mardi 24 décembre 2013

BERNARD de la Princhardière

Famille à l'origine protestante, localisée à l'ouest des Deux-Sèvres (Vanzay, Caunay, la Mothe-Saint-Héray).



§ Ier. branche aînée

1. — BERNARD (François), marchand, fut l'époux de Françoise Éprinchard, dont il eut :
  1. Claude, baptisé le 28 avril 1630 au temple de la Mothe-Saint-Héray ;
  2. François, qui suit ;
François
Bernard
2. — BERNARD (François), sergent royal, était probablement celui qui fut inscrit d'office dans l'Armorial d'Hozier sous le terme de sieur de la Touche, fermier à Vanzay2. Il avait épousé, le 8 septembre 1675, au temple de Couhé, Suzanne Charruyer, née vers 1655, fille de Pierre et de Suzanne Barré, dont il eut :
  1. Marie, baptisé le 7 juin 1676 au temple de la Mothe-Saint-Héray ;
  2. Louis, qui suit ;
  3. François, rapporté en § III. ;
  4. Suzanne, avait épousé, le 3 septembre 1714, à Vanzay, Pierre Olivier Guidon, maître orfèvre, fils d'Olivier et de Jeanne Barthet ;
3. — BERNARD (Louis), sieur de la Princhardière, fut fermier de la seigneurie de Vanzay. Il avait épousé, le 11 mars 1722, au même lieu, Marie Boudault, fille de Jean et de Jeanne Foucher. De leur union, naquirent :
  1. Louis, qui suit ;
  2. Marie-Thérèse, épousa, le 24 novembre 1750, à Caunay, avec dispense de consanguinité du 3ème degré au 3ème degré, Louis Mauflastre, fils de François et de Marie Mauflastre. Veuve, elle se remaria, le 19 novembre 1765, à Vanzay, avec dispense du quatrième degré d'affinité, Antoine Beauchamps, écuyer, garde du corps du roi, fils d'Antoine et de Brigitte Mauflastre. Chevalier de Saint-Louis, pensionné, ancien porte-étendard des gardes du corps du roi, il était décédé le 24 septembre 1779, lorsque sa veuve faisait, ce jour, cession d'une rente de 300 livres à Françoise Marguerite Sureau, veuve de feu François Sureau de Lamirande3 ;
  3. Suzanne, baptisée le 6 septembre 1733 à Vanzay, épousa, le 17 février 1778, à Vanzay, François Bernard, chirurgien, veuf de Marie-Anne Braud4 ;
  4. Marie Jeanne, épousa, le 21 novembre 1757, à Caunay, Marie Mandé Motheau, fils de Mandé et de Françoise Éisabeth Cuvillier ;
  5. François, dit du Breuil, baptisé le 3 octobre 1730 à Vanzay et décédé le 3 février 1810 à Caunay, avait épousé, le 4 février 1777, à Clussais-la-Pommeraie, Suzanne Marie Dupont, fille de Pierre et de Suzanne Moreau5 ;
  6. Jean-Baptiste, baptisé le 5 avril 1736 à Vanzay, sieur Lambert ;
  7. Louise, née vers 1739 et décédée le 9 mai 1824 à la Mothe-Saint-Héray, épousa, le 14 février 1763, à Caunay, son cousin François Bernard, fils de François et de Louise Rouzeau (voir 3ème degré, § III.) ;
  8. Pierre, rapporté en § II. ;
4. — BERNARD (Louis), dit Princhardière, baptisé le 6 juin 1723 à Vanzay et décédé le 9 juin 1807 au même lieu, fut fermier de la Magdeleine de Caunay. Il avait épousé, le 11 juin 1759, à Civray, Marie-Anne Cartault, fille de Pierre, sieur de la Bussière, et de Jeanne Barbier, dont il eut :
  1. Marie-Élisabeth, baptisée le 6 mai 1760 à Caunay et décédée le 11 février 1849 à la Mothe-Saint-Héray, avait épousé, le 4 février 1788, à Vanzay, Jean Rougier, natif d'Exoudun ;
  2. Louis Clément, baptisé le 23 février 1762 à Caunay ;
  3. Jean-Baptiste, baptisé le 2 juillet 1763 à Caunay et inhumé le 11 janvier 1765 au même lieu ;
  4. Louis Hilaire, qui suit ;
5. — BERNARD (Louis Hilaire), dit Princhardière, né vers 1769 et décédé le 10 octobre 1822 à Sauzé-Vaussais, fut cabaretier en cette dite ville. Il avait épousé, le 13 septembre 1790, à Vanzay, Marie Cuvillier, née vers 1769, fille de Marc Antoine et de Catherine Chiron, dont il eut :
  1. Vincent, qui suit ;
  2. Louis Paulin, né le 27 mars 1810 à Vanzay, était gendarme à la brigade à pied à la résidence de Niort, lorsqu'il épousa, le 28 juin 1837, à Niort, Catherine Henriette Lacroix, couturière pour hommes, née le 6 juin 1819 à Saint-Florent (Niort), fille de Pierre, journalier, et de Magdeleine Bouillon ;
6. — BERNARD (Vincent), marchand teinturier, naquit vers 1802 à Sauzé-Vaussais. Il épousa, le 7 octobre 1823, audit lieu, Jeanne-Anémone Fournier, fille de Louis Jean et de Marie Amiaux6. De leur union, naquirent :
  1. Eulalie, née le 17 juillet 1824 à Sauzé-Vaussais ;
  2. Clémence, née le 2 février 1829 à Sauzé-Vaussais, épousa, le 30 janvier 1856, audit lieu, Eugène Marie Chaumont, fils de Jean Félix et de Jeanne Radégonde Bion7 ;

§ II. branche de Louchereaux

4. — BERNARD (Pierre), dit Louchereaux, né le 18 novembre 1742, baptisé le 21 suivant à Vanzay et décédé le 14 janvier 1828 à Caunay, fils de Louis et de Marie Boudault (3ème degré, § III.), avait épousé, le 6 février 1769, à Vanzay, Louise Jeanne Morin, fille de Louis et de Suzanne Boudault, dont il eut :
  1. Jeanne Suzanne Rosalie, baptisée le 18 novembre 1770 à Vanzay et décédée sans alliance le 5 novembre 1843 à Caunay ;
  2. Marie Adélaïde, baptisée le 24 novembre 1772 à Vanzay et décédée sans alliance le 10 décembre 1855 à Caunay ;
  3. Jeanne Félicité, baptisée le 9 avril 1774 à Vanzay et décédée sans alliance le 28 février 1857 à Caunay ;
  4. Pierre, baptisé le 13 janvier 1776 à Vanzay ;
  5. Marie Élisabeth, baptisée le 25 juin 1777 à Vanzayet décédée sans alliance le 29 juin 1855 à Caunay ;
  6. Suzanne, baptisée le 30 janvier 1779 à Vanzay et décédée sans alliance le 16 mai 1851 à Caunay ;
  7. Marie Modeste, baptisée le 17 mars 1780 à Vanzay et décédée sans alliance le 1er avril 1848 à Caunay ;
  8. Marie-Thérèse, baptisée le 5 octobre 1782 à Vanzay ;
  9. Pierre, licencié en droit, puis propriétaire et juge de paix, baptisé le 14 janvier 1784 à Vanzay et décédé le 26 décembre 1846 à la Mothe-Saint-Héray, avait épousé, le 15 avril 1822, audit lieu, Louise Émilie Bernard, fille de Léon et de Magdeleine Guionnet, dont il eut : a) Auguste, né vers 1823 et décédé le 6 juin 1825 à Caunay ; b) Victoire, née le 7 décembre 1826 à la Mothe-Saint-Héray, y épousa, le 15 juin 1847, son cousin Pierre Bernard, fils de Pierre Louis et de Marie-Magdeleine Clémentine Blanchet ;
  10. Jeanne Victoire, née le 10 juillet 1785 à Caunay et décédée le 13 février 1854 à la Mothe-Saint-Héray, avait épousé, le 24 octobre 1826, à Caunay, François Denis Bernard, fils de François et de Louise Bernard (voir 4ème degré, § III.) ;
  11. Louis Bernard, qui suit ;
  12. Louise, née vers 1789 et décédée sans alliance le 10 avril 1852 à Caunay ;
5. — BERNARD (Louis Bernard)dit la Pommeraye, né le 29 janvier 1787 à Caunay, fut docteur en médecine à Caunay, puis à Saint-Maurice-la-Clouère, où il mourut le 1er décembre 1832. Il avait épousé, le 26 avril 1825, à Saint-Maurice-la-Clouère, Marie-Magdeleine Clémentine Blanchet, née 29 nivôse de l'an IX à Ruffec (Charente), fille de Pierre, propriétaire, homme de loi et ancien notaire, et de feue Angélique Boissière, dont il eut :
  1. Pierre, qui suit ;
6. — BERNARD-LAPOMMERAY (Pierre), né le 30 mai 1826 à Caunay, propriétaire, épousa, le 15 juin 1847, à la Mothe-Saint-Héray, sa cousine Victoire Bernard, fille de Pierre et de Louise Émilie Bernard. De leur union, ils eurent :
  1. Denis François, qui suit ;
7. — BERNARD-LAPOMMERAY (Denis-François), naquit vers 1849 à Saint-Maurice-la-Clouère et mourut le 27 février 1893 à son domicile, sis au Côteau, commune de Brion. Il avait épousé, Aurélie Zoé Motheau, dont il eut :
  1. Léon Pierre Théodore, étudiant à Poitiers lors du décès de son père naquit le 2 mars 1872 à Melleran. Il était docteur en médecine à Usson-du-Poitou lorsqu'il épousa, le 5 novembre 1901, à Charroux, Marie-Suzanne Fontaneau, née le 5 novembre 1881 audit lieu, fille de feu Charles André Adolphe et de Marie Antoinette Élise Machet-Lamartinière8 ;
  2. Théodore Pierre Denis, qui suit ;
8. — BERNARD-LAPOMMERAY (Théodore Pierre Denis)naquit le 26 mars 1874 à Melleran. Il était propriétaire au château de la Tour, à Saint-Secondin, lorsqu'il épousa, le 7 août 1900, à Poitiers, Marie-Élisabeth Marguerite de Mancier, née le 4 décembre 1874 à Marçay, fille de feu Marie Auguste Rodolphe, propriétaire, et de Marie Carmel Aloïsie de Mascurdeau . Par jugement du tribunal de Saintes, en date du 8 mai 1931, leurs enfants bénéficièrent de l'ajout du nom de "de Mancier"  à leur patronyme. De leur union, naquirent :
  1. Léon Marie Rodolphe Jean, né le 21 mai 1901 à Saint-Secondin et décédé le 24 novembre 1950 à Lavaur (Tarn) ;
  2. Léopold Marie Guy, né le 2 janvier 1905 à Saint-Secondin ;

§ III.

3. — BERNARD (François), praticien, fils de François et de Suzanne Charruyer (2ème degré, § Ier.), épousa, le 27 juillet 1722, à la Mothe-Saint-Héray, Louise Rouzeau, fille de feu Clément, marchand tanneur, et d'Élisabeth Pothet, dont il eut :
  1. Pierre, baptisé le 5 février 1725 à Vanzay ;
  2. Louise Élisabeth Suzanne, baptisée le 18 juin 1726 à Vanzay et décédée le 4 mars 1814 à la Mothe-Saint-Héray, avait épousé, le 31 janvier 1758, à la Mothe-Saint-Héray, François Pallardy, sub-délégué du lieutenant au département de la Mothe-Saint-Héray et notaire, fils de feu Pierre, procureur fiscal et fermier de la baronnie de Saint-Gelais, et de Louise Renée Charles ;
  3. Louis Henri, rapporté en § IV. ;
  4. François, qui suit ;
  5. Jacques, présent au mariage de son frère ;
4. — BERNARD (François), dit l'aîné, marchand tanneur, né vers 1725 à la Mothe-Saint-Héray et décédé le 7 janvier 1808 audit lieu, épousa, le 14 février 1763, à Caunay, sa cousine Louise Bernard, fille de Louis et de Marie Boudault (voir 3ème degré, § Ier.), avec dispense pour cause de second degré de consanguinité. De leur union, ils eurent :
  1. Louise, baptisée le 28 avril 1764 à la Mothe-Saint-Héray, décéda sans alliance le 4 mars 1814 au même lieu ;
  2. Marie-Anne, née le 24 mars 1765 à la Mothe, épousa, le 25 prairial de l'an V, audit lieu, Gabriel Pallardy, fils de François, marchand tanneur, et de Marguerite Latran ;
  3. Louis, baptisé le 23 juillet 1767 à la Mothe-Saint-Héray, décéda sans alliance le 13 août 1820 au même lieu ;
  4. Marie Félix, né vers 1771 à la Mothe-Saint-Héray et décédée le 19 novembre 1829 au même lieu, avait épousé, Gabriel Guionnet, propriétaire, ;
  5. Léon, qui suit ;
  6. Modeste, née vers 1774, décéda sans alliance le 31 mai 1826 à la Mothe-Saint-Héray ;
  7. François Denis, propriétaire en 1814, puis marchand de fer en 1829, né le 10 octobre 1775 à la Mothe-Saint-Héray et décédé le 14 janvier 1857 audit lieu, épousa, 1°) le 14 juin 1808, audit lieu, Henriette Fouquet, née vers 1783 à la Mothe-Saint-Héray et décédée le 3 mars 1825 au même lieu, fille de Jean-Jacques et d'Élisabeth Motheau, puis, veuf, 2°) le 24 octobre 1826, à Caunay, Jeanne Victoire Bernard, fille de Pierre et de Jeanne Morin (voir 4ème degré, § II.) ;
5. — BERNARD (Léon), né vers 1772, propriétaire en 1829, épousa, Magdeleine Guionnet, décédée le 16 février 1821 à la Mothe-Saint-Héray, dont il eut :
  1. Louise Émilie, née le 20 septembre 1800 à la Mothe-Saint-Héray et décédée le 3 avril 1830 audit lieu, épousa, le 15 avril 1822, à la Mothe-Saint-Héray, Pierre Bernard, fils de Pierre et de Louise Jeanne Morin (voir 3ème degré, § Ier.) ;
  2. François Léon, propriétaire, né le 15 thermidor de l'an X (3 août 1802) à la Mothe-Saint-Héray et décédé le 27 décembre 1835 audit lieu, épousa, le 24 janvier 1826, audit lieu, Marie Eugénie Devallée, née le 14 floréal de l'an XII (4 mai 1804), audit lieu, fille de Pierre, propriétaire, minotier, et de Marie Pallardy ;

§ IV.

4. — BERNARD (Louis Henri), fils de François et de Louise Rouzeau (3ème degré, § III.), baptisé le 18 juin 1728 à Vanzay, marchand, épousa Marie Gabrielle Thibault, dont il eut :
  1. Benoît, qui suit ;
  2. Gabrielle, épousa, Gilles-François Sauzé, marchand en 1826 et propriétaire en 1829, né vers 1766 et décédé le 19 janvier 1840 à la Mothe-Saint-Héray, fils de Jean et de Suzanne Pallardy ;
  3. Louise, née vers 1776 et décédée le 27 mars 1826 à la Mothe-Saint-Héray, épousa, Pierre Louis Martin, dit Montigny, qui fut premier adjoint de ladite commune ;
5. — BERNARD (Benoît)propriétaire, né le 10 mai 1760 à la Mothe-Saint-Héray et décédé le 6 septembre 1829 audit lieu, épousa, Suzanne Dubreuil,. Benoît Bernard était adjoint au maire de la commune en 1808. De son mariage, ils eurent :
  1. Guy Louis, né le 3 thermidor de l'an VIII à la Mothe-Saint-Héray, épousa, le 27 novembre 1827, audit lieu, Louise Adélina Guionnet, née le 10 janvier 1808 au même lieu, fille de Jean, propriétaire, et de Marie Desmier ;



1 | Armorial général de France, Charles d'Hozier (1697-1709), tome 28, Poitiers II, p.1284 ;
2 | Armorial général du Poitou, H. Passier (1887) ;
3 | Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, 2e édition, tome 1, p.355 ;
4 | voir l'article BERNARD du Mur ;
5voir l'article DUPONT de Panièvre ;
6voir l'article FOURNIER de Maison Blanche ;
7 | voir l'article CHAUMONT ;
8voir l'article MACHET de la Martinière ;

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire