin, Marie Clavière, fille de feu François et d'Anne Guignier, en présence, notamment, de son père et de François Gerbaud et de Jean Chambault, ses beaux-frères. De leur union, ils eurent : 1) Jean, baptisé le 4 décembre 1711 à Usson-du-Poitou. 2) et Jeanne, sa jumelle, baptisée ledit jour audit lieu, qui fut probablement celle qui épousa, le 8 novembre 1734, à Usson-du-Poitou, Jean Uzé (en présence de René Faugère), puis, le 26 janvier 1745, au même lieu, Pierre Robert. Elle fut inhumée le 24 mai 1788 à Usson-du-Poitou, à l'âge de 78 ans. 3) René, qui suit. 4) Pierre, baptisé le 5 septembre 1716 à Usson-du-Poitou. 5) Françoise, baptisée le 28 janvier 1719 à Usson-du-Poitou. 6) Marie, baptisée le 21 janvier 1721 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 29 novembre 1740, à Saint-Martin-l'Ars, Pierre Deverge, puis, le 9 novembre 1745, au même lieu, Jean Guion. Elle fut inhumée le 28 octobre 1769 audit lieu. 7) Suzanne, baptisée le 6 septembre 1723 à Usson-du-Poitou. 8) Louis, baptisé le 8 mars 1725 à Usson-du-Poitou. où il fut inhumé le 16 suivant. 9) Pierre, baptisé le 18 avril 1727 à Usson-du-Poitou. 10) autre Pierre, baptisé le 2 juin 1731 à Usson-du-Poitou.
        4. — FAUGÈRE (René), né vers 1712, charron, qui épousa, le 8 mars 1734, à Saint-Secondin, Marie Salomon, fille des feux François et Marie Salomon. Veuf, il se remaria, le 19 janvier 1750, à Usson-du-Poitou, à Françoise Barrault, veuve d'Antoine Blanzacq. Il fut inhumé le 28 janvier 1767, à Saint-Secondin, ayant eu : 1) Jeanne, baptisée le 21 janvier 1735 à Saint-Secondin. 2) Jean, baptisé le 24 septembre 1736 à Saint-Secondin et inhumé le 16 novembre 1738. 3) Pierre René, baptisé le 17 janvier 1741 à Saint-Secondin et inhumé le 26 septembre 1743 audit lieu. 4) Marie, baptisée le 15 avril 1743 à Saint-Secondin. 5) Louis, né vers 1743 et inhumé le 8 octobre 1747 à Saint-Secondin. 6) Pierre, qui suit. 7) Clément, baptisé le 10 juillet 1753 à Saint-Secondin. 8) Anne, baptisée le 5 mai 1755 à Saint-Secondin et inhumée le 17 septembre 1756 audit lieu. 9) Antoine, baptisé le 20 avril 1757 à Saint-Secondin, qui épousa, le 9 février 1779, à Château-Garnier, Marie Martin, fille de Pierre et de Jeanne Pineau. Il fut inhumé le 1er avril 1781 audit lieu, ayant eu : a) Jeanne Modeste, baptisée le 26 décembre 1779 à Château-Garnier. b) Jean, baptisé le 7 août 1758 à Saint-Secondin. 10) Marie, baptisée le 6 janvier 1761 à Saint-Secondin.
        5. — FAUGÈRE (Pierre), sargetier, baptisé le 30 mai 1751 à Saint-Secondin, épousa, le 9 février 1779, à Château-Garnier, Marie Dauger.
        Veuf, il se remaria, le 22 juillet 1811, à Château-Garnier, à Louise Sey, veuve d'Antoine Moreau, fille des feux Jacques, vivant marchand, et Madeleine Verdin. Il mourut le 28 mars 1824 à Château-Garnier, ayant eu : 1) Pierre, qui suit.
        De nouveau veuf, il se remaria, le 27 juillet 1820, à Château-Garnier, Jeanne Hellion, veuve de Pierre Baudin, fille des feux Antoine et Marie Hilleret.
        6. — FAUGÈRE (Pierre), maçon, né le 27 mai 1813 à Château-Garnier, qui épousa, le 5 mai 1845, à Usson-du-Poitou, Françoise Tribert, fille de Jacques, journalier, et de Marie-Anne David. De leur union, ils eurent : 1) Jean, né le 27 juin 1846 à Usson-du-Poitou. 2) Pierre, qui suit. 3) autre Pierre, né le 28 septembre 1849 à Usson-du-Poitou, qui y mourut le 16 décembre 1870. 4) Jacques, baptisé le 12 juin 1852 à Usson-du-Poitou, où il mourut le 15 novembre 1874. 5) Françoise, née le 2 mai 1857 à Usson-du-Poitou. 6) Catherine, née le 24 juillet 1859 à Usson-du-Poitou et morte le 11 janvier 1867 audit lieu.
        7. — FAUGÈRE (Pierre), cantonnier, né le 1er mai 1848 à Usson-du-Poitou, épousa, le 21 novembre 1876, à Saint-Secondin, Marie Richard, fille de Louis et de feue Françoise Pasquier, dont il eut : 1) Pierre, cultivateur, né le 12 avril 1878 à Saint-Secondin, qui épousa, le 3 octobre 1904, à Magné, Marie-Louise Gourdaux, fille de René, aussi cultivateur, et de Louise-Aimée Pierron, dont il eut : a) Georgette Marie Antoinette, née le 23 avril 1907 à Magné. 2) Marie, née le 31 mai 1880 à Saint-Secondin, qui y épousa, le 23 septembre 1905, Louis-Antoine Courtois. 3) Léon, cultivateur, né le 21 juillet 1884 à Saint-Secondin, qui épousa, le 30 septembre 1911, à Usson-du-Poitou, Geneviève Florence Arlot, fille de Pierre, cultivateur, et de Geneviève Fleurant. De leur union, ils eurent : b) Geneviève Léontine, née le 17 juin 1902 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 30 août 1932, à Saint-Secondin, Ludovic Pierre Bonvalet. 4) Pierre Adrien, né le 3 décembre 1894 à Saint-Secondin.

        § II.

        2. — FAUGÈRE (Jean)épousa, le 5 novembre 1681, à Usson-du-Poitou, Jeanne Pouthier, fille d'Antoine, vivant maître maréchal, et de Renée Vallée, dont il eut : 1) Antoine, baptisé le 14 octobre 1682 à Usson-du-Poitou. 2) Renée, née vers 1682, qui y épousa, le 27 novembre 1708, Pierre Demelle. Elle fut inhumée le 13 décembre 1752 à Usson-du-Poitou. 3) François, baptisé le 31 janvier 1686 à Usson-du-Poitou, qui fut inhumé le 3 décembre 1757 dans l'église dudit lieu à l'âge de 71 ans, en présence de Pierre Faugère, son frère, de Jean Roux, son gendre, de Jean et François Faugère, ses neveux, et de René Dusouil, son beau-frère. Il avait épousé Renée Delouse, qui lui donna : a) Marguerite, baptisée le 13 juin 1716 à Usson-du-Poitou. b) Françoise, baptisée le 25 août 1719 à Usson-du-Poitou. c) Pierre, baptisé le 11 février 1722 à Usson-du-Poitou. d) Charles, baptisé le 11 mars 1724 à Usson-du-Poitou. e) Louise, baptisée le 21 janvier 1726 à Usson-du-Poitou. f) Magdeleine, baptisée le 16 mai 1729 à Usson-du-Poitou, qui y épousa, le 21 novembre 1747, Jean Roux, marchand à Charroux. 4) Pierre, qui suit. 5) Jean, baptisé le 1er octobre 1691 à Usson-du-Poitou, qui qui épousa, le 4 juin 1715, à Saint-Martin-l'Ars, Catherine Salomon. Veuf, il se remaria, le 8 juillet 1732, audit lieu, à Marie Thiaudière, fille de Claude. Il fut inhumé le 11 novembre 1739 dans l'église dudit lieu, en présence, notamment, de Pierre et autre Pierre Faugère, ses frères, et de Pierre Demelle, son beau-frère, ayant eu : a) Jean, baptisé le 9 mars 1719 à Saint-Martin-l'Ars, où il fut inhumé le 16 suivant audit lieu. b) Jean, baptisé le 27 septembre 1720 à Saint-Martin-l'Ars. c) Marie, baptisée le 1er octobre 1728 à Saint-Martin-l'Ars, qui y épousa, le 26 avril 1763, Louis Ferron, fils des feux André et Marie Fumeron. d) Jean, baptisé le 13 mai 1730 à Saint-Martin-l'Ars. e) François, baptisé le 30 décembre 1731 à Saint-Martin-l'Ars. 6) Françoise, baptisée le 5 novembre 1693 à Usson-du-Poitou et inhumée le 28 décembre 1752 audit lieu, qui y avait épousé, le 23 janvier 1720, Pierre Pargon. 7) autre Pierre, rapporté en § III. 8) Marie, baptisée le 16 janvier 1698 à Usson-du-Poitou, qui y épousa, par contrat du 28 novembre 1724, à Usson-du-Poitou, et par cérémonie du 28 suivant audit lieu, René Dusouil, sacristain, fils de feu Michel et de Jeanne Vallée, après dispense d'un degré de parenté. Elle fut inhumée le 14 septembre 1752 audit lieu.
        3. — FAUGÈRE (Pierre), sargier, baptisé le 14 novembre 1688 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 6 février 1720, audit lieu, Marie Arlot, fille de feu François et d'Antoinette Cartault. De leur union, ils eurent : 1) Jean, qui suit. 2) Antoinette, baptisée le 26 septembre 1723 à Usson-du-Poitou. 3) François, baptisé le 13 octobre 1726 à Usson-du-Poitou. 4) Pierre, baptisé le 31 juillet 1729 à Usson-du-Poitou et inhumé le 14 novembre 1730 audit lieu.
        4. — FAUGÈRE (Jean), baptisé le 9 mars 1721 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 8 mai 1754, à la Résurrection de Poitiers, Marie Cartier, fille de feu Pierre, sieur de la Chauvellerie, et de Catherine Bonnin (v. CARTIER de la Chauvellerie). Il fut inhumé le 22 décembre 1779 à Civray, ayant eu : 1) Jean, baptisé le 10 avril 1755 à Usson-du-Poitou. 2) Pierre, qui suit. 3) Marie-Anne, baptisée le 29 janvier 1760 à Usson-du-Poitou. 4) Magdeleine, sa jumelle, baptisée le dit jour audit lieu. 5) autre Magdeleine, baptisée le 15 mars 1761 à Usson-du-Poitou, qui épousa Pierre Lhéritier. Elle mourut le 4 mars 1844 à Civray.
        5. — FAUGÈRE (Pierre), perruquier à Saint-Jean de la Rochelle, baptisé le 24 janvier 1757 à Usson-du-Poitou, épousa, le 17 février 1783, à Marsilly, Suzanne Baillou-Davignier, fille de feu Nicolas, perruquier, et d'Élisabeth de la Rivière. Marchand bijoutier, il mourut le 11 novembre 1810 à la Rochelle, ayant eu : 1) Louis Pierre, né le 8 novembre 1783 et baptisé le lendemain à Saint-Jean de la Rochelle. 2) Suzanne Élisabeth, née et baptisée le 11 novembre 1784 à Saint-Sauveur de la Rochelle (comme les suivantes). 3) Suzanne Victoire, née le 22 décembre 1786 et baptisée le lendemain, qui épousa, le 28 janvier 1807, à la Rochelle, René Écuyer, praticien, fils de feu André et de Marie-Anne Bouteiller. Veuve, elle se remaria, le 10 décembre 1823, audit lieu, à Jean-Pierre Léon Bonniot, conducteur des Ponts et Chaussées, fils des feux Pierre et Catherine Leroy. 4) Marie-Françoise, née le 12 mai 1789 et baptisée le lendemain, qui épousa, le 19 novembre 1811, à la Rochelle, René Benjamin Baudet, joaillier et bijoutier à la Chapelle-Saint-Laurent, fils de Charles-François, notaire, et de Monique-Agathe Geneviève Dutemple. 5) Suzanne Victoire, née et baptisée le 18 août 1791. 6) et Suzanne Adélaïde, sa jumelle, née et baptisée ledit jour.


        § III.

        3. — FAUGÈRE (Pierre), fils de Jean et de Jeanne Pouthier (2e degré, § II.), baptisé le 21 janvier 1696 à Usson-du-Poitou, épousa, le 26 septembre 1724, à Saint-Martin-l'Ars, Marie Fillon, fille de Jean et de Françoise Lesire. Veuf, il se remaria, le 26 octobre 1728, à Marie Grangier, dont il eut : 1) Marie-Marguerite, baptisée le 14 août 1729 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 27 janvier 1750, à Queaux, Jean Savin, fils de Charles. 2) Anne, baptisée le 18 juin 1731 à Usson-du-Poitou. 3) Jean-Pierre, qui suit. 4) François, rapporté en § IV. 5) Pierre, baptisé le 17 juillet 1740 à Usson-du-Poitou.
        4. — FAUGÈRE (Jean-Pierre), marchand, baptisé le 20 février 1733 à Usson-du-Poitou, y épousa, le 24 novembre 1755, Marie Vaux, et mourut le 4 floréal de l'an XI (24 avril 1801) à Usson-du-Poitou, ayant eu : 1) Marie-Anne, baptisée le 14 novembre 1758 à Usson-du-Poitou, qui y épousa, le 1er février 1774, Louis Largeau, boulanger, fils de N., aussi boulanger, et de Renée Vallée. Elle mourut le 7 vendémiaire de l'an XIII (29 septembre 1804) audit lieu. 2) Renée, baptisée le 31 décembre 1761 à Usson-du-Poitou. 3) Pierre, qui suit. 4) Marie-Agathe, baptisée le 2 mai 1766 à Usson-du-Poitou et inhumée le 26 mai 1769 audit lieu. 5) Françoise Marie, baptisée le 28 mai 1767 à Usson-du-Poitou, qui y épousa, le 29 janvier 1793, Jean Deverge, fils de Pierre et de Marie-Marguerite Savin. 6) Jean-Baptiste, baptisé le 29 avril 1769 à Usson-du-Poitou. 7) Jacques Philippe, baptisé le 18 juin 1770 à Usson-du-Poitou et inhumé le 29 mars 1776 audit lieu. 8) Marie-Anne, baptisée le 18 février 1772 à Usson-du-Poitou et inhumée le 26 janvier 1783 audit lieu. 9) Louise Renée, baptisée le 6 juillet 1774 à Usson-du-Poitou et inhumée le 25 octobre 1775. 10) Louis, propriétaire, baptisé le 24 mai 1779 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 10 novembre 1806, à Queaux, Sophie Rigaud, fille de feu Jean et de Marie-Anne Chambault.
        5. — FAUGÈRE (Pierre), arpenteur et greffier du siège royal d'Usson, baptisé le 23 mai 1764 à Usson-du-Poitou, épousa, le 11 janvier 1791, audit lieu, Louise Catherine Bernard, fille de Martial, notaire et procureur de la châtellenie d'Availles, et de Jeanne Igounin. De leur union, ils eurent : 1) Pierre-Martial, baptisé le 3 novembre 1791 à Availles-Limouzine et inhumé le 14 suivant à Usson-du-Poitou. 2) Pierre Louis, qui suit. 3) Louise Marguerite Véronique, née le 13 brumaire de l'an IV à Availles-Limouzine, qui y épousa, le 1er août 1826, Jean-Eugène Chauveau, fils de Léonard et de Jeanne Lhuillier.
        6. — FAUGÈRE (Pierre Louis), propriétaire, membre du conseil général de la Vienne, né le 27 mai 1793 à Availles-Limouzine et décédé le 23 octobre 1850 audit lieu, avait épousé, le 14 décembre 1813, à Château-Garnier, Marie-Anne Modeste Savin. De leur union, ils eurent : 1) Pierre Gustave, qui suit. 2) Louise Modeste Clémence, née le 17 avril 1822 à Château-Garnier, qui épousa, le 28 avril 1840, à Availles-Limouzine, Louis Auguste Delagrave, avoué licencié à Montmorillon, fils de Louis, négociant à Argenton, et de Marie Rondeau.
        7. — FAUGÈRE (Pierre Gustave), né le 6 août 1815 à Availles-Limouzine, fut notaire à Gençay, où il épousa, le 24 février 1840, Appoline Clothilde Honorine, fille de Joseph, notaire, et de Marie-Anne Jeanne Jolly. Il mourut le 7 novembre 1885 à Gençay, ayant eu : 1) Louis Charles Alcide, qui suit.
        8. — FAUGÈRE (Louis Charles Alcide), directeur des contributions directes, né le 6 décembre 1840 à Gençay, épousa, le 20 août 1867, à Poitiers, Félicie Euphémie Gras, fille d'Adolphe Louis Jean-Jacques, notaire et propriétaire de l'Hôtel du Grand-Prieuré et du manoir de Gros-Puit, et de Marie-Célestine Jolly. Il mourut le 12 août 1912 à Poitiers, ayant eu : 1) Marie-Célestine Jeanne, née le 10 janvier 1869 à Poitiers, qui y épousa, le 6 juin 1893, Jules Marie Duval, médecin militaire. Elle mourut le 16 février 1896 à Vouziers (Ardennes). 2) Marguerite Marie Radégonde, née le 11 août 1874 à Poitiers et décédée le 2 avril 1948 en la même ville, qui y avait épousé, le 9 août 1895, Jules Marie Gabriel Lascols, chef d'escadron. 3) Maurice, inspecteur des contributions indirectes, né le 22 juillet 1876 à Angoulême, qui épousa, le 6 juin 1905, à Poitiers, Madeleine Delastre. Il mourut le 23 avril 1930 à Blois. 4) Madeleine, née le 30 novembre 1884 à Angoulême, qui épousa, le 22 juillet 1909, à Poitiers, Frédéric Hubert, docteur en droit et professeur à l'université de Poitiers. Elle mourut le 8 avril 1955 à Niort.
        § IV.
        4. — FAUGÈRE (François), fils de Pierre et de Marie Grangier (3e degré, § III.), qui épousa, le 17 janvier 1758, à Usson-du-Poitou, Radégonde Grangier, fille de feu François et de Marie Bonnelle. Veuf, il se remaria, le 18 janvier 1767, audit lieu, à Françoise Cherprenet, fille de feu Louis et de Marie Moreau. Il fut inhumé le 8 juin 1776, ayant eu : 1) Charles, qui suit. 2) Jean, rapporté en § V. 3) Pierre, baptisé le 21 juillet 1771 à Usson-du-Poitou. 4) Marie, baptisée le 18 janvier 1774 à Usson-du-Poitou. 5) Jean-Baptiste, baptisé le 11 janvier 1775 à Usson-du-Poitou. 5. — FAUGÉRE (Charles), domestique, baptisé le 19 mai 1761 à Usson-du-Poitou, qui épousa, le 30 pluviôse de l'an VIII (19 février 1800), à Gençay, Marie Andrée Roy, servante, fille de Pierre et de Marie Gris. Veuf, il était cardeur à Queaux, lorsqu'il se remaria, le 14 janvier 1806, à Saint-Maurice-la-Clouère, à Marie Clément, veuve de François Baudet. De ses unions, il eut : 1) Jacques Charles, né le 28 frimaire de l'an IX à Gençay. 2) Jean, qui suit. 6. — FAUGÈRE (Jean), scieur de long, né le 22 germinal de l'an XII à Saint-Maurice-la-Clouère, qui épousa, le 16 avril 1833, à Gençay, Marie-Henriette Lajon, lingère, fille de feu Pierre et de Radégonde Lairet. De leur union, ils eurent : 1) Marie, née le 1er janvier 1834 à Gençay. 2) Aimée, née le 18 novembre 1834 à Gençay. 3 Estelle, née le 3 octobre 1836 à Gençay.
        § V.
        5. — FAUGÈRE (Jean), marchand, fils de François et de Radégonde Grangier (4e degré, § IV.), baptisé le 20 décembre 1768 à Usson-du-Poitou, épousa, le 25 septembre 1792, à Saint-Paixent (Millac), Marie-Anne Garestier, fille de feu Paul, marchand, et de Jeanne Gerbeault. De leur union, naquirent : 1) Louis, qui suit. 2) Marie-Anne, née le 14 février 1796 à Saint-Paixent. 3) Marie-Anne, née le 12 septembre 1800 à Saint-Paixent, où elle mourut le 30 septembre 1818.
        6. — FAUGÉRE (Louis), né le 26 août 1793 à Saint-Paixent, qui épousa, le 8 juin 1813, à l'Isle-Jourdain, Marguerite Pradeau. Il mourut le 15 août 1816 à Saint-Paixent, ayant eu : 1) Jean, né le 20 septembre 1814 à Saint-Paixent, où il mourut le 16 janvier 1816.