mercredi 5 juin 2013

CACAULT de la Cotterie

Il y eu plusieurs familles de ce nom en Poitou ; l'une d'elles, que le Beauchet-Filleau croit originaire de la ville de Civray, a occupé pendant près de deux siècles les premières charges de judicature de cette ville. L'article original du Beauchet-Filleau a été rédigé d'après la notice sur Civray de Léon Faye, le relevé des archives de la ville, dû à M. Bricauld de Verneuil et des notes dues à l'obligeance de M. Bardet.



§ Ier. branche de la Cotterie

1. — CACAULT (N.), marié vers 1580, eut pour enfants :
  1. Jean, qui suit.
  2. sans doute Marie, qui épousa Nicolas Dupont, conseiller à Civray, et qui fut inhumée le 17 mai 1670 à Blanzay.
2. — CACAULT (Jean), sieur de la Cotterie, était lieutenant particulier, assesseur criminel et premier conseiller au siège royal de Civray, dès le 22 août 1619. Un arrêt permettant d'informer fut décerné contre lui le 16 novembre 1631, et il mourut peu après, d'après Léon Faye, le 31 décembre 1631, à l'âge de 46 ans. Il avait épousé, vers 1610, en premières noces, Jeanne Éprinchard, décédée le 6 juillet 1619, puis, veuf, épousa Hélène Valette, qui décéda en 1632, âgée de 55 ans, et qui fut inhumée devant l'autel de la chapelle Saint-Jean, qui paraît avoir été le lieu de sépulture de la famille Cacault. De ses unions, il eut :
  1. Charles, qui suit.
  2. Marie, baptisée le 21 octobre 1613 et inhumée le 17 février 1694 à Linazay, avait épousé Pierre Brisson, avocat au parlement de Bordeaux.
  3. Jeanne, baptisée le 2 octobre 1615 et inhumée le 15 juin 1663.
  4. Marie (ou Marguerite), baptisée le 12 octobre 1616.
  5. probablement Jean, rapporté en § II.
  6. Ignace, du second lit, né le 16 septembre et baptisé le 27 octobre 1622, décédé le 25 septembre 1631.
3. — CACAULT (Charles), sieur de la Cotterie et de Foef-Richard (Lorigné, Deux-Sèvres), né le 12 février 1612, succéda à son père comme lieutenant particulier et assesseur criminel, etc. au siège royal de Civray. Il était honoraire le 17 novembre 1660 et fut aussi, vers 1665, installé comme lieutenant du prévôt provincial du Poitou. Il fut inhumé le 31 décembre 1676, ayant épousé Esther Charnier, de qui il eut :
  1. Charles, né le 11 octobre et baptisé le 4 novembre 1646.
  2. Philippe, qui suit.
4. — CACAULT (Philippe), sieur de la Cotterie et de Fief-Richard, lieutenant particulier, assesseur criminel et premier conseiller, épousa Catherine Micheau. Il fut inscrit d'office dans l'armorial d'Hozier, et portait "d'azur à la fasce d'argent chargée de trois barillets de sable cerclé d'or". De son union, naquirent : 
  1. Charles-Marie, baptisé le 18 novembre 1666.
  2. Philippe, baptisé le 20 décembre 1668.
  3. Catherine, baptisée le 4 mai 1672, épousa, le 28 juillet 1695, à Blanzay, Pierre de Nuchèze, écuyer, seigneur de Badevillain. Le 12 février 1714, on procédait à la curatelle de leurs enfants mineurs.
  4. Jean-Baptiste, qui suit.
  5. Marie-Anne, baptisée le 25 mars 1678 et inhumée dans l'église de Civray, près de l'autel de Notre-Dame, le 28 décembre 1718, mariée, le 16 janvier 1714, à François Jousserand, chevalier, seigneur de Bonnevie, chevalier de Saint-Louis.
  6. Jacques.
5. — CACAULT (Jean-Baptiste), sieur de la Cotterie et de Chatain, succéda à son père dans ses offices judicaires. Baptisé le 30 juin 1675, il occupa l'emploi de délégué de l'intendant du 4 février 1705, jour de sa réception, jusqu'à son décès. Il fut installé le 15 septembre 1721  dans la charge de président de la sénéchaussée. il épousa, le 25 février 1710, Luce-Marguerite Fradin, fille de Charles, président et lieutenant général, enquêteur, commissaire examinateur et de Jeanne Guillemeau, dont il eut :
  1. Suzanne Catherine Charlotte, baptisée le 16 février 1711, épousa, le 12 février 1754, Jean Guyot, écuyer, seigneur de la Lande et de l'Espars (Lespars), chevalier de Saint-Louis et capitaine au régiment de la Fère.
  2. Jean-Philippe, qui suit.
  3. Marie-Catherine, baptisée le 12 mai 1713.
  4. Pierre Paul François, baptisé le 1er juillet 1714.
  5. Jean-Baptiste, baptisé le 25 juin 1722.
  6. Marie-Françoise, baptisée le 6 septembre 1715.
  7. Perrine Louise Charlotte, baptisée le 24 septembre 1716 à Blanzay.
  8. Radégonde, dame de Chatain, qui assistait, le 12 février 1754, à la bénédiction du mariage de sa soeur et fut inhumée le 31 mars 1773 dans l'église de Civray.
6. — CACAULT (Jean-Philippe), sieur de la Cotterie, baptisé le 13 avril 1712, obtint, le 26 mai 1741, ordonnance portant enregistrement des lettres de provisions de président assesseur criminel et premier conseiller, délivrées les 26 août et 24 mars précédents, en faveur de Jean-Philippe Cacault. Il exerça aussi les fonctions de subdélégué de l'intendant jusqu'au 3 juin 1770, époque de sa mort survenue à l'âge de 58 ans. Il avait été élu, en juillet 1766, second échevin, et en juillet 1767, premier échevin de Civray. Il avait épousé, le 5 août 1739, Françoise Bénigne Presle du Plessis, fille d'Antoine, sieur du Plessis, lieutenant particulier au siège royal de Lusignan, et de Françoise Louise Nivard, dont il eut :
  1. Luce Marguerite Bénigne, née le 7 août 1740, mariée, le 17 octobre 1779, à Jean Charles Marie Maurice Rigobert Fradin.
  2. Jeanne Baptiste Françoise Suzanne, baptisée le 28 mars 1742, religieuse à l'abbaye de Sainte-Croix de Poitiers.
  3. Pierre Constantin Sophie, qui suit.
7. — CACAULT de la COTTERIE (Pierre Constantin Sophie), né le 6 septembre 1753 à Blanzay, épousa, le 14 décembre 1779, Marie-Élisabeth Auvray, fille de Cyprien, secrétaire de M. de Blossac, intendant du Poitou, et d'Élisabeth Jeanne Charlotte Roussel, dont il eut :
  1. Marie Élisabeth Eugénie, née le 1er octobre 1780, morte célibataire vers 1845 à Poitiers.
  2. Antoinette Éléonore, mariée au Mans à Julien Hamon.
  3. Adrien Jacques Constantin, né le 30 janvier 1783, décédé contrôleur de 1ère classe des contributions indirectes à Montpellier, le 12 novembre 1838, sans postérité connue.

§ II. branche de la Garde

3. — CACAULT (Jean), dit honorable homme, sieur de la Garde en 1643, qualifié de conseiller du roi le 6 novembre 1644 et d'écuyer, conseiller au siège royal de Civray et lieutenant en la maréchaussée dudit lieu, fut peut-être un fils puîné de Jean et de Jeanne Éprinchard (2ème degré, § Ier.). Il signa le procès-verbal d'installation des religieuses bénédictines de Civray, vers 1637. Il était décédé avant le 17 janvier 1672. Marié, vers 1640, à Marie Dupont, fille de Nicolas et de Marie Cacault, il eut pour enfants :
  1. Jean, baptisé le 25 avril 1643.
  2. Jacques, qui suit.
  3. François, sieur des Champs, baptisé le 20 janvier 1647, était, le 6 août 1674, commis à la recette du taillon en l'élection de Rochechouart. Il avait épousé, le 12 janvier 1672, à Saint-Didier de Poitiers, Françoise-Marie de la Haye, fille de Pierre, receveur en Poitou, et de Françoise Rohault, dont il eut : a) Hélène Françoise. b) Louise Marguerite, née le 14 décembre 1676 et baptisée le 31 janvier 1677 à Civray, qui épousa, le 24 octobre 1695, Jean Albert, sieur de Bellevue, en l'église de l'aumônerie de Saint-Clémentin. c)  Marie-Françoise, qui épousa, le 5 novembre 1699, Claude Guyot, sieur de Bessigné, magistrat au siège royal de Civray.
  4. Marie, baptisée le 16 août 1648, épousa, le 17 janvier 1672 à Civray, Jean Hillaire, seigneur de Vosselle .
4. — CACAULT (Jacques), écuyer, seigneur de la Garde, baptisé le 10 janvier 1645, succéda à son père le 23 juin 1673. Il fut inscrit d'office à l'armorial d'Hozier, portant les mêmes armes que Philippe Cacault (4ème degré, § Ier.) et fut inhumé le 22 décembre 1699, n'étant âgé que de 55 ans. Il avait épousé, le 4 septembre 1673, Françoise Texereau, dont il avait eu :
  1. Françoise Jacquette, baptisée le 6 août 1674 et mariée, le 14 novembre 1696, à Blanzay, à Olivier de Fleury, écuyer, seigneur des Minières et de la Raffinière.
  2. Julienne, baptisée le 6 janvier 1676.
  3. Anne, baptisée le 23 décembre 1677, épousa, le 12 novembre 1710, Louis Bricauld, sieur de Verneuil, avocat du roi au siège royal de Civray.
  4. Jeanne, née le 19 décembre 1678 et baptisée le 1er janvier 1679, décédée le 5 avril 1737 à Limalonges (Deux-Sèvres), épousa, le 13 septembre 1729, Benjamin Malleray, écuyer, seigneur d'Aubanie.
  5. Jacques, baptisé le 2 juillet 1680.
  6. Jacques-Louis, baptisé le 7 mars 1682.
  7. Marie-Anne, baptisée le 24 janvier 1685 et décédée le 25 août 1686.



§ III. branche de Parthenay

CACAULT (Jean), garde de la forêt de Secondigny, fut remplacé dans ses fonctions le 31 août 1716 par François Turpault.

CACAULT (N.), était, en 1789, notaire des baronnies de Bressuire, de la Forêt-sur-Sèvre et de la châtellenie de Chantemerle (Deux-Sèvres).

1. — CACAULT (Jacques), marchand, était probablement celui qui fut inhumé le 29 janvier 1629 à Saint-Nicolas de Civray, né vers 1571. Il avait épousé Jeanne Héliot, née vers 1571 et inhumée le 1er mai 1632 au même lieu, dont il eut :
  1. Jacques, qui suit.
2. — CACAULT (Jacques), sieur de la Lambertière, avocat en Parlement, était en 1620 avocat à Civray et y fut parrain le 22 novembre 1620 et 1er juillet 1622. Il épousa, le 20 février 1629, à Sainte-Croix de Parthenay, Renée Bureau, fille de Pierre Bureau, avocat, et de Catherine Paneau, dont il eut :
  1. Jacques, qui suit.
3. — CACAULT (Jacques), sieur de Largère, de Grassay et de la Lambertière, avocat au bailliage de Parthenay, lieutenant de la maréchaussée de Poitou, épousa, le 3 septembre 1648, Renée Guibault, fille de Guillaume, sieur de la Marière, et de Marie Mosneau, qui fut inhumée aux Cordeliers de Parthenay le 24 septembre 1676. Il en avait eu :
  1. Jacques, qui suit.
  2. Catherine, baptisée le 16 novembre 1650 à Saint-Laurent de Parthenay p111 et inhumée le 4 juillet 1679 en la même paroisse.
  3. Pierre, baptisé le 12 juillet 1652 à Saint-Laurent de Parthenay.
  4. Jean, baptisé le 17 août 1653 à Saint-Jean de Parthenay.
  5. Marie, baptisée le 20 septembre 1654 à Saint-Jean de Parthenay et inhumée le 5 mars 1720 à Saint-Jean de Parthenay p2, épousa, le 28 octobre 1692, à Saint-Jean de Parthenay, François Jérôme de Maurivet, sieur des Carliers, p22, fils de Pierre et de Marie Rose.
  6. Renée, baptisée le 8 mai 1656 à Saint-Jean de Parthenay.
  7. Marie-Anne, baptisée le 27 septembre 1657 à Saint-Jean de Parthenay.
4. — CACAULT (Jacques), sieur du Cousteau, baptisé le 2 novembre 1649 à Saint-Jean de Parthenay, vivait en 1698 en la paroisse de Saint-Pardoux et déclara son blason à l'Armorial du Poitou à Parthenay, portant "de gueules à 3 oeufs d'argent surmontés de 2 étoiles d'or". Il épousa, le 29 mai 1672, à Saint-Paul de Parthenay, Perrine Marie Pouget, inhumée le 12 janvier 1687 à Saint-Laurent de Parthenay, fille de Pierre et de Jeanne Enaud, dont il eut :
  1. Marie, baptisée le 3 octobre 1674.
  2. Agnès, née vers 1689 et inhumée le 14 avril 1749 à Saint-Laurent de Parthenay, épousa, le 26 novembre 1720, à Saint-Jean de Parthenay, Philippe Turquand, sieur d'Auzay, avocat ducal à Parthenay, baptisé le 22 mars 1693 à Sainte-Croix de Parthenay et inhumé le 12 août 1759 à Saint-Laurent de la même ville.



Sources :
  • Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, Beauchet-Filleau, tome 2, p. 90 à 93
  • Corrections de Christine Fièvre, que je remercie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire