lundi 21 juillet 2014

FRADIN des Colinaux

Famille des environs de Châtellerault, en particulier à Availles-en-Châtellerault, dont certains furent les curés.



§ Ier. branche des Colinaux

1. — FRADIN (Melaine), épousa Jeanne Marquet, inhumée le 6 janvier 1678, à Availles-en-Châtellerault, d'où :
  1. François, qui suit.
  2. Gabrielle, inhumé le 5 février 1694 à Availles-en-Châtellerault, avait épousé, le 27 février 1672, à Availles-en-Châtellerault, René Guignard, fils de Massé Guignard, notaire, et de Marie Mathoret.
  3. peut-être Pierre, rapporté en § IX.
2. — FRADIN (François), marchand, naquit vers 1642 et fut inhumé le 28 septembre 1708 dans l'église de Leigné-les-Bois. Il y fut greffier des rôles en 1700, et fut inscrit d'office dans l'Armorial d'Hozier1, portant "d'argent, à une épée haute de gueules, la garde de la poignée d'or"2. Il avait épousé, le dimanche de la pentecôte 1660, à Senillé, Françoise Guignard, inhumée le 30 août 1713 à Availles-en-Châtellerault, fille de Massé, notaire, et de Marie Mathoret, d'où :
  1. René, né vers 1663, fut curé d'Availles-en-Châtellerault à partir de 1690. Il fut inscrit d'office dans l'Armorial d'Hozier, et portait le même blason que son père3. Il fut inhumé dans l'église de sa paroisse le 25 septembre 1735.
  2. Jeanne, née vers 1662 et inhumée le 11 février 1740 à Vouneuil-sur-Vienne, épousa le 20 avril 1682, à Availles-en-Châtellerault, François Babin, marchand, fils de Pierre, marchand, et de Gabrielle Blay.
  3. Melaine, qui suit.
  4. François, rapporté en § VI.
    1. Marie, épousa, le 5 juillet 1700, à Availles-en-Châtellerault, Jean Paillé, sieur de la Cour, fils d'Henry, sieur de la Reveillardrie, et de feu Marguerite Daulphin.
    2. Gabrielle, baptisée le 26 octobre 1676 à Leigné-les-Bois, épousa, le 6 février 1702, à Availles-en-Châtellerault, Jean de Larue, tapissier à Notre-Dame-la-Petite de Poitiers, fils d'Étienne, maître tapissier, et de feu Françoise de Saine.
    3. Marguerite, épousa, le 20 octobre 1704, à Leigné-les-Bois, Jean Masson, soldat volontaire, fils de feu Jean, maître apothicaire, et de Magdeleine Desvignes.
    3. — FRADIN (Melaine), sieur des Colinaux, né vers 1674 et inhumé le 27 août 1729 à Leigné-lès-Bois, avait épousé, le 4 juillet 1695, au même lieu, Marie Bellot, baptisé le 8 avril 1666 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault et inhumée le 3 juillet 1736 à Leigné-les-Bois, fille de François, marchand, et de Charlotte Barday, d'où :
    1. François, qui suit.
    2. Marie-Gabrielle, baptisée le 2 janvier 1698 à Leigné-lès-Bois.
    3. Marguerite, baptisée le 3 janvier 1699 à Leigné-les-Bois et inhumée le 26 janvier 1763 à Saint-Pierre-de-Maillé, épousa, le 16 juillet 1726, à Leigné-les-Bois, Sylvain Turlin, fils de Sylvain et de Sylvine Vigeant.
    4. Claude, rapporté en § II.
    5. Pierre, rapporté en § IV.
    6. Gabriel Melaine, rapporté en § V.
    4. — FRADIN (François)baptisé le 21 janvier 1697 à Leigné-les-Bois et mort vers 1767, avait épousé, le 2 juillet 1725, à Lésigny, Marie Fanon, baptisé le 3 août 1704 à Lésigny et inhumée 12 avril 1783 au même lieu. De leur union, ils eurent :
    1. Angélique, baptisée le 3 mai 1730 à Lésigny, épousa, le 24 février 1756, à Lésigny, Louis Massoneau, né vers 1732.
    2. Magdeleine, née vers 1733, épousa, le 21 novembre 1757, à Monthoiron, Julien Fanon, propriétaire, maire de Barrou.
    3. Anne, baptisée le 18 septembre 1733 à Lésigny et inhumée le 18 septembre 1792 au même lieu, épousa, le 27 novembre 1758, au même lieu, François Fanon.
    4. Jean-Claude, baptisé le 18 décembre 1734 à Lésigny.
    5. Charles, baptisé le 9 octobre 1737 à Lésigny.
    6. Louis, marchand, baptisé le 18 octobre 1740 à Lésigny, épousa, le 18 février 1760, à Lésigny, Louise Venault, d'où a) Marie, baptisée le 4 septembre 1762 à Lésigny. b) Louise Thérèse, baptisée le 10 septembre 1765 à Lésigny. c) Françoise, baptisée le 6 septembre 1768 à Lésigny et décédée au même lieu le 7 juillet 1843, qui épousa, le 7 juin 1794, à Lésigny, René Fanon, baptisé le 7 janvier 1760 à Lésigny et décédé en 1843 au même lieu, fils de Julien et de Magdeleine Fradin. d) un enfant né sans vie le 15 décembre 1770 à Lésigny. e) Louis, baptisé le 21 mars 1775 à Lésigny et inhumé le lendemain au même lieu.
    7. Gabriel, baptisé le 21 octobre 1745 à Lésigny.
    8. Jeanne, décédée en 1798.
    9. Jeanne Françoise, baptisée le 25 septembre 1726 à Lésigny et inhumée le 14 avril 1780 au même lieu, épousa, le 18 septembre 1753, à Lésigny, Antoine Massoneau, huissier, marchand puis syndic de Lésigny.
    10. Marie-Magdeleine, baptisée le 15 novembre 1727 à Lésigny et inhumé le 16 décembre suivant au même lieu.
    11. Marie, baptisée le 16 décembre 1728 à Lésigny.
    12. René, baptisé le 14 janvier 1732 à Lésigny.
    13. Thérèse, baptisée le 29 août 1736 à Lésigny et inhumée le 9 septembre 1738 au même lieu.
    14. Marie, baptisée le 25 juin 1739 à Lésigny.
    15. Pierre, qui suit.
    5. — FRADIN (Pierre), baptisé le 5 juillet 1743 à Lésigny et décédé le 14 septembre 1812 au même lieu, avait épousé, le 20 décembre 1767, à Lésigny, Marie Percevault, baptisée le 10 mars 1735 à Lésigny et décédée en 1810, fille de François et de Françoise Fanon ;
    1. Pierre, baptisé le 18 novembre 1767 à Lésigny et inhumé le 7 juin 1768 au même lieu.
    2. Marie-Anne, baptisée le 4 février 1770 à Lésigny, épousa, le 9 octobre 1797, à Lésigny, Antoine Chaussée, tonnelier.
    3. Louis, qui suit.
    6. — FRADIN (Louis), baptisé le 21 octobre 1772 à Lésigny et décédé le 19 août 1831 au même lieu, épousa, le 11 octobre 1799, à Lésigny, Sylvine Terrassin, fille d'Antoine et de Magdeleine Pichon. De leur union, ils eurent :
    1. Sylvine, né vers 1801 et décédée le 11 juin 1873 à Lésigny, épousa Jean Philippe.
    2. Louise, née le 6 avril 1802 à Lésigny.
    3. Louis, qui suit.
    7. — FRADIN (Louis), né le 11 novembre 1804 à Lésigny, épousa, le 29 octobre 1832, à Lésigny, Marie Fanon, née le 20 mai 1813 au même lieu et décédée le 29 avril 1843 à Lésigny. Veuf, il épousa, en secondes noces, Marie Boistard, née le 13 mars 1812 à Abilly (Indre-et-Loire). De ses unions, il eut :
    1. Louis, du premier lit, né le 19 novembre 1833 à Lésigny.
    2. Marie-Louise, née le 26 mars 1836 à Lésigny et décédée le 23 février 1861 au même lieu, épousa, le 21 novembre 1859, à Mairé, Alexandre Massé, propriétaire, né le 18 décembre 1832 à Mairé, fils de Pierre et de Françoise Lavrard.
    3. Louis, du second lit, qui suit.
    8. — FRADIN (Louis), né le 24 décembre 1848 à Lésigny, épousa, le 18 janvier 1870 à Lésigny, Françoise Augeard, née le 22 décembre 1844 à Lésigny, d'où :
    1. Marie-Louise, née le 5 juillet 1871 à Lésigny et décédée le 3 juin 1950 au même lieu, épousa Joseph Fabius Dumontet, né le 25 mai 1860 à Lésigny, fils de Joseph Ferdinand et de Mélanie Fanon.

    § II.

    4. — FRADIN (Claude), baptisé le 30 avril 1701 à Leigné-les-Bois et inhumé le 4 février 1758 à Coussay-les-Bois, fils puîné de Melaine et Marie Bellot (3ème degré, § Ier.), épousa, le 3 novembre 1725, à Coussay-les-Bois, Marie Massonneau, fille de Pierre et de Marie Mandile, d'où :

    1. Melaine, qui suit.
    2. François, épousa, le 5 mars 1764, à Coussay-les-Bois, Anne-Angélique Fanon, fille de Pierre et de Marie Bigault.
    3. Anne, épousa, le 14 mai 1770, à Coussay-les-Bois, Gabriel Grandeau, fils de Charles et de Jeanne Venault.
    4. Radégonde, baptisée le 20 septembre 1748 à Coussay-les-Bois, domestique, qui épousa, le 29 octobre 1771, à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, Marc Laurent Delestang, domestique, fils de Marc, laboureur, et de Marie Maigre.
    5. — FRADIN (Melaine), épousa, le 26 février 1759, à Coussay-les-Bois, Marie-Rose Fanon, fille de Pierre et de Marie Bigault. De leur union, ils eurent :
    1. André, qui suit.
    2. François, rapporté en § III.
    6. — FRADIN (André), né vers 1762, épousa, le 10 messidor de l'an II (28 juin 1794), à Posay-le-Vieil, Rose Grattereau, née vers 1772 et décédé le 27 brumaire de l'an V (17 novembre 1796) au même lieu, fille de Jean, boulanger, et de Catherine Ruché. De leur union, naquit :
    1. Melaine, qui suit.
    7. — FRADIN (Melaine), né le 21 thermidor de l'an III (8 août 1795) à Coussay-les-Bois et décédé le 12 mars 1874 au même lieu, épousa, le 6 juin 1825, au même lieu, Marie Cron, née le 21 ventôse de l'an X à Coussay-les-Bois et décédée le 18 juin 1839 au même lieu, fille de Louis et de Marie Alliaume. Ils eurent :
    1. Célestin, qui suit.
    2. François Augustin, né vers 1828 et décédé le 7 mars 1902 à Lésigny.
    3. Delphin, né le 6 juillet 1831 à Coussay-les-Bois, épousa, le 31 janvier 1859, à Coussay-les-Bois, Louise Cron, fille de Louis et de Marie Pingeot.
    4. Aimé, né le 16 août 1835 à Coussay-les-Bois, épousa, le 11 juillet 1859, à Lésigny, Augustine Boutin, fille d'Étienne et de Louise Saulnier.
    8. — FRADIN (Célestin), né le 14 mars 1826 à Coussay-les-Bois, épousa, le 8 novembre 1847, au même lieu, Victoire Honorée Hubert, née le 16 juin 1823 à Coussay-les-Bois, fille d'Honoré Hubert, propriétaire, et de Thérèse Guignard, d'où :
    1. Célestin Augustin, qui suit.
    9. — FRADIN (Célestin Augustin), né le 9 décembre 1851 à Coussay-les-Bois, épousa, le 18 mai 1874, à Lésigny, Marie Trouvé, née le 5 mai 1853 à Lésigny, fille de Louis François et d'Alexandrine Moreau. De leur union, ils eurent :
    1. Augustin Eugène, né le 21 février 1875 à Coussay-les-Bois et décédé le 26 février 1956 au même lieu, épousa, le 8 novembre 1897, au même lieu, Marie-Eugénie Grattereau, couturière, fille d'Aimé et de Delphine Gouard.
    2. Louis Désiré, né le 1er mars 1880 à Coussay-les-Bois, épousa, le 21 novembre 1904, à Coussay-les-Bois, Marie-Louise Armande Joubert.

    § III.

    6. — FRADIN (François), fils de Melaine et de Marie-Rose Fanon (5ème degré, § II.), baptisé le 25 juin 1763 à Coussay-les-Bois et décédé le 7 mars 1814 au même lieu, fut meunier. Il épousa, le 24 avril 1793, à Coussay-les-Bois, Anne Julie Saulnier, fille de Pierre et de Louise Grattereau. De leur union, ils eurent :

    1. François, né le 28 février 1794 à Coussay-les-Bois.
    2. François, qui suit.
    3. Angélique, née le 8 août 1799 à Coussay-les-Bois.
    4. Rose, née le 8 août 1799 à Coussay-les-Bois.
    5. Jacques, né le 1er mars 1805.
    7. — FRADIN (François)aubergiste, né le 19 avril 1796 à Coussay-les-Bois et décédé le 5 février 1871 à Lésigny, épousa, le 22 janvier 1822, à Lésigny, Françoise Jeanne Grison, née le 2 mars 1796 à Marigny-Marmande (Indre) et morte le 7 décembre 1860 à Lésigny. Ils eurent :
    1. Théodule Prudent, né le 5 septembre 1822 à Lésigny, qui épousa, le 9 février 1846, à Pleumartin, Éléonie Églantine Cortal, fille de Jean, propriétaire, et d'Amélie Hosanneau.
    2. Delphin, né le 22 février 1826 à Lésigny.

    § IV.

    4. — FRADIN (Pierre), fils puîné de Melaine et de Marie Bellot (3ème degré, § Ier.), fut garçon boulanger chez le sieur Rabier à son mariage, puis boulanger. Il épousa, par contrat du 29 août 1726, reçu par Brunet, notaire à Poitiers, et par cérémonie du 17 septembre 1726 à Saint-Hilaire-de-la-Celle, Catherine Orillard, fille de Jacques, maître boulanger, et de Marie Bertault, d'où :
    1. Pierre, qui suit.
    2. Jean, baptisé le 6 novembre 1738 à Saint-Savin de Poitiers et inhumé le 13 octobre 1756 en la même paroisse.
    5. — FRADIN (Pierre), marchand boulanger, de la paroisse de Saint-Porchaire de Poitiers, épousa, par contrat du 25 janvier 1761, reçu devant Darbez, notaire à Poitiers, et par cérémonie du 27 janvier suivant, à Notre-Dame-la-Petite, Marie-Magdeleine Morisset, fille du sieur Morisset, boulanger, et de N. Babin, d'où :
    1. Pierre Paul Fradin, qui suit.
    2. Anne, baptisée le 26 juillet 1765 à Saint-Porchaire de Poitiers, épousa, le 21 février 1786, en la même paroisse, Pierre Laurent, fils de Louis et de Jeanne Thibaud.
    6. — FRADIN (Pierre Paul), boulanger, épousa, le 8 août 1785, à Saint-Jacques de Châtellerault, Marianne Chevalier, fille de Jean, marchand boulanger, et de Marie Charbonneau, avec dispense accordée du troisième degré de consanguinité, d'où :
    1. Pierre, baptisé le 17 juin 1786 à Saint-Jacques de Châtellerault.
    2. Jérôme Hilaire, baptisé le 13 janvier 1789 à Notre-Dame de Châtellerault et inhumé le 9 décembre 1791 à Saint-Porchaire de Poitiers.

    § V. branche du Clos

    4. — FRADIN (Gabriel Melaine), sieur du Clos, fils puîné de Melaine et Marie Bellot (3ème degré, § Ier.), marchand, né vers 1700, fut inhumé le 29 octobre 1760 à Monthoiron. Il avait épousé, le 30 décembre 1726, à Monthoiron, Françoise Ragot, fille de René, conseiller du roi en l'élection de Châtellerault, et eut :
    1. Gabriel Melaine, qui suit.
    2. Marie-Françoise, baptisée le 5 septembre 1727 à Monthoiron.
    3. Michel Sylvain, baptisé le 6 novembre 1729 à Monthoiron, épousa, le 10 février 1767, à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, Renée Pasquier, fille de Louis et de Magdeleine Ragot.
    4. Marie-Radégonde, baptisée le 11 novembre 1730 à Monthoiron.
    5. Magdeleine-Françoise, baptisée le 24 mai 1733 à Monthoiron, épousa, le 21 novembre 1757, à Monthoiron, Julien Fanon, fils de Louis et de Marie Cougnaux.
    6. Marthe, baptisée le 16 mai 1735 à Monthoiron.
    7. Jeanne, baptisée le 20 mai 1737 à Monthoiron.
    8. Pierre-Jacques, baptisé le 15 août 1739 à Monthoiron.
    9. Marie, épousa, en février 1759, à Monthoiron, Louis Trépeau, fils de François et d'André Lochon.
    10. Michel Sylvain, propriétaire, témoin du mariage de son neveu Gabriel Melaine en 1803, épousa le 10 février 1767, à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, Renée Pasquier.
    11. Marie-Anne, épousa, le 9 février 1768, à Leigné-les-Bois, Jean-Louis Lucas, seigneur de Marsange, baptisé le 20 mai 1748 à Leigné-les-Bois, fils de Jean, écuyer, seigneur de la Chasseigne, et de Marguerite de la Chastre.
    12. une autre Marie-Anne, baptisée le 2 juillet 1741 à Monthoiron et inhumée le 2 septembre 1783 à Leigné-les-Bois, épousa, le 12 février 1776, à Leigné-les-Bois, René Thomas Lucas, seigneur de Marolle, baptisé le 29 décembre 1750 à Leigné-les-Bois et inhumé le 26 septembre 1781 au même lieu, fils de Jean, écuyer, seigneur de la Chasseigne, et de Marguerite de la Chastre.
    5. — FRADIN (Gabriel Melaine), notaire royal de 1763 à 1792 à Châtellerault et à Leigné-lès-Bois, épousa le 11 janvier 1779, à Saint-Jacques de Châtellerault, Marie-Anne Maréchal, fille de Pierre Fulgent Maréchal, procureur au siège royal de la ville, et de Marie-Anne Dubois, d'où :
    1. Gabriel Melaine, qui suit.
    2. Jean, baptisé le 15 octobre 1787 à Leigné-les-Bois et inhumé le 29 juillet 1790 au même lieu.
    3. Jean-Louis, né le 20 février 1789 à Leigné-les-Bois, épousa, le 28 août 1809, à Châtellerault, Rose Roffay, née le 3 mai 1792 à Saint-Jacques de Châtellerault, fille de Michel, horloger, et de Rose Roiffé.
    6. — FRADIN (Gabriel Melaine), notaire à Châtellerault de 1821 à 1836, né le 14 décembre 1779 à Leigné-les-Bois, épousa, le 1er prairial de l'an XI (21 mai 1803), à Châtellerault, Marie-Anne Thoret, née le 28 janvier 1777 à Châtellerault, fille de Nicolas, procureur, et de Marie-Anne Bachellier, d'où :
    1. Gabriel Melaine, né vers 1804, clerc de notaire en 1833 fut notaire de 1836 à 1838,, épousa Marie-Anne Pachet, dont il eut  a) Marie-Gabriel, né le 7 mars 1843 à Targé.
    2. Clément-Aglophile, qui suit.
    7. — FRADIN (Clément-Aglophile), avocat à Châtellerault, naquit le 25 novembre 1812 à Châtellerault. Il fut membre de la commission municipale en 1848 puis sous préfet. Il fut exilé après le coup d'État de 1851. En 1856, il était bâtonnier de l'ordre des avocats de Châtellerault. Marié le 25 novembre 1833, en cette ville, à Claire-Aglaé Faulcon, fille de Marcellin, marchand horloger, et de Claire-Désirée Pannetier, il en eut :
    1. Claire-Nelly, qui épousa, le 14 janvier 1856, à Châtellerault, Henri Alexandre Clérice, négociant, fils de Henri Gabriel, également négociant, et de Madeleine Dupont.

    § VI. branche de la Chardière

    3. — FRADIN (François), sieur de la Chardière, fils puîné de François et de Françoise Guignard (2ème degré, § Ier.), notaire, fut inhumé le 28 février 1710 à Availles-en-Châtellerault. Il avait épousé, le 7 février 1695, au même lieu, Renée Paillé, fille d'Henry et de Marguerite Dauphin, d'où :
    1. Renée Marguerite, baptisée le 13 janvier 1697 à Availles-en-Châtellerault et inhumée le 11 octobre 1768 à Archigny.
    2. Marie-Anne, baptisée le 9 mars 1698 à Availles-en-Châtellerault.
    3. René François, baptisé le 9 février 1699 à Availles-en-Châtellerault et inhumé le 20 septembre 1766 à Archigny, y fut curé de 1723 à sa mort.
    4. Marie, née vers 1699 et inhumée le 25 février 1722 à Availles-en-Châtellerault.
    5. Antoine, qui suit.
    6. Claire-Thérèse, baptisée le 25 février 1702 à Availles-en-Châtellerault, en présence de Melaine Fradin, sieur des Colinaux, son parrain, et inhumée le 13 avril 1705 au même lieu.
    7. Pierre, baptisé le 19 octobre 1703 à Availles-en-Châtellerault et inhumé le 11 septembre 1730 à Scorbé-Clairvaux, épousa, le 8 novembre 1729, à Saint-Genest-d'Ambière, Catherine-Rose Pichereau, fille de Jérôme, sieur de la Jarrie, et de Jeanne Gilbert, en présence de Renée Paillé, sa mère, et du curé d'Availles, son oncle. Ils eurent a) Marie-Rose, baptisée le 2 septembre 1730 à Scorbé-Clairvaux et inhumée le 13 avril 1739 à Saint-Jacques de Châtellerault.
    8. Henry, baptisé le 11 janvier 1705 à Availles-en-Châtellerault et inhumé le 11 avril 1785 à Availles-en-Châtellerault, fut le curé de cette paroisse de 1735 à sa mort.
    9. Élisabeth, baptisée le 27 août 1706 à Availles-en-Châtellerault et inhumée le 3 février 1781 à Availles-en-Châtellerault, qui avait épousé, le 31 juillet 1747, à Saint-Jacques de Châtellerault, Antoine Gallais, fils de Claude et de Renée Turquand.
    10. Marie, baptisée le 14 septembre 1708 à Availles-en-Châtellerault.
    11. Renée, baptisée le 9 octobre 1709 à Availles-en-Châtellerault et inhumée le 19 janvier 1716 au même lieu.
    4. — FRADIN (Antoine), baptisé le 13 juin 1700 à Availles-en-Châtellerault, décéda le 6 avril 1766 et fut inhumé le lendemain. Il fut notaire royal et procureur de la baronnie de Chauvigny4. Il épousa, par contrat du 25 novembre 1726, devant Charaudeau, notaire à Poitiers, Marie-Anne Langlois, fille de Marin et de Jeanne Berthonneau, d'où :
    1. Pierre-François, qui suit.
      1. Marguerite, baptisée le 15 octobre 1731 à Saint-Pierre de Chauvigny, en présence de Renée Marguerite, sa marraine, décéda le 6 août 1809 à Chauvigny, religieuse et professe de l'ordre de Fontevrault.
      2. Henry, rapporté en § VII.
      3. François Boniface, baptisé le 6 juillet 1736 à Saint-Pierre de Chauvigny.
      4. Marie-Anne, baptisée le 12 mars 1738 à Saint-Pierre de Chauvigny.
      5. Marie-Marguerite, baptisée le 2 août 1739 à Saint-Pierre de Chauvigny.
      6. Siméon, baptisé le 2 février 1741 à Saint-Pierre de Chauvigny.
      7. Gabriel Antoine, baptisé le 10 mars 1743 à Saint-Pierre de Chauvigny, présent au mariage de son frère Henry, curé de Sainte-Radégonde en Gâtine.
      8. Jean-René, baptisé le 5 avril 1745 à Saint-Pierre de Chauvigny, curé d'Archigny.
      9. Paul Timothée, rapporté en VII.
      5. — FRADIN (Pierre-François), notaire royal arpenteur, épousa, le 10 juin 1755, à Chauvigny, Marie-Anne Boutet, fille du sieur Boutet, marchand, et de Marie-Anne Gardenaud, d'où :
      1. Marie, baptisée le 25 mars 1756 à Saint-Léger de Chauvigny.
      2. Magdeleine, née le 2 décembre 1759, épousa, le 15 janvier 1788, à Chauvigny, Jacques Mizac, maître chirurgien, fils de René, tailleur d'habits, et de Radégonde Audillet, de la paroisse Sainte-Opportune de Poitiers. Veuve, elle épousa, en secondes noces, le 20 thermidor de l'an IX (8 août 1801), à Chauvigny, Joseph Goini, gendarme à cheval, fils de Michel, marchand verrier, et de Claudine Verrière, originaire de Sommières (Gard).
      3. Thérèse, baptisée le 28 octobre 1758 à Saint-Léger de Chauvigny, épousa, le 15 janvier 1788, à Chauvigny, Fleurant Jouineau, garçon tanneur, fils de Gabriel, marchand, et de Magdeleine Delpaume.
      4. Jean-René, baptisé le 14 décembre 1761 à Saint-Léger de Chauvigny et probablement inhumé le 24 décembre 1766 au même lieu.
      5. Marie-Thérèse Renée, baptisé le 16 octobre 1763 à Saint-Léger de Chauvigny.
      6. Marie Pétronille Plautide, baptisée le 4 juin 1765 à Saint-Léger de Chauvigny et inhumée e 31 octobre 1766 au même lieu.
      7. Radégonde, baptisée le 18 décembre 1766 à Saint-Léger de Chauvigny.
      8. Victoire, baptisée le 17 décembre 1769 à Saint-Léger de Chauvigny.
      9. Radégonde, baptisée le 6 novembre 1772 à Saint-Léger de Chauvigny.
      10. Pierre-François, curé d'Availles-en-Châtellerault en 1788.
      11. Rosalie, née le 24 février 1772 à Saint-Léger de Chauvigny, épousa, le 3 ventôse de l'an V (21 février 1797), à Chauvigny, Pierre Girault, fils de Jean, hôte du Républicain, et de Magdeleine Brissault.

      § VII.

      5. — FRADIN (Henry), cavalier de la maréchaussée de Chauvigny, baptisé le 11 mars 1734 à Saint-Pierre de Chauvigny et décédé le 19 brumaire de l'an VII au même lieu, notaire, épousa, le 10 janvier 1769, à Saint-Léger de Chauvigny, Marie Personille Tribouillard, fille de Pierre, notaire, et de Marguerite Delaulnay, nièce de Michel Tribouillard, curé de Lauthiers. De leur union, ils eurent :
      1. Marguerite Pétronille, baptisée le 26 septembre 1768 à Saint-Léger de Chauvigny.
      2. Paul Henry, baptisé le 4 octobre 1770 à Saint-Léger de Chauvigny.
      3. Henry, huissier à Bonnes, né 11 octobre 1779, épousa, le 30 pluviôse de l'an VIII (19 février 1800), à Poitiers, Radégonde Maury, fille de Charles et de Marie Tribouillard, d'où a) Louis Henri, né le 13 germinal de l'an X à Chauvigny.
      4. Magdeleine, baptisée le 25 mars 1777 à Chauvigny et décédée le 14 avril 1813 audit lieu, épousa, le 8 thermidor de l'an X (27 juillet 1802), à Chauvigny, Jérôme Métairie, instituteur, fils de Jérôme et de Marie-Anne Texier.
      5. Louis, qui suit.
          6. —FRADIN (Louis), huissier, fut baptisé le 10 septembre 1771 à Saint-Léger de Chauvigny et décéda le 20 juin 1832 au même lieu. Il épousa le 30 pluviôse de l'an VIII (27 août 1810), à Poitiers, Marie-Louise Maury, fille de Félix et de Louise Tribouillard, d'où :
          1. Mathieu Louis Félix, né le 18 novembre 1812 et décédé le 27 dudit mois à Chauvigny.
          2. Florence Honorine, née le 14 décembre 1813 à Chauvigny. Hors mariage, elle eut a) Clothilde Marie Radégonde, lingère, née le 14 mai 1839 à Chauvigny, épousa, le 14 octobre 1862, en la même ville, Jean-Baptiste Désiré Plantard, jardinier, fils de Jean, jardinier, et de Charlotte Beaudeau.
          3. Radégonde Clothilde, née le 19 janvier 1816 à Chauvigny.
          4. Louis Hyppolite, sellier, né le 29 juin 1818 à Chauvigny, épousa, le 27 janvier 1845, à Montmorillon, Marie-Anne Rangeard, lingère, fille de André, sellier, et de Suzanne Vrignaud.
          5. Louise Véronique, couturière, née le 3 mai 1821 à Chauvigny, épousa, le 11 mai 1853, à Chauvigny, Georges Claude Brouillard, serrurier, veuf d'Émilie Daille, fils de Pierre Claude, propriétaire, et de Magdeleine Tabuteau.

          § VIII.

          5. — FRADIN (Paul Timothée), baptisé le 26 janvier 1747 à Saint-Pierre de Chauvignynotaire et procureur en la baronnie de Chauvigny, épousa, le 2 juin 1773, à Saint-Martin-la-Rivière, Marie-Magdeleine Moreau, fille de René, procureur fiscal de Morthemer, et de Marguerite Rabat. De leur union, ils eurent :
          1. Pierre Paul, propriétaire, né vers 1774, épousa, le 19 pluviôse de l'an XI, à Salles-en-Toulon, Magdeleine-Rosalie Moreau, née le 1er mars 1784, fille de Jacques, notaire public, et d'Anne Moreau.
          2. Henry, qui suit.
          3. Thérèse, baptisée le 6 mars 1777 à Saint-Léger de Chauvigny.
          4. Pierre-François, né et baptisé le 22 mai 1778 à Saint-Léger de Chauvigny.
          5. Radégonde, baptisée le 6 mars 1780 à Saint-Léger de Chauvigny.
          6. Magdeleine, épousa, le 1er messidor de l'an VI (19 juin 1798), à Salle-en-Toulon, Jacques Antoine Charles Bounisset, fils d'Antoine et de Françoise Moreau.
          6. — FRADIN (Henry)cultivateur, né vers 1775 et décédé le 21 avril 1826 à Salle-en-Toulon, épousa, le 11 pluviôse de l'an VI (30 janvier 1798), à Salle-en-Toulon, Jeanne Roy, fille de Pierre et de Marie Dousset, d'où :
          1. Catherine, née le 1er nivôse de l'an XIII à Salles-en-Toulon, épousa, le 16 janvier 1827, à Salles-en-Toulon, Joseph Allalie, fils de Félix et de Marguerite Paillé. Veuve, elle fut mariée, le 18 juillet 1832, à Montmorillon, à Jacques Robin, huilier, fils de Jean, huilier, et de Marie-Anne Dupré.
          2. Magdeleine, épousa, le 16 janvier 1827, à Salles-en-Toulon, Sylvain Épiphame de Plourde, meunier, fils de Sylvain, meunier, et de Marguerite Soigneux.
          3. Louis, qui suit.
            1. Henry, preminier à Salle-en-Toulon et marchand de bois, né le 10 janvier 1816 à la Chapelle-Viviers, qui épousa, le 6 mai 1845, à Saint-Pierre-les-Églises, Anne-Marie Gardet, fille de Damien, propriétaire, et de Magdeleine Nerry. De leur union, ils eurent a) Marie-Constance Ernestine, née le 2 décembre 1852 à Saint-Pierre-les-Églises (Chauvigny), qui épousa, le 27 juin 1881, à Chauvigny, Antonin Caillaud, maréchal-ferrand puis boucher à la Chapelle-Viviers, fils de Pierre et de Louise Viola ; b) Louis Xavier, marchand de bois et sellier à Chauvigny, né 2 juin 1856 à Chauvigny, qui épousa, le 23 novembre 1886, à Archigny, Marie Éléonore Morisset, sans profession, fille d'Émile François et de Marie Zélie Arnault.
            7. — FRADIN (Louis)né le 4 février 1810 à Salles-en-Toulon, épousa, le 30 juin 1834, au même lieu, Jeanne Michaud, fille de François, propriétaire, et de Marie Bougnaux. De leur union, ils eurent :
            1. Victorine, née le 3 avril 1840 à Salles-en-Toulon, épousa, le 13 novembre 1861, au même lieu, François Joignaut, propriétaire, fils de feu Pierre et de Marguerite Denis.
            2. Jules, cultivateur, né le 2 mai 1843 à Salles-en-Toulon, épousa, le 9 janvier 1877, au même lieu, Marie-Marcelline Girault, fille de Pierre, cultivateur, et de Sylvine Payey.
            3. Louis Henri, cultivateur, né le 3 juillet 1845 à Salles-en-Toulon, épousa, le 19 mai 1874, à Salles-en-Toulon, Marie Aigren, fille de Joseph, propriétaire, et de Pauline Moissard.
            4. Marie, née le 16 juillet 1848 à Salles-en-Toulon, épousa, le 15 juin 1875, à Salles-en-Toulon, François Arnault, cultivateur, fils de Jean, propriétaire, et d'Angélique Forget.

              § IX.

              2. — FRADIN (Pierre), maître orfèvre, était peut-être un fils de Melaine et de Jeanne Marquet (1er degré, § Ier.). Il fut inscrit d'office dans l'Armorial du Poitiers, tout en portant les mêmes armes5 que François Fradin (2ème degré, § Ier.). Il naquit vers 1638 et et fut inhumé le 13 juillet 1703 à Notre-Dame de Châtellerault. Époux de Rachelle Berthon. Il avait abjuré le 25 juin 1700 à Saint-Jacques de Châtellerault, et la même année, avait réclamé les biens délaissés par sa femme protestante, passée à l'étranger, dont il avait eut :
              1. Pierre, qui suit.
              3. — FRADIN (Pierre)orfèvre, épousa, le 13 octobre 1704, à Saint-Jacques de Poitiers, Jeanne Berthon, fille de Michel, et d'Élisabeth Carré, d'où :
              1. Pierre, baptisé le 27 juillet 1705 à Notre-Dame de Châtellerault.
              2. Élisabeth Rachel, baptisée le 20 février 1707, à Notre-Dame de Châtellerault, épousa, le 7 juin 1729, à Saint-Jacques de Châtellerault, avec dispense de consanguinité du 3ème au 4ème degré, Hilaire Boutin, marchand orfèvre, fils d'Isaac, capitaine de milice bourgeoise, et d'Anne de Savigné.
              3. Michel, baptisé le 16 octobre 1708 à Saint-Jacques de Châtellerault.
              4. Jeanne, baptisé le 19 juin 1712 à Saint-Jacques de Châtellerault.




              Sources :

              1 — Armorial général de France, par Charles d'Hozier, tome XXVIII, Poitiers II, p. 1211 ;
              2 — Armorial général du Poitou, par H. Passier (1887), p. 156
              3 — Armorial général de France, par Charles d'Hozier, tome XXVIII, Poitiers II, p. 1217 ;
              4 — Armorial général de France, par Charles d'Hozier, tome XXVIII, Poitiers II, p. 1213 ;
              5 — remerciements aux chercheurs sur Geneanet, en particulier les recherches de Gerald, qui m'ont conduit à Chauvigny ;

              mais aussi :
              • Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, Beauchet-Filleau, tome 3, p. 555 à 562 ;
              • Archives en ligne de la Vienne et des Deux-Sèvres ;

              dimanche 20 juillet 2014

              CHEVALLIER-RUFIGNY

              Famille ancienne de Poitiers, d'après les notes de M. Henri Chevalier-Rufigny, établie à partir du XVIIe siècle.




              N... Chevalier, prer
              Echevin, Assessr de
              la Maison 
              de ville,
              notre Royal
              CHEVALLIER (Jean), sieur de la Croix-Fulgent, 1er échevin, assesseur de la maison de ville et notaire royal à Châtellerault, était originaire de la paroisse de Saint-Sauveur d'Abournay lorsqu'il épousa, le 25 février 1685, à Sénillé, Catherine Larcher. Il fut reçu d'office dans l'armorial général de France d'Hozier, en 1700, et portait « d'azur à une fasce d'argent chargée de 3 besants de sable ». D'après des souvenirs de la famille Chevallier-Rufigny, on trouvait sur d'anciens couverts le blason des Chevallier du XVIIIe siècle ressemblant aux armes de N. Chevallier, auquel j'identifie ce Jean Chevallier. De plus, on retrouve la signature de Pierre Chevallier (3e degré, § Ier.) au mariage de Jean Chevallier et de Catherine Larcher. De leur union, naquirent :
              1. Catherine, née le 7 juin 1686 et baptisée le 9 suivant à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, qui eut pour parrain Jacques Chevallier, sieur de Raveneau (fils de Jacques et de Marie Contant, 2e degré, § Ier.).
              2. Jean, baptisé le 11 avril 1688 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, qui eut pour parrain Pierre Chevallier, procureur tiers référendaire et modérateur des dépens de la ville (3e degré, § Ier.).
              3. Jacques, baptisé le 29 avril 1692 à Saint-Jacques de Châtellerault.
              4. Charles, baptisé le 13 octobre 1693 à Saint-Jacques de Châtellerault.
              5. Marie-Catherine, baptisée le 11 juillet 1699 à Saint-Jacques de Châtellerault, qui fut probablement celle qui était inhumée le 4 octobre suivant à Beaumont.
              6. Catherine Françoise, baptisée le 11 juin 1701 à Saint-Jacques de Châtellerault et inhumée le 3 avril 1702 à Naintré.

              § Ier. Branche de Rufigny

              1. — CHEVALLIER (Jacques), marchand à Châteauneuf de Châtellerault, fut l'époux de Marie de Bordeaux, dont il eut au moins :
              1. Jacques, qui suit.
              2. Pierre, baptisé le 26 mai 1619 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault.
              3. André, baptisé le 28 juin 1623 à Saint-Jean-l'Évangéliste de Châtellerault.
              2. — CHEVALLIER (Jacques), sieur de Raveneau, procureur tiers référendaire à Châtellerault, épousa, le 14 octobre 1635, Marie Contant, et était décédé avant 1670, ayant eu :
              1. Jean, baptisé le 20 novembre 1636 à Notre-Dame de Châtellerault.
              2. Jacques, baptisé le 28 septembre 1638 à Notre-Dame de Châtellerault.
              3. autre Jacques, baptisé le 24 octobre 1639 à Notre-Dame de Châtellerault, sieur de Raveneau, qui assista le 3 mai 1670, au mariage de son frère. Il fit avec lui, le 29 décembre 1681, devant Bodin, notaire, un échange avec Isaac Martel, chevalier, seigneur de Dercé, en la paroisse Saint-Sauveur d'Abournay. Il fut inhumé le 10 décembre 1692 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault.
              4. François, baptisé le 4 décembre 1640 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault.
              5. Pierre, qui suit.
              6. Marie, baptisée le 22 septembre 1643 à Châtellerault.
              3. — CHEVALLIER (Pierre), procureur tiers référendaire et modérateur des dépens au siège de Châtellerault, baptisé le 22 décembre 1641 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, épousa, le 3 mai 1670, devant Garnault et Calain, notaires à Châtellerault, Françoise Desroches, fille d'Antoine et de feue Marie Duplex. Il fut inhumé le 23 septembre 1693 à Saint-Jacques de Châtellerault, ayant eu :
              1. Pierre, baptisé le 22 mars 1672 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault et inhumé le 18 avril 1681 au même lieu.
              2. Françoise, baptisée le 19 mars 1673 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault.
              3. Jacques, qui suit.
              4. Jean, baptisé le 8 avril 1676 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault.
              5. Louis, baptisé le 2 mai 1677 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, marié en Bretagne et décédé sans postérité à Lamballe avant 1749.
              6. Guillaume, baptisé le 8 juillet 1678 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault.
              7. autre Pierre, baptisé le 8 août 1682 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault et inhumé le 11 septembre 1745 à Notre-Dame de la dite ville, qui y fut procureur, et qui épousa, le 10 février 1709, à Saint-Jean-l'Évangéliste de la dite ville, Marie Brunet, fille de Louis et de Jeanne Bachellier, celle-ci décéda le 17 juin 1762 à Colombiers à l'âge de 79 ans, dont il avait 
                eu : a) 
                Pierre, baptisé le 22 mars 1710 à Saint-Jacques de Châtellerault. b) Marie-Jeanne, baptisée le 9 avril 1711 à Saint-Jacques de Châtellerault. c) autre Pierre, baptisé le 30 janvier 1713 à Saint-Jacques de Châtellerault. d) Catherine-Françoise, baptisé le 16 octobre 1714 à Saint-Jacques de Châtellerault, qui épousa, le 17 janvier 1746, à Notre-Dame de Châtellerault, Pierre Étienne Bachellier, procureur, fils de François, marchand, et de feue Marie Brunet. e) Magdeleine, baptisée le 25 mai 1716 à Saint-Jacques de Châtellerault. f) Louise, baptisée le 6 février 1718 à Saint-Jacques de Châtellerault. g) autre Pierre, baptisé le 3 mai 1720 à Saint-Jacques de Châtellerault. h) Jean, baptisé le 3 novembre 1721 à Saint-Jacques de Châtellerault. i) autre Pierre, baptisé le 26 juin 1723 à Saint-Jacques de Châtellerault. j) 
                Jacques, baptisé le 4 mai 1725 à Saint-Jacques de Châtellerault.
              8. Augustin, baptisé le 28 août 1683 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, marié à Françoise Luzin.
              9. Françoise, qui épousa, le 25 novembre 1704, à Naintré, Jean Roffé, fils de Joseph, marchand, et de Jeanne Vidard.
              10. Marie-Magdeleine, baptisée le 24 octobre 1684 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault.
              4. — CHEVALLIER (Jacques), baptisé le 10 avril 1675 à Saint-Jean-Baptiste de Châtellerault, procureur au présidial de Poitiers, hérita de ses frères Pierre et Louis, morts sans postérité, ainsi que de Jean-Louis Chevallier, dont le degré de parenté n'est pas indiqué. Il épousa, le 23 avril 1703, à Saint-Savin de Poitiers, Marie-Anne Thareau, fille de Jean, procureur au même présidial, et de Marie-Anne Escouvette. il était décédé avant le 1er juillet 1749, date de partage de ses biens entre ses enfants. De son union, il avait eu :
              1. Jean, avocat au présidial de Poitiers, qui fut marié le 17 novembre 1728 à Radégonde Roux, fille d'Antoine, bourgeois de la maison commune de Poitiers, et de Marie-Magdeleine Bion, dont il eut : a) Jacques-Antoine, né le 5 septembre 1729, chanoine de Saint-Pierre-le-Puellier. b) Marie-Antoine. c) Noël-Étienne, aussi chanoines de Saint-Pierre-le-Puellier de Poitiers. d) Claude-Antoine, curé de Biard. e) Jean-Paul Marie, curé des Roches-Prémaries, qui naquit le 25 janvier 1736 et mourut 21 février 1777. f) Marie-Camille Magdeleine Radégonde, née le 19 janvier 1731 et décédée le 24 mai 1802. g) Marie-Thérèse, née le 10 février 1732. h) Marie-Renée Julie, née le 2 mars 1741.
              2. Jacques, qui suit.
              3. Pierre Abraham, curé de Saint-Martin de Brion, qui assista, le 25 octobre 1784, au contrat de mariage de son neveu Jean Chevallier de Rufigny.
              4. Marie-Anne, née en 1712, qui épousa, le 26 novembre 1736, devant Cressac et Cuisinier, notaires à Poitiers, Pierre Brunet, procureur au présidial de Poitiers.
              5. Marie-Gillette, qui épousa, le 21 juin 1746, Louis Petit, procureur au présidial de Poitiers (v. PETIT de la Bougonnière).
              6. Jean-Louis, rapporté au § III.
              7. Rose, religieuse.
              8. Thérèse Victoire, née le 6 décembre 1727 et morte sans alliance.
              5. — CHEVALLIER (Jacques), fut reçu bachelier ès arts le 19 décembre 1731, licencié ès arts le 29 juin 1732, bachelier en droit le 4 octobre 1739, licencié le 7 avril 1740, docteur le 27 janvier 1742, puis professeur de droit civil à l'Université de Poitiers le 9 avril 1746 et enfin professeur de droit civil et canonique le 23 juin 1760. Il avait reçu des lettres de tonsure de Monseigneur de la Poype de Vertien, le 18 juin 1729, mais quitta la cléricature. Il mourut le 17 avril 1788, étant docteur régent et ancien recteur de l'Université de Poitiers. Il avait épousé, par contrat du 14 janvier 1749, devant Sauzé et Lelièvre, notaires de Saint-Maixent à la résidence de la Mothe-Saint-Héray, Jeanne Louis Catherine Bonneau, fille de feu Jean, docteur en médecine, et de Catherine de la Porte, dont il eut :
              1. Jacques, né le 24 juillet 1753 à Poitiers, qui épousa, le 3 septembre 1786, Marie Hyacinthe Florence Girard, fille de Pierre, procureur au présidial de Poitiers, et de Marie-Henriette Lomdé. Il décéda sans postérité le 6 août 1828. En 1777, il avait obtenu la chaire de droit romain à l'Université d'Orléans et fut transféré en 1779 à celle de Poitiers, avec dispense en raison de la présence de son père. Il conserva ses fonctions jusqu'à la supression des Universités, et fut élu recteur en 1785. En 1789, il nommé par l'assemblée primaire, officier municipal de la même ville. En l'an III, après la suppression des Universités, il se retira à la Vacherie de Gençay, et fut nommé par l'assemblée du canton de Gençay président de l'administration municipale. Il présida en l'an V l'assemblée électorale du département de la Vienne, et fut ensuite procureur gérant du Lycée de Poitiers, membre et président du conseil du 4e arrondissement de la Vienne. Nommé, par décret impérial du 22 décembre 1809, membre du conseil général de la Vienne, il reçut en 1810 le titre de professeur émérite à la faculté de droit de Poitiers, ce qui lui donnait le rang d'officier de l'Université, et fut enfin retraité le 21 juin 1813.
              2. Marie-Marthe, morte sans alliance le 24 nivôse de l'an XI (14 janvier 1803).
              3. Jean, qui suit.
              4. Marie-Catherine, mariée le 19 octobre 1773, à Charles François Vexiau de la Touche, médecin à Fontenay-le-Comte.
              5. Marie-Julie, mariée 1°) le 16 décembre 1776, à Louis Rullier, avocat au présidial de Poitiers, puis 2°) le 5 juillet 1785, à Charles André Perroteau, écuyer, greffier en chef du bureau des finances de Poitiers.
              6. Marie-Louise.
              7. Augustin, baptisé le 14 octobre 1763 à Saint-Porchaire de Poitiers.
              8. Joseph Ambroise, rapporté en § II.
              6. — CHEVALLIER-RUFIGNY (Jean), baptisé le 20 octobre 1755 à Poitiers, servit d'abord au régiment de Tournezy du 8 janvier 1771 au mois d'octobre 1774, puis au régiment de Languedoc jusqu'en 1779. Nommé capitaine de grenadiers à la 1ère formation de la garde nationale et adjudant général de la place de Poitiers, il fut lieutenant de gendarmerie à Loudun en thermidor an II, puis à Civray et à Saumur. Il avait épousé, le 25 octobre 1784, Marie-Rose Savin de Verge, fille de feu Charles, notaire et procureur de la justice de la Messelière, et de feue Rose Gay de la Brosse, et mourut le 18 mars 1806, ayant eu :
              1. Louise Félicité, née le 24 mars 1786 à Saint-Cybard de Poitiers, décédée le 20 mars 1826.
              2. Jacques, né le 20 avril 1787 à Saint-Cybard de Poitiers, fut embarqué comme mousse le 22 novembre 1804, devint sergent major dans la compagnie de réserve de Vendée le 1er ,juillet 1810, sous-lieutenant quartier maître au 20e bataillon des équipages militaires le 9 février 1812, passa avec son grade au 14e bataillon de la même arme le 16 août 1813, puis dans la gendarmerie en 1814. Lieutenant trésorier en 1816, capitaine trésorier en 1836, il fut retraité le 21 juin 1842, après avoir fait les campagnes de 1812 et 1813 en Russie et en Allemagne, et celle de France en 1814. Il fut reçu Chevalier de la Légion d'Honneur le 5 mai 1833. Il mourut le 28 août 1865 à Poitiers, ayant épousé, le 16 juin 1815, à Saint-Brieuc, Irène Yvonne Riquier de Kergus, fille des feux Olivier-René et d'Irène-Marie Cunat, dont il eut plusieurs enfants, tous morts jeunes.
              3. Marie-Louise Désirée, née le 19 mai 1789 à Saint-Cybard à Poitiers et décédée le 18 octobre suivant.
              4. Joseph-Ambroise, né le 10 mai 1790 à Saint-Cybard à Poitiers et mort le 16 octobre 1791.
              5. Rose-Florence, née le 9 août 1791 et décédée sans alliance le 17 juin 1848.
              6. Narcisse, qui suit.
              7. — CHEVALLIER-RUFIGNY (Narcisse), né le 2 février 1794, docteur en médecine, professeur à Poitiers, épousa le 16 octobre 1822, devant Gras et Bourbeau, notaires à Poitiers, Radégonde Euprosine Clara Fradin, fille de feu Savin Modeste, docteur en médecine, et de Marie Thérèse Julie Vincent, et mourut le 12 août 1854, ayant eu :
              1. Marie Noémie, née le 19 mars 1825 à Poitiers et décédée le 29 août suivant.
              2. Marie Ernest, né le 31 mai 1827, ancien directeur des contributions directes à Chartres, décédé le 7 mars 1893 à Poitiers.
              3. Jacques Henri Hyacinthe, qui suit.
              4. Jean Léopold, né le 16 avril 1832, décédé jeune.
              8. — CHEVALLIER-RUFIGNY (Jacques Henri Hyacinthe), né le 4 septembre 1828 à Poitiers, licencié en droit, fut en 1855, secrétaire particulier du président du Sénat, puis chargé de plusieurs missions par le ministère de l'intérieur. Il a été nommé Chevalier de la Légiond 'Honneur et de Saint-Grégoire-le-Grand, grand-Officier du Nicham de Tunis, en 1878. Il a épousé 1°) le 29 août 1853, à Poitiers, Radégonde Théodorine Herminie Gaillard, fille d'Alexandre Victor Théodore, membre du conseil municipal de Poitiers, et de Marie-Anne Julie Chambourdon-Allard, puis 2°) le 21 juillet 1863, à Paris, Marie Pommey, fille de Nicolas-Augustin, receveur de l'enregistrement, et de Louise Marguerite Joséphine Bastide. De ses deux lits, il en eut :
              1. Radégonde Théodorine Henriette Marie, du premier lit, mariée à Louis Adolphe Albert Chaigneau, décédée le 25 juillet 1882.
              2. Jacques Antoine Paul, qui suit.
              3. Ernest Éléonor Augustin Pierre, né le 21 mars 1868 à Paris, qui fut lieutenant au 123e régiment d'infanterie et qui mourut le 3 août 1892 à la Rochelle.
              9. — CHEVALLIR-RUFIGNY (Jacques Antoine Paul), né le 23 juillet 1864 à Paris, fut lieutenant au 2e régiment de cuirassiers. Il épousa, le 3 juin 1891, Marguerite Tandonnet, dont il eut au moins :
              1. Jean, né le 6 avril 1892 à Niort et décédé le 5 juillet 1893.


              § II.

              6. — CHEVALLIER (Joseph-Ambroise), fils puîné de Jacques et de Jeanne Catherine Bonneau (5e degré, § Ier.), fut baptisé le 7 décembre 1765 à Saint-Porchaire de Poitiers. Il épousa, le 15 décembre 1790, à Beauvoir (Mignaloux-Beauvoir), Marguerite Jacqueline Martin, fille de Jacques, bourgeois, et de Marguerite Roy. De leur union, ils eurent :

              1. Jean-Ambroise, né le 16 décembre 1791.
              2. André Ambroise, né vers 1793, percepteur de Gençay (1822) puis à la Mothe-Saint-Héray (1831), avait épousé, par contrat du 13 janvier 1822, devant Hastron et Pignoux, notaires à Romagne, Joséphine Maron de Villesèche, fille de Joseph Hyacinthe François de Paule, capitaine de cavalerie, et de Louise Radégonde Rambault de Barollon, dont il eut : a) Louise Joséphina Irma, née le 25 septembre 1823. b) Louise Radégonde, née le 25 octobre 1824, épousa, le 18 septembre 1860, à Poitiers, Charles Séraphin Désiré Marchelet. c) Auguste, ancien sous-officier de lanciers, épousa, le 22 juin 1868, à la Ferrière-Airoux, Telcie Frédérique Aimée Louise Radégonde Gros du Seudre, veuve Fradin, dont il n'eut point d'enfant.
              3. Aimée, née le 23 janvier 1794 et décédée le 21 octobre 1796 à Beauvoir.
              4. Jacques Émile, né en 1798 et décédé en 1800.
              5. Marguerite Jacqueline Louise, née le 13 novembre 1801 à Nouaillé-Maupertuis et morte le 13 octobre 1802 audit lieu.
              6. Jacques Émile, qui suit.
                1. Augustin-Ambroise, né vers 1805, employé des contributions indirectes à Paimboeuf en 1833.
                2. Félicité Jacqueline, qui épousa Henri Motheau, directeur des messageries à Niort.
                7. — CHEVALLIER (Jacques-Émile)épousa Zéloïde Marie-Anne Aimée Desmier-Duroc, fille d'Henri et de Julie Machet de la Martinière (v. DESMIER), dont il eu :
                1. Henri Émile, qui suit.
                2. Marie-Anne Aimée, née le 13 février 1843, qui épousa, le 24 juin 1872, à Gençay, Jean-Baptiste-Victor Bardet, et qui mourut le 11 octobre 1883.
                3. Joseph-Jules-Ernest, né le 27 janvier 1848.
                8. — CHEVALLIER (Henri Émile), né le 7 mai 1824 à Charroux et décédé le 20 décembre 1883 à Poitiers, avait épousé, le 20 octobre 1863, à Saint-Pierre-d'Exideuil, Marie Léonie Mélina Gendreau, fille de Louis Henri Frédéric et de Marie-Alexandrine Marchive, dont il eut :
                1. Marie-Gabrielle Zéloïde, née le 21 juillet 1864 à Saint-Pierre-d'Exideuil et décédée le 12 octobre 1865 au même lieu.
                2. Marguerite, née le 25 octobre 1865 à Saint-Pierre-d'Exideuil, qui épousa, le 19 février 1884, à Savigné, Charles Antonin Dieudonné Pontois, fils de Paulin, avocat à Civray, et de Marie Toulat (v. PONTOIS).

                § III.

                5. — CHEVALLIER (Jean-Louis), fils puîné de Jacques et de Marie-Anne Thareau (4e degré, § Ier.), avocat en parlement, fut sénéchal de la seigneurie de Roche-Villedieu, greffier-secrétaire de la faculté de droit de Poitiers, puis procureur au présidial et enfin au conseil supérieur de la même ville. Il avait épousé, le 9 juillet 1771, à Saint-Savin de Poitiers, Marie-Magdeleine Thérèse Gilberton de Boistaillis, dont il eut :

                1. Louis Augustin, décédé en 1774 à Cissé.
                2. Marie, baptisée le 9 février 1776 à Saint-Porchaire de Poitiers.
                3. Louis-Jacques, qui suit.
                4. Louise Sylvine, baptisée le 8 avril 1780 à Saint-Porchaire de Poitiers et décédée en 1782.
                5. Magdeleine Rose, baptisée le 1er septembre 1783.
                6. Marie-Florence Hyacinthe, décédée en 1787 en bas âge.
                6. — CHEVALLIER (Louis-Jacques), baptisé le 18 mars 1777 à Saint-Porchaire de Poitiers, fut avocat et avoué en cette ville et décéda le 3 novembre 1831. Il avait épousé, le 11 août 1807, à Cissé, Rose Angélique Riche, dont il eut :
                1. Angélique Aglaé, née le 23 juin 1808.
                2. Rose Angélique, née le 29 août 1811 à Poitiers, qui épousa, le 1er mai 1832, en la dite ville, Mathurin Petit, avocat, fils de Louis, receveur particulier des contributions indirectes et entrepreneur de tabacs à Loudun, et de Rose Birault.
                3. Louis Hyacinthe, né le 17 décembre 1814.
                4. Radégonde Virginie, née le 25 mai 1816 et décédée le 13 novembre suivant.



                Sources :

                • Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, Beauchet-Filleau, tome 2, p. 444 et suivantes.

                jeudi 3 juillet 2014

                MONJEAN

                Famille crivraisienne d'origine marchande.



                § Ier.

                1. — MONJEAN (Jean), probablement celui qui naquit vers 1621 et qui fut inhumé le 27 septembre 1686 à Civray, était l'époux de Catherine Dubois, dont il eut :
                1. François, baptisée le 21 février 1649 à Civray.
                2. Jacques, qui suit.
                3. Catherine, baptisée le 24 septembre 1653 à Civray et inhumée le 5 avril 1661 au même lieu.
                4. Marie, baptisée le 13 septembre 1654 à Civray.
                5. Jean, baptisé le 4 février 1657 à Civray et inhumé le 12 septembre 1661 au même lieu.
                6. Guillaume, baptisé le 28 novembre 1660 à Civray.
                7. Gabrielle, baptisée le 5 avril 1661 à Civray et inhumée le 27 novembre 1682 au même lieu.
                8. Pierre, baptisé le 8 septembre 1662 à Civray et inhumé le 12 juillet 1686 audit lieu, qui y épousa, par contrat du 2 avril 1685 et le 2 mai suivant, Marguerite Guillemot, fille de Mathurin, marchand, et de feue Marguerite Vigot, dont il eut : a) Pierre, baptisé le 21 février 1686 à Civray et inhumé le lendemain au même lieu.
                9. Jean, baptisé le 17 août 1664 à Civray.
                10. Madeleine, baptisée le 25 mars 1666 à Civray.
                11. autre Marie, baptisée le 28 mars 1668 à Civray.
                12. Marguerite, baptisée le 4 juillet 1670 à Civray.
                5. — MONJEAN (Jacques), baptisé le 21 septembre 1650 à Civray et inhumé le 26 mai 1686 au même lieu, y fut tireur d'estain et peigneur. Il avait épousé, 1°) Élisabeth Estracant, puis, 2°) par contrat du 14 janvier 1685, à Civray, et le 7 février 1685 audit lieu, Marie Monrousseau, veuve de François Bourloton, en présence de Jean et Pierre Monjean, ses frères, et d'Antoine Sauvestre, son oncle (époux de Marie Dubois). De leur union, ils eurent :
                1. Marie, du premier lit, baptisée le 17 juin 1680 à Civray.
                2. François, qui suit.
                3. — MONJEAN (François), baptisé le 6 avril 1686 à Civray et inhumé le 24 septembre 1764 au même lieu, avait épousé, le 7 janvier 1720, à Verteuil-sur-Charente, Marie Bordet, fille de Pierre et de Marie Moineau, dont il eut :
                1. François, qui suit.
                2. Marie, baptisée le 3 octobre 1723 à Civray, qui épousa, par contrat du 20 novembre 1748, au même lieu, Charles Daveau (v. DAVEAUX), et y fut inhumée le 21 octobre 1767.
                4. — MONJEAN (François), baptisé le 14 juillet 1721 à Civray, notaire royal et greffier en chef des experts et des secrétaires de la sénéchaussée dudit lieu, fut inhumé le 31 juillet 1783 à Civray. Il avait épousé, le 18 janvier 1751, à Melle, Catherine Tirant, fille de Louis et de Marie Lambert, dont il eut :
                1. François, baptisé le 6 décembre 1751 à Civray.
                2. Charles Sylvestre, baptisé le 16 avril 1753 à Civray.
                3. Louis Pierre, qui suit.
                4. Jean-Charles Marie, baptisé le 18 janvier 1758 à Civray.
                5. Marie-Catherine, baptisée le 16 octobre 1759 à Civray et décédée le 26 janvier 1845 à Verteuil-sur-Charente, avait épousé, le 14 mai 1777, à Civray, François Faure, marchand de draps et soie, fils de François, également marchand, et de Mélanie Faugeroux.
                6. Jean-Olivier, baptisé le 21 mars 1761 à Civray.
                7. Jean-Jacques François, baptisé le 13 mai 1763 à Civray.
                8. Louis, baptisé le 20 mars 1765 à Civray.
                9. Anne, baptisée le 25 septembre 1767 à Civray.
                10. Jeanne, baptisée le 26 mars 1769 à Civray.
                5. — MONJEAN  (Louis Pierre), notaire royal et greffier des experts, baptisé le 30 juin 1755 à Civray et inhumé le 29 novembre 1789 au même lieu, avait épousé, le 26 janvier 1782, à Verteuil-sur-Charente, Louise Coudert, fille de Jacques et de Suzanne Rodier, dont il eut :
                1. un fils, né le 5 juin 1784 et ondoyé à la maison, qui décéda peu de temps après et qui fut inhumé le lendemain au cimetière de Civray.
                2. Louis Charles François Jacques, baptisé le 28 juillet 1785 à Civray.

                mercredi 2 juillet 2014

                VIGANT

                Famille de la judicature civraisienne.



                § Ier.

                1. — VIGANT (René), né vers 1681 et inhumé le 17 mars 1757 à Civray, receveur des aides des traites à Civray puis procureur au siège royal de Civray, épousa, le 1er septembre 1712, à Civray, Jeanne Perrine Vivien, fille de feu Claude, receveur des traites, et de Magdeleine Mathieu, dont il eut :
                1. Jacques Marie, receveur des traites au bureau de Civray, épousa, le 25 janvier 1745, à Blanzay, Jeanne Mauflastre, fille de feu Louis, procureur au siège de Civray, et d'Anne Mauflastre. De leur union, ils eurent : a) Marie-Anne, baptisé le 8 octobre 1745 à Civray.
                2. Marie-Anne, née vers 1715, qui épousa, le 4 juin 1731, à Civray, Claude Brunet, marchand de Châtellerault, fils de Jean, marchand tanneur, et de Jeanne Meslin. Elle fut inhumée le 12 décembre 1782, à Saint-Romain de Châtellerault.
                3. Marie-Jeanne, baptisé le 4 septembre 1717 à Civray, qui épousa, par contrat du 21 janvier 1737, à Civray, Jacques Pierre Surreau, et qui fut inhumée le 3 juin 1758 audit lieu.
                4. Jean-Baptiste René, qui suit.
                5. Pierre Léon, baptisé le 28 juin 1729 à Civray.
                6. Marie-Geneviève, baptisé le 27 juillet 1731 à Civray.
                7. Aimable Crescente Sylvie, baptisée le 4 août 1732 à Civray.
                8. Charles Henri, baptisé le 11 octobre 1735 à Civray.
                9. Jeanne Louise, baptisée le 4 novembre 1736 à Civray et inhumée le 8 août 1776 audit lieu, y avait épousé, le 14 mars 1757, Jean-Baptiszte Pierre Favre, patricien, fils de feu Pierre, contrôleur des traites au bureau de Chef-Boutonne, et d'Anne Marie Rivaud.
                2. — VIGANT (Jean-Baptiste René), baptisé le 22 août 1728 à Civray et inhumé le 28 décembre 1783 audit lieu, succéda à Jacques François Surreau dans l'office de procureur ru roi à Civray, par lettre de provision du 2 mai 1752. Il y avait épousé, le 3 janvier 1753, Suzanne Serph, dont il eut :
                1. Anne Suzanne Louise, baptisée le 7 février 1754 à Civray.
                2. Étienne Jean-Baptiste, baptisé le 8 décembre 1754 à Civray.
                3. Jacques Marie, baptisé le 20 janvier 1756 à Civray.
                4. Étienne Eustache, baptisé le 13 avril 1757 à Civray, qui fut receveur des domaines nationaux à Poitiers en 1794, et décéda le 19 avril 1829 à Niort, où il y fut inspecteur des contributions. Il avait épousé 1°) le 4 octobre 1794, à Poitiers, Philippe Claudine Villedon de Gournay, décédée le 28 juillet 1795 à Cognac, fille de François et de Louise la Rochebeaucourt, puis 2°) le 10 avril 1800, à Cognac, Thérèse Dumas, fille d'Alexandre Louis, écuyer, sieur de Chébrac, lieutenant particulier au Présidial d'Angoulême, et de Marie-Adélaïde Robert.
                5. Marie-Jeanne Crescente, baptisée le 12 mai 1758 à Civray.
                6. Louis Pierre, baptisé le 22 mai 1759 à Civray.
                7. Jean-Baptiste Philippe, baptisé le 2 mai 1760 à Civray.
                8. Jacques Marie Alexis, qui suit.
                9. Marie-Anne Françoise, baptisée le 18 septembre 1762 à Civray et inhumée le 4 octobre 1781 audit lieu.
                10. Suzanne Rosalie, baptisée le 1er novembre 1763 à Civray.
                11. Jeanne Marguerite Marie, baptisée le 8 décembre 1764 à Civray, qui épousa, le 8 frimaire de l'an XII, à Poitiers, François Barret, propriétaire, fils de François et de Louis Magdeleine Radégonde Boursault.
                12. Camille François Jean, baptisé le 27 janvier 1766 à Civray.
                13. Thérèse Louise, baptisée le 1er mars 1767 à Civray, qui fut inhumée le 26 septembre 1785 au même lieu.
                14. Suzanne, baptisée le 7 septembre 1768 à Civray, qui épousa, le 18 septembre 1786, audit lieu, Laurent Vallantin, praticien, fils de Jean, marchand de Montbron (Charente), et de Jeanne de Trasleprat.
                15. Jean-Baptiste René, baptisé le 26 septembre 1773 à Civray.
                3. — VIGANT (Jacques Marie Alexis)baptisé le 14 août 1761 à Civray et décédé le 16 juillet 1831 à Poitiers, fut gendarme de la garde du roi et maître des postes à Poitiers. Il avait épousé, le 9 décembre 1788, à Saint-Germain de Poitiers, Louise Victoire Daguin, dont il eut :
                1. Marie Victoire, baptisée le 4 octobre 1789 à Saint-Germain de Poitiers, épousa 1°) le 1er mars 1820, à Poitiers, Louis Cuau, boulanger de Poitiers, puis 2°) le 5 août 1846, à Poitiers, Michel Dreux, charpentier originaire de Saint-Avertin (Indre-et-Loire), veuf de Radégonde Robin, fils de feu Pierre, également charpentier, et de Catherine Lecomte.
                2. Alexis, baptisé le 29 août 1790 à Saint-Germain de Poitiers.